Menu
 

Nous disons ici ce que nous avons à dire !


Facebook

Flux ICIMARTINIQUE.COM
Actualités, Antilles, MARTINIQUE, services, loisirs, promos ,aujourdhui-en-martinique,

Les sénatoriales 2017 en MARTINIQUE une élection compliquée, compliquée , très compliquée !

Pour comprendre ces élections sénatoriales, il convient de comprendre les différents enjeux. Simple me direz-vous, mais pas aussi évident que cela en définitive.
Pour résumer, voyons les enjeux.



Le  PPM devra résoudre son équation personnelle avant tout.
Le PPM devra résoudre son équation personnelle avant tout.
Pour certains politiques, les maires en particulier, il convient pour eux d’éviter le couperet MACRON qui envisage de limiter le mandat de Maire à deux mandats maximum. Persuadés que cette disposition sera opérationnelle avant les nouvelles élections municipales certains veulent se mettre à l’abri par l’obtention d’un mandat de sénateur.
C’est le cas dans le Nord, où une idée a émergé ; Il faut que le Nord cesse d’être le porteur d’eau du centre, et le Nord doit avoir un sénateur. Cette idée est portée par Nestor AZEROT, le nouveau député du NORD. Les maires du Morne-Rouge, de Shoelcher, du Robert, du Macouba et de Saint Joseph ont entendu ce message. Donc, ils sont tous candidats.

Lequel d’entre eux sera le gagnant à cette heure personne ne peut le dire. Ce que nous pouvons vous affirmer, c’est que Jenny Dulisse a déjà jeté l’éponge.Les mieux placés seraient Fred Monthieux, ou Atanas Jeanne Rose qui aurait la préférence de BNA.
Le second enjeu est la recomposition du PPM. Cette organisation a un nombre de candidats incalculable. Dans les plus inattendus la candidature du patron de l’Aéroport Aimé Césaire. On peut effectivement se demander ce que ce monsieur a fait pour le peuple. La moins surprenante des candidatures est celle de Catherine Conconne. Si cette candidature est justifiée pour ne pas créer un schisme au PPM, il n’est pas dit que les alliés supportent cette candidature. En plus pour certains adversaires, il ne serait pas inintéressant de laisser au Président du PPM une grenade dégoupillée.

Le résultat de la primaire au PPM est déjà contestée.  Organisée par l’actuel secrétaire dans une ambiance à couteaux tirés, cette mascarade montre bien qu’il n’y a plus un vrai chef au PPM, mais une armée de mutins. Cette hypocrisie va laisser des traces. À notre avis il s’ensuivra des remises de tabliers, et pas des moindres !  

Enfin, le troisième enjeu est de savoir ce qui va se passer dans le groupe des divers gauches, dont ceux du MIM, du RDM, et autres makak de circonstance. Si ce groupe même avec la droite ne peut envisager seul d’obtenir une majorité, il peut mettre la zizanie.

À cette heure personne n’a les résultats de l’équation. Mais le contexte, c’est-à-dire, le moment, l’actualité peut tout changer.

Observez… Pour se faire oublier Catherine Conconne ne communique même plus sur son blog AU PAYS. C’est avec ce même blog qu’elle risque de faire dérailler la machine s’il s’avérait qu’on lui fasse un nouvelle entourloupe. Elle détient suffisamment de secrets pour faire exploser la machine, même si cette fois elle risque de se faire sauter avec.

Autrement dit le seul vrai enjeu de cette élection sénatoriale sera de savoir si Catherine Conconne qui s’est officiellement pour la seconde fois, déclarée candidate à une éléction, sera défendue cette fois par son chef à qui elle aura tout donné ! 
Jeudi 20 Juillet 2017



Dans la même rubrique :
< >