Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des fonds européens pour certains, des cagnottes sans retour pour d'autres !


Rédigé le Jeudi 16 Mai 2019 à 22:23 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Nous sommes en 2019 ! En Martinique. C'est dans ce pays de l'Europe de Miguel Laventure que les institutions doivent déverser des millions. Et on apprend que pour maintenir quatre emplois et moderniser une entreprise essentielle au secteur de la canne à sucre que des petits planteurs sont obligés d'organiser une cagnotte pour sauver leur peau.


Bienvenue sur cette cagnotte !

Nous sommes la plus ancienne Coopérative d' Utilisation de Matériel Agricole de la Martinique (CUMA MALGRE-TOUT-GALLION). Nous existons depuis 40 années ! Nous sommes le fruit de la volonté de petits planteurs de canne à sucre (originaires du Quartier Malgré-Tout de La Trinité) dont les parcelles sont basées sur les terres du Galion (la Trinité et Le Robert).

Notre activité consiste en période de récolte à ramasser et à transporter les cannes de nos adhérents à destination de l'usine ou de distillerie. Et hors récolte, nous effectuons les travaux de plantation, d'entretien des cannes et d'opérations diverses (transport d'eau, d'engrais etc...). Nous avons un effectif de 4 salariés et nous sommes constitués d'une quarantaine de planteurs-adhérents.

Depuis quelques années, nous rencontrons de graves difficultés financières et nous ne sommes pas solvables auprès des banques.

De plus, les instances publiques ne nous aident pas suffisamment pour nous permettre de nous relancer efficacement. Comme vous l'avez sans doute compris, nos recettes dépendent du chiffre d'affaires de nos adhérents. Depuis quelques années, ce chiffre connaît de fortes baisses. De plus, notre parc matériel est plus que vieillissant. Nous souhaiterions pouvoir relancer l'activité de notre coopérative en fournissant un travail de qualité et en augmentant nos prestations envers les Non-Adhérents.

L'objectif de cette cagnotte est de nous permettre un apport de trésorerie pour effectuer l'acquisition de matériel agricole :

- 2 tracteurs avec remorques fermées, - 1 Herse, - 1 Giroboyeur, - et 1 Sillonneuse.

Dans un souci de transparence, les donateurs seront invités à une matinée "Porte ouverte" en guise de remerciements. Martiniquaise, Martiniquais, et amis, en participant à cette cagnotte, vous pouvez nous aider à relancer notre coopérative ! Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.
Chacun participe du montant qu'il souhaite. Tous les paiements sont sécurisés. Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !

Merci à tous !

Voici notre avis :

Nous n'avons rien contre les cagnottes, au contraire ! Pour preuve vous savez que nous avons soutenu celle lancée par ATV, la raison principale outre le sauvetage du média, était que les donateurs deviendraient actionnaires. Nous avons compris que dans le cas d'ATV c'est l'association montée par le personnel qui deviendrait actionnaire.

D'autre part ce système de financement par multiplication des donateurs comporte plusieurs formes, Le financement participatif comprend différents secteurs tels que le don (donation crowdfunding), la récompense (ou don avec contrepartie), le prêt (aussi appelé credit crowdfunding, crowdlending, peer-to-peer lending ou prêt participatif) et le capital-investissement (equity)

Il est curieux de constater que tous les projets du moment, où la population est sollicitée pour financer les opérations sont sous forme de dons à fonds perdus, Comme si le nouveau guichet de subvention était la population. Nous développons cette idée de fonds participatifs dans un éditorial. Mais comment interpréter ce refus de donner en contre- partie des parts sociales.

Mais si cette attitude à demander sans retour est curieuse, le plus grave est la situation de ceux qui demandent. Voici les arguments qui interpellent :

Une coopérative qui existe depuis 40 ans, avec un vrai projet économique, sous forme de regroupement de planteurs dans un tel état de désarroi , boudée par les banques, toutes les banques, incapable de monter un dossier d'aides européennes, très certainement pas à jour de ses charges sociales, et ou aucune intervention politique ne semble possible, dans un pays où on apprend que tout avance, n'est pas l'occasion de brûler tout ce pays, où d'aller se pendre dans les turbines du Galion ou de se jeter dans la cheminée d'Albioma.

Cette cagnotte de la détresse est la cagnotte de la honte, de l'impossible futur Martiniquais, pour toujours les mêmes, de l'imposture des institutions, à moins que l'on ne considère que ces hommes et femmes, fiers, travailleurs, engagés se soient finalement fait blackbouler par un système d'économie de comptoir . Chers lecteurs cette fois , j'ai la rage au ventre, cette impuissance à briser ces plafonds de verre, par tous, devient insupportable pour tous et donne envie de hurler si ce n'est de pleurer, de chier dans la sauce si ce n'est de renverser la table.

Nous en sommes là en Martinique, à jouer dans notre caca au moment même où nous inventons des drapeaux à coup de millions, pour faire les beaux devant les membres de l'OECS, et jouer au saint devant les commissions européennes.

Voici pour constater de vous même la cagnotte comparez le besoin et ce qui est déjà donné !




SOCIETE

SOCIETE | ENVIRONNEMENT | Patrimoine | SANTE | EDUCATION









L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom ! Rediffusion

Est-il admissible que pour une personne ,une population soit prise en otage? Est-il admissible que pour le licenciement d’un seul employé, quatre villes et leur population dont les plus importantes de Martinique soient privées de transport en commun?

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom !  Rediffusion
Pour conclure, le moins que l’on puisse dire c’est que ce "mapiam" semble condamner la jambe, et on peut aisément se demander si le mieux ne serait pas que finalement ces délégations de service public tombent pour laisser place à une régie des transports sous l’égide de Martinique transport .
Il y a quelqu’un qui disait "si pani volè pani soutiré", voici un exemple que le proverbe est bien vrai et actif. A demain



Victor HAUTEVILLE
14/07/2019



Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.







Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM