Connectez-vous S'inscrire


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

LETCHIMY MARIE JEANNE: la réponse du berger à la bergère!


Rédigé le Mardi 12 Avril 2016 à 18:18 | Lu 1619 fois


‎CompteAdministratif2015‬ - Serge Letchimy, Député de la Martinique adresse ce courrier à Alfred Marie-Jeanne, Président du Conseil Exécutif de la CTM Collectivité Territoriale de Martinique


Objet : Prise en compte des recettes dans le Compte Administratif 2015.

LETCHIMY MARIE JEANNE:  la réponse du berger à la bergère!


Monsieur le Président,

Lorsque le 18 décembre 2015, les électeurs Martiniquais ont porté votre liste à la tête de la Collectivité Territoriale de Martinique, respectueux de la démocratie, je vous ai souhaité les meilleures chances de réussite.

Depuis, connaissant bien les difficultés auxquelles notre pays est confronté dans la crise actuelle, soucieux de contribuer à créer les conditions de sérénité nécessaires à la mobilisation totale du peuple martiniquais face aux enjeux de son développement, tout en me mettant en position de vigilance, je me suis abstenu de toute action ou intervention à caractère polémique.

Mais, depuis votre prise de fonction, je n’ai pas pu observer la même attitude de votre part et de celle vos colistiers.

Dès le mois de décembre 2015, des allégations alarmistes ont été lancées quant à l’impossibilité pour la ‪#‎CTM‬ de payer les salaires de ses employés et à son absence de trésorerie. Quelques jours plus tard, non seulement ces salaires étaient-ils payés sans aucun recours à l’emprunt, mais de plus, une lettre de Mme la Ministre des Outremers, (selon vos propos racistes : la négresse blanche) précisait l’existence d’une disponibilité financière de près de 10 millions d euros au 31 Décembre 2015 et d’un montant de trésorerie de près de 100 millions d’euros disponible dans les caisses de la CTM à la date du 31/01/2016.

Contrairement à ce que vous affirmiez gratuitement, les caisses sont loin d être vides !

Le 29 mars 2016, à la plénière consacrée au vote des comptes administratifs du Conseil régional de la Martinique et du Conseil général de la Martinique, votre comportement démagogique, votre volonté de manipuler l’opinion, et de nuire au pays, ont atteint le comble de l’indécence.

Rappelons d’abord que le vote du compte administratif vise à prendre acte, avec le maximum de précision, de la manière dont l’activité financière d’une collectivité territoriale s’est déroulée au cours de l’exercice budgétaire de l’année précédente, et à vérifier la concordance entre les écritures portées dans le compte administratif et celles figurant au compte de gestion du payeur. En cas de non concordance de ces écritures, les institutions se rencontrent pour les harmoniser.
Au lieu de cela, vous avez fait voter pour le conseil régional, un compte administratif comportant un déficit de près de 23 millions d’euros, alors que le compte du payeur relevait un déficit de 12,9 millions d’euros.
Pour arriver à ce résultat, vous avez inscrit des dépenses engagées non mandatées pour 10,6 millions d’euros de plus par rapport au compte de gestion du payeur, en ignorant de manière systématique des recettes, pourtant certaines.

Ainsi, au mépris le plus total des règles qui régissent la procédure budgétaire, vous vous êtes livré à un exercice machiavélique de manipulation des données comptables, dont le seul objectif était de faire apparaître un déficit du compte administratif de la région, ceci pour vous permettre de continuer à abuser l’opinion, comme vous et vos représentants se sont évertués à la faire, au cours de la dernière mandature.

Non satisfait de camoufler des recettes, vous avez été jusqu’à inscrire en dépense sur la seule année 2015 des Autorisations de programme(AP) et des Autorisations d’engagement (AE) à caractère pluriannuel et qui auraient dû faire l’objet d’un étalement, gonflant ainsi de façon fictive les dépenses pour un montant de 55,5 millions.

Toutes ces manœuvres politiciennes ne visaient qu’un but : afficher un déficit inexistant de 88 millions ! Pour cela, vos manipulations n’ont eu aucune limite.

Mais c’est un véritable désaveu que vous subissez aujourd’hui : le payeur n’a pu constater qu’un déficit de 12 millions d’euros, dont vous portez l’entière responsabilité tant vous avez camouflé des recettes qui auraient dues être inscrites en reste à réaliser :

• Une recette de 15 millions d’euros due par le syndicat mixte actée par la délibération n°37/15 du 30 novembre 2015 du SMTCSP confortée par la délibération n° 09. 000117/2015 de la CACEM allouant 8 millions d’euros complémentaires au SMTCSP.

• Une recette de 6,6 millions d’euros au titre des fonds Barnier dans le cadre du schéma hydraulique de Gaigneron actée juridiquement par la convention 135D 2015 du 19 novembre 2015 signée avec la DEAL.

• La recette issue des remontées de dépense des fonds européens évaluée à 8 millions d’euros de recettes pour le FEDER et 2,5 millions de recette pour le FSE sur la fin du mois de décembre 2015.

On le voit donc : vos manœuvres budgétaires relèvent plus de la grossière propagande politicienne que d’une communication transparente et sincère !

En tenant compte des fonds européens, c’est bien plus de 32 millions d’euros de recettes que vous avez cachés. Et là encore, vous êtes désavoué car si vous aviez daigné respecter les règles de la comptabilité publique et notamment la section 7.4.1 du titre 4 de la M 71, c’est bien un excédent comptable de 9 millions d’euros qui aurait dû être constaté au compte administratif 2015.

Ce faisant, et au mépris des règles comptables, vous aurez pris la responsabilité, non seulement, de forcer le préfet à déférer votre prochain budget devant la chambre régionale des comptes, mais de plus, que votre autonomie de décision en matière de politique régionale, tout autant que votre marge de manœuvre financière, soient réduites pour les exercices budgétaires à venir.

En conséquence, je vous prie de bien vouloir m’indiquer les raisons pour lesquelles la phase de concertation avec le payeur régional n’a pas abouti et de me confirmer la transmission de tous les documents constitutifs de créances certaines. Vous voudrez bien me préciser également, ce qui s’opposait à la prise en compte des recettes précitées, ainsi qu’à l’affectation des dépenses pluriannuelles au compte administratif de l’année 2015, pour la seule part concernant cette même année.

Des réponses constructives de votre part permettraient de faire avancer les débats. Car aujourd’hui, pour seules réponses, vous proférez des menaces à mon égard et à celui de l’opposition. Des menaces physiques et judiciaires. Je serais, selon vos propos, passibles de la Cour d’Assise. Et je ne suis pas le seul : les violences verbales et les accusations gratuites, la pression psychologique sont maintenant le quotidien des salariés de la collectivité territoriale de Martinique !
La Terreur est de mise.

En fait, la catastrophe financière fictive est votre principale arme pour instaurer le chaos, justifier vos thèmes de campagne, et surtout camoufler l’évidence : votre absence totale de projet pour ce pays !

Vous abaissez votre fonction de Président dans la médiocrité !
Avec vous, la Martinique est plus que jamais un pays en souffrance !
Le peuple martiniquais se retrouve sans boussole, et dépourvu de cap !

Face à ces manquements graves sur le plan des règles comptables et de la déontologie budgétaire,
Considérant que depuis 2011, jamais les comptes administratifs n’ont été déficitaires, (2011 : +13 millions d’euros ; 2012 : +23 millions d’euros ; 2013 : +11 millions d’euros ;2014 : +1,8 millions d’euros) ;
Considérant les graves soupçons de maquillage des comptes par des écritures fausses,
Je demanderai au représentant de l’Etat de saisir la Chambre régionale des comptes pour que la vérité soit dite, que la salubrité revienne.

Je vous assure, M. le Président, d’une considération qui ne concerne que votre fonction.


Fort de France, le 12 avril 2015

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MARTINIQUE. | Entreprendre en MARTINIQUE | INTERNATIONAL | Télé BÔ KAY | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | Espace serviciel | Sports, Loisirs, Voyages








L'éditorial du jour

Editorial du Jour /Pensez y chaque fois que vous verrez l’injustice, l’intolérable, l’inadmissible !

Editorial de Victor MONLOUIS BONNAIRE à écouter sur Radio Fusion

“Aucune dégradation n’a été commise“, précise le communiqué de la préfecture de police de Paris, qui indique que “le Préfet a demandé que les investigations permettent d’identifier les organisateurs de ce rassemblement organisé au mépris de la loi afin que les procédures soient engagées aux fins de poursuites adaptées”.



Voici ce texte qui est repris en boucle par les médias nationaux. Ces supports semblent plus préoccupés par la démarche du Préfet que par la cause défendue par les manifestants, qui sont venus crier en horreur, les pratiques qui consistent à vendre des hommes à d’autres hommes.

Editorial du Jour /Pensez y chaque fois que vous verrez l’injustice, l’intolérable, l’inadmissible !
Donc quand au lieu de porter à la connaissance de leurs auditeurs et lecteur l’horreur de ce qui se passe en Libye, ils s’arrêtent aux procédures utiles à un rassemblement de la sorte, ces médias Français se discréditent encore d’avantage. Nous préférons croire que c’est par inculture.

S’il s’agissait véritablement d’actions réfléchies pour décrédibiliser le mouvement spontané qui se sera déroulé dans le calme, devant l’ambassade de Libye en France ce serait encore plus grave.
editorial_intolerable_inadmissible.mp3 Editorial intolérable inadmissible.MP3  (2.59 Mo)


Victor HAUTEVILLE
19/11/2017

Faites vous accompagner !

Cordially Services, le bouquet de services de notre webzine ICIMARTINIQUE.COM

Cordially Services est un bouquet de services, rattaché au fil d’actualité et d’information d'ICIMARTINIQUE.COM.

Nous sommes spécialisés dans les services aux autoentrepreneurs, aux entreprises de 50 salariées maximum, aux associations et aux particuliers dans un processus d’insertion. Notre spécialité réside dans les domaines de la mise à disposition de ressources en ligne, pour des mutations numériques des entreprises, des personnes, et des organisations.





Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM






Télé Bô Kay
Makrelaj toute l'information musicale du pays
Publié par Victor HAUTEVILLE le 16/11/2017 à 15:56 | 0 Commentaire



















L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
_BST0098
_BST6411
_BST8633
BST_3357
BST_9719
DSC_0042.jpg
DSC_0137.jpg
_BST5262
_BST6249