Connectez-vous S'inscrire


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

AMEP : Une info qui fera beaucoup de peine à beaucoup de monde si elle était confirmée.


Rédigé le Lundi 11 Avril 2016 à 09:39 | Lu 857 fois


Ce lundi une info indiquant que l’AMEP est dans la tourmente est venue fragiliser le monde de l’éducation. Cela confirme l’adage selon lequel : Les Hommes restent des Hommes. Capables du meilleurs, mais parfois de l’impensable.
Aussi il convient de faire la différence entre l’histoire d’une personne et le symbole que représente une institution comme l' AMEP.
Quand on connait le positionnement politique de JLF, bien des gens se régalent déjà à l’idée de faire de cette affaire un CIREGMIA bis. Ce serait dommage!


A LA GENESE, DES HOMMES ET DES FEMMES D’EXCEPTION ET UN IDEAL « RENDRE L’EDUCATION ACCESSIBLE A TOUS »


Les récents événements qui ont secoué notre institution ces derniers jours, ont été révélateurs d’un malaise profond.

Si certains y ont vu un temps où la parole a été libérée, ce constat n'est pas partagé par tous. On a vu des gens revendiquer, mais il y a aussi eu un temps pour la critique acerbe et le dénigrement de notre institution. Nous avons été interpellés par la couverture médiatique dont ce mouvement a fait l'objet. Nous avons eu droit à un flash spécial comme s'il s’agissait d’un attentat, rien de surprenant comme le rappelleraient certains : « Ne sommes-nous pas l'antichambre du djihadisme et des mules! »
L’AMEP s'est toujours inscrite dans une dynamique de développement afin de mieux répondre aux attentes des parents, assurer la pérennité de notre institution et construire le citoyen martiniquais inscrit dans le monde. . L’AMEP s’est construite à la force de bien des BATAILLES. Jean-Louis FONSAT, en fin Stratège et Visionnaire a su mener ses troupes composées d’hommes et de femmes d’exception vers un objectif commun : bâtir l’Association Martiniquaise d’Education Populaire d’hier, d’aujourd’hui…et de demain.

Hier on vous dirait, l’AMEP c’est l’école de CESAIRE, l’école où l’on parlait le créole. Aujourd’hui on vous dira Redoute, Moutte, Raynal Sarcus, Vaudrancourt, à Ducos. L’AMEP, c’est 4 sites d’éducation : - Le Lycée Polyvalent et le Collège de Redoute - L’école Maternelle et Primaire de Moutte - Le Centre de Formation et les SEP de Raynal Sarcus à Moutte - Et le Centre de Formation des Apprentis du BTP à Ducos Si l’acte d’énonciation de ces lieux d’enseignement parait usuel, tout en marchant, l’AMEP s’est construite, édifiée, développée. Quant à sa pérennité, elle NOUS appartient...

Il y a 46 ans déjà, avec le soutien de Monsieur Aimé CESAIRE alors Président d’honneur de l’Association, des hommes et des femmes s’engagent avec conviction dans l’acte pédagogique. Le but était d’offrir à tous les jeunes une chance d’accéder à l’instruction et à la culture martiniquaise. On les dit FOUS, car CABORT-MASSON, EUDARIC, ET HENRI-BERNARD apparaissent dès 1970 et avec la contribution d’AIME CESAIRE, maire de Fort de France, comme des visionnaires militants, victorieux d’avoir obtenu la déclaration d’existence officielle de l’école, maintenant en route vers l’histoire. On les dit FURIEUX, car ils s’engagent en 1974 dans une bataille juridique pour que les autorités administratives reconnaissent l’école et le droit à l’instruction pour tous et pour placer ainsi les martiniquais sur le chemin de l’égalité sociale.

On les dit FIERS, car ils portent à la connaissance des apprenants la culture du pays et placent l’enseignement de la langue vivante régionale, le créole, sur la voie de la réussite éducative. On les dit FORTS, car ils créent : - En 70, l’AMEP des classes << grands ensembles>>. - En 83, l’AMEP collège et Lycée privés sous contrat d’association avec l’éducation nationale. La construction d’une vie scolaire efficiente et accueillante qui encadre les apprenants et accompagne les équipes pédagogiques.

En 84, édification du bâtiment administratif dans lequel comptables, secrétaires et personnels de direction travaillent. - Entre 84 et 85, construction du bâtiment C où se trouvent aujourd’hui les salles de mesures et du laboratoire de sciences qui favorisent l’enseignement des matières techniques et scientifiques.
De 87 à 88, les bâtiments B et D sont sortis de terre où se trouvent le laboratoire de langues, le C.D.I et les salles informatiques. - Et puis en 89, naît l’AMEP LPO qui se compose du lycée général, du Lycée technologique et tertiaire, du Lycée technique industriel et de la section enseignement professionnel.
En 90, construction du bâtiment E qui accueille les salles informatiques.
Entre 91 et 92, construction du bâtiment F pourvu d’une architecture imposante qui se dresse très haut, comme pour dire <<Voilà notre vision du pays ! Un pays qui intègre dans son processus de développement l’égalité des chances et l’accès à l’instruction pour tous !>>
- L’AMEP supérieur avec les BTS et une licence professionnelle. - L’AMEP Centre de formation. - Après le rachat du terrain, l’AMEP construit également en 1994 une cafétéria qui offre un espace de détente et de restauration. De plus, l’AMEP rachète et rénove l’école primaire de Moutte située sur le site de la Ruche. - De 95 à 98, l’AMEP de l’internationale en partenariat avec le MBA de l’école des Ponts et Chaussée de Paris.

En 1998, rachat du C.O.P.E.S, 23 hectares de terre dont 7 viabilisés au tribunal de commerce de Fort de France pour 900 000 € à Monsieur BES, le liquidateur. - Rappelons aussi la construction d’un amphithéâtre d’une capacité de 200 places, lieu de rassemblement de tous les acteurs de la communauté scolaire. - La région apporte une aide financière de 175 000 €, pour le rachat du terrain et la construction d’un plateau sportif spacieux et bien équipé, en 2000. - En 2008, en réponse à l’appel d’offre, l’AMEP obtient la gestion du CFA en signant deux conventions de gestion 2008/2013 et 2013/2018. - En 2009, mise en place des licences professionnelles avec Paris12, l’ U.P.E.C.
En 2013, mise sous réseau WI-FI de Redoute et du CFA-BTP pour propulser l’institution dans le tout numérique et connecter nos élèves au monde.
En 2014, mise en place d’un système de vidéosurveillance permettant de réduire les charges de gardiennage tout en gardant le site sécurisé. - En 2015, aménagement de trois salles pour l’ouverture de l’AMEP COLLEGE NUMERIQUE, maillon manquant de l’institution qui permet maintenant la continuité pédagogique de la maternelle au supérieur.
En 2016, rénovation du bâtiment Rivière « Espace du 02 Juin 2015 », 5 salles de cours et deux bureaux enseignants et un espace de restauration pour les élèves de BAC PRO SEN. Et depuis peu l’aménagement de l’espace détente « Tonton MICHO », pourvu de 5 kiosques destinés à la communauté scolaire.

Jean-Louis FONSAT et Michel FELIOT, ingénieur de l’âme AMEP par leur talent, leur imaginaire, leur vision ont su FÉDÉRER les individualités pour permettre à l’AMEP de se hisser au plus haut niveau de la communauté scolaire et assurer un RAYONNEMENT sans précédent pour une école caribéenne.

Nous pouvons affirmer, au regard de toutes ces édifications et de cette expansion, que le Directeur Général a fait des choix de gestion audacieux et visionnaires, entrepris pour assurer la survie de l’institution, et la conservation de l’emploi pour tous. Ce PROJET de plus de 44 ans qu’il a réussi à instruire, malgré les interdictions préfectorales, est immense et reste encore à CONSTRUIRE.
A ceux qui prendront le relais, nous transmettrons la parole d'un homme sage qui disait en substance : « Il ne faut pas faire table rase de ce qui a été réalisé et des méthodes qui ont été employées, il faut partir de l'acquis, le conforter et maximiser les chances de succès » Cela impose un TRAVAIL COLLABORATIF et une VISION COLLECTIVE. Nous ne devons pas nous contenter de critiquer ceux qui agissent en leur prêtant des ambitions qui seraient autres que celles de faire avancer les choses, d'agir pour le bien de la collectivité. Chacun a sa pierre à apporter à l'édifice

. Être professeur à L’AMEP ne signifie pas faire cours et repartir chez soi. C’est une véritable mission éducative, sociale et parentale. Que de hardiesse et de courage a-t-il fallu pour construire, développer et diversifier l’offre de formation AMEP, qui aujourd’hui regroupe plus de 1980 apprenants encadrés par pas moins de 270 salariés, de l’enseignement primaire, secondaire, jusqu’aux études supérieures, en passant par l’apprentissage.

Cette palette de formation assure aux jeunes martiniquais des enseignements de qualité pour une insertion rapide sur le marché de l’emploi. Et ce n’est pas fini… Depuis un demi-siècle, grâce à la vision de Jean-Louis FONSAT et de feu Michel FÉLIOT, ainsi qu’aux aménagements et investissements réalisés, l’AMEP est estimée aujourd’hui : En patrimoine : - 10 MILLIONS d’EUROS - Biens immobiliers : o 23 hectares de terrain à Raynal Sarcus o 3 parcelles de terre à Redoute autour du lycée o 2 immeubles de 3 étages situés quartier Haut du port, à Fort de France. En renommée et prestige : - En 2016, l’AMEP est classée, selon le palmarès des lycées de France : o 26éme /100 sur le plan National o 1er sur le plan territorial - Un taux de réussite de 91 % au Baccalauréat - Et une valeur ajoutée de 16 points sur la performance éducative Au-delà de toutes ces performances, l’AMEP bénéficie d’un rayonnement dans le paysage scolaire territorial, caribéen, national et international.
L’AMEP a mis en place une POLITIQUE QUALITE à la hauteur de ses performances qui se décline en 7 stratégies :

1) La diversification de nos offres de formation,
2) Notre positionnement : leader innovant sur le marché de l’éducation,
3) Notre communication omniprésente sur les médias, salons, colloques, concours, olympiades, séminaires numériques au Canada, participation à la création d’un pôle hôtelier en Haïti, visites du recteur André SIGANOS et de la Rectrice Catherine BERTHO LAVENIR, visite de la ministre de la formation Nadine MORANO,
4) Nos partenariats avec les Collectivités Territoriales, EDF, VINCI, le COBATY, le RECTORAT, la CTM, la DIRECTION DU TRAVAIL, la CCIM, OPCALIA, le SMEM et bien d’autres,
5) Nos stratégies culturelles : voyages culturels et linguistiques, tournois d’échec, rallye de mathématiques, Big Challenge et autres ateliers culturels au sein de l’AMEP,
6) Satisfaction de nos interlocuteurs : les parents, les apprenants, les apprentis, les entreprises partenaires à travers des remises de récompenses,
7) Nos process.

C’est déterminé à éduquer notre jeunesse dans la confiance et l’estime de soi, C’est soucieux de donner du sens aux apprentissages et désireux d’accroitre notre rayonnement dans le monde, C’est engagé dans la diversification des filières significatives adaptées au contexte socio-économico-culturel martiniquais, C’est convaincu de préserver notre volonté de restructuration pédagogique et notre ouverture à l’international, Que tous les dignes héritiers AMEPIENS sont investis d’une mission : CONTINUER ET PERENNISER L’ŒUVRE DE NOS PERES EN DEPIT DES ATTAQUES VIOLENTES ET MACHIAVELIQUES.



En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MARTINIQUE. | Entreprendre en MARTINIQUE | INTERNATIONAL | Télé BÔ KAY | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | Espace serviciel | Sports, Loisirs, Voyages








L'éditorial du jour

Editorial du Jour /Pensez y chaque fois que vous verrez l’injustice, l’intolérable, l’inadmissible !

Editorial de Victor MONLOUIS BONNAIRE à écouter sur Radio Fusion

“Aucune dégradation n’a été commise“, précise le communiqué de la préfecture de police de Paris, qui indique que “le Préfet a demandé que les investigations permettent d’identifier les organisateurs de ce rassemblement organisé au mépris de la loi afin que les procédures soient engagées aux fins de poursuites adaptées”.



Voici ce texte qui est repris en boucle par les médias nationaux. Ces supports semblent plus préoccupés par la démarche du Préfet que par la cause défendue par les manifestants, qui sont venus crier en horreur, les pratiques qui consistent à vendre des hommes à d’autres hommes.

Editorial du Jour /Pensez y chaque fois que vous verrez l’injustice, l’intolérable, l’inadmissible !
Donc quand au lieu de porter à la connaissance de leurs auditeurs et lecteur l’horreur de ce qui se passe en Libye, ils s’arrêtent aux procédures utiles à un rassemblement de la sorte, ces médias Français se discréditent encore d’avantage. Nous préférons croire que c’est par inculture.

S’il s’agissait véritablement d’actions réfléchies pour décrédibiliser le mouvement spontané qui se sera déroulé dans le calme, devant l’ambassade de Libye en France ce serait encore plus grave.
editorial_intolerable_inadmissible.mp3 Editorial intolérable inadmissible.MP3  (2.59 Mo)


Victor HAUTEVILLE
19/11/2017

Faites vous accompagner !

Cordially Services, le bouquet de services de notre webzine ICIMARTINIQUE.COM

Cordially Services est un bouquet de services, rattaché au fil d’actualité et d’information d'ICIMARTINIQUE.COM.

Nous sommes spécialisés dans les services aux autoentrepreneurs, aux entreprises de 50 salariées maximum, aux associations et aux particuliers dans un processus d’insertion. Notre spécialité réside dans les domaines de la mise à disposition de ressources en ligne, pour des mutations numériques des entreprises, des personnes, et des organisations.





Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM






Télé Bô Kay
Makrelaj toute l'information musicale du pays
Publié par Victor HAUTEVILLE le 16/11/2017 à 15:56 | 0 Commentaire



















L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
BST_3506
BST_5626
_BST9898
P1050718 - Copie
_BST1002
_BST1068
BST_1542
_BST0637
_BST9487