Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

À tous ceux qui ne comprennent pas le conflit autour du baccalauréat...Par Valérie Vertale-Loriot


Rédigé le Lundi 8 Juillet 2019 à 08:08 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Je lis et j’entends des monstruosités sur les profs, sur l’éducation nationale et sur le prétendu scandale de la grève.
J’ai envie de dire: on a l’habitude, tant pis.


Mais non! Au delà de la posture de certains et de la détestation naturelle de beaucoup pour les enseignants, je préfère expliquer:

- Oui, les syndicats de lutte on appelé à la grève le premier jour de surveillance.
- Non, les syndicats de lutte n’ont pas appelé à la rétention des copies. Ils ont juste dit, en syndicats soucieux de la profession, qu’ils soutenaient les collègues qui décideraient qu’ils devaient retenir les copies. Qu’ils les soutiendraient notamment en termes juridiques face à l’administration qui écrase tout.
- Les appels à la grève de la surveillance ont été envoyés 3 semaines avant le 17 juin. La loi oblige l’employeur, avant le préavis, de négocier avec les syndicats dans les délais avant le début de la grève. Qu’a répondu le ministère? RIEN, strictement rien, que du mépris. Aucune volonté de dialoguer.
- Les syndicats se sont battus toute l’année contre les réformes, sans AUCUNE visibilité médiatique. Parce qu’ils sont aux ordres. Je parle ici des médias nationaux.

- Ce qui nous gêne dans la réforme et particulièrement en Martinique: avec ce bac maison, nos élèves auront des difficultés à être acceptés dans le supérieur. Que vaudra le bac du lycée Schoelcher, du lycée de Bellevue, ou du lycee Frantz Fanon face à un bac d’un lycée français? Rien. Surtout quand on sait comment les Français voient nos îles. L’algorithme de Parcoursup prend en compte le lycée d’origine.

- Que nous ne disons pas que tout est à jeter dans la réforme. Par exemple, le grand oral. Oui, évaluer la manière de s’exprimer de nos jeunes est fondamentale. Mais sans AUCUNE heure prévue à l’emploi du temps, c’est irresponsable, surtout quand on sait les difficultés de nos jeunes martiniquais à l’oral. Pourquoi aucune heure? Pour ne pas dépenser de l’argent.

- Que nous sommes prêts à discuter avec le ministre notamment sur le maintien de 3 spécialités en terminale. Pourquoi seulement 2 spécialités en terminale? Parce qu’on préfère faire des économies en ne maintenant que 2 spécialités.

- Que le bac de cette année est une honte. Rupture d’égalité pourquoi? Exemple: un élève qui a eu toutes ses notes contre un élève qui n’a eu que le contrôle continu peut être défavorisé (le contraire est valable aussi). Les irrégularités sont nombreuses: aujourd’hui les collègues en jury disent que les notes de contrôle continu qui ont été mises ne correspondent à rien, l’anonymat a été levé dans beaucoup de jurys... Voilà ce qui s’est passé.

- Que le ministre porte l’entière responsabilité de cette situation et qu’en tant que juriste de droit public, il savait ce qu’il faisait. Il savait donc qu’il demandait aux jurys de ne pas respecter la loi. Un ministre sourd et méprisant.

- Enfin, qu’il valait mieux reporter les résultats d’un jour (car les collègues n’ont jamais dit qu’ils brûleraient les copies qui ont TOUTES ÉTÉ CORRIGÉES) pour être sûr des résultats. Mais qu’il fallait garder la face... Et nous savons tous à quel point l’égo est un problème en politique...
-
Alors, au lieu de cracher, au lieu de vous mettre du côté de la meute, informez-vous, que diantre! La lutte est une lutte pour l’avenir de notre jeunesse, rien d’autre.

#jeNeVendraiJamaisMonÂmePourUnPlatDeLentilles

Par Valérie Vertale-Loriot



Actualités MQ.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS










L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du jour / Le secteur de la viande est en crise en Martinique.

Entre les bouchers et la nouvelle régie sous l’impulsion de la CTM, qu'est-ce qui se passe actuellement? Personne n’a la solution. Les élus ont peur, à raison , de repartir dans du déficit, et les bouchers ne veulent s’avouer qu’ils continueront de ne plus s’y retrouver !


Editorial du jour / Le secteur de la viande est en crise en Martinique.
editorial_bouchers.mp3 editorial bouchers.mp3  (6.82 Mo)


Victor HAUTEVILLE
01/10/2019



Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.







Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM