Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



LA FRANCE RACISTE REAGIT...C'EST SANS SURPRISE !


Rédigé le Lundi 16 Février 2009 à 23:01 |

La réaction d'un lecteur du journal "Le figaro" sur les évènements actuels en Guadeloupe met bien en évidence le racisme et l'arrogance des Français nostalgiques des années de l'empire colonial.
La Guadeloupe en fière rebelle se rappelle aux bons souvenirs de nos royalistes.


Historiquement frondeuse depuis la Révolution Française ou elle fut le seul territoire de la région pendant la Terreur à assassiner tous les grands propriétaires terriens Békés ses anciens maîtres esclavagistes.
Depuis cette époque elle a toujours été à la pointe de la contestation et des récriminations financières de tous ordres, sous couvert de menaces et chantage indépendantistes !
Ce département français a dépassé les bornes de la raison par une arrogance constante et a fini ainsi par tuer la poule aux oeufs d'or du Tourisme par la médiocrité de son accueil et son orgueil mal placé !

Quand on a la chance, oui la chance, d'être toujours Français par le miracle de l'Histoire et de vivre aux frais du contribuable de Métropole on devrait être pour le moins raisonnable !
Quels sont les atouts de ce département ? La nature tropicale ses beautés et l'exotisme caribéen, soit le seul Tourisme ; hélas bien malmené par l'inhospitalité, les grèves récurrentes et les coûts prohibitifs des séjours hôteliers face aux autres îles de la Caraïbe dynamiques et aux tarifs plus alléchants !

Les maigres productions agricoles, Banane et Canne à sucre, sont portées à bout de bras par l'Etat Français protecteur et philanthrope !
Certes la crise économique pèse plus lourd par la situation géographique de ce territoire et le surcoût engendré par les frais prohibitifs de transports des biens de nécessité tous importés (carburant, produits manufacturés etc...). Il faudrait certainement regarder de plus près comment améliorer cela !
Le pourcentage de chômeurs et de RMIstes y est le plus fort de toute la France, ils sont donc par là même les plus assistés financièrement de tous les français !

L'argent braguette" (les allocations familiales) y a encouragé leur nonchalance antillaise proverbiale néanmoins sympathique ! Que leur faut-il de plus à ces soi-disant mal-aimés ? En plus ils nous aiment pas trop, nous les "zoreilles" Français de Métropole, ce qui est un comble, vous l'avouerez !
Il leur faudrait surtout recouvrer le sens des réalités et travailler un peu plus par eux-mêmes pour sortir leur île du marasme dans lequel ils l'enfoncent inconsciemment un peu plus chaque jour qui passe !

Faute de quoi, il faudrait sérieusement se poser la question de l'indépendance à court ou moyen terme de ce département. Ce qu'a fait l'Histoire peut être défait, les exemples sont nombreux!
Quel est l'intérêt supérieur de la France de rester ici autre qu'affectif vis-à-vis des populations : Aucun ! Même le domaine maritime n'a que peu d'intérêt en perspectives d'exploitation !

A la simple réflexion il leur est pourtant facile de comparer leur statut et les avantages concrets qu'ils en tirent par rapport à la misère et à la précarité de leurs voisins immédiats (Dominique, Barbuda, Antigua, Nevis, St-Kitts, Monserrat etc...) Car la solidarité nationale a ses limites, que la crise mondiale va encore éroder dans le temps, que les guadeloupéens fassent bien attention à ne pas trop exagérer, le point de non-retour serait hélas franchi !

NDLR Par Camille Chauvet..Sans doute un pèquenot qui ne connaît que métro boulo dodo,et qui a une mémoire courte des évènements récents de Côte-d'Ivoire où toutes lesTV du monde montraient des français sanglotants sur leurs valises à l'aéroport. d'Abidjan.
Aux Antilles dans les différents points, il faudra sans doute ajouter les coûts des rotations des 747 et des 777.La guerre d'Algérie a commnencé ainsi. Les Peuples ont pour vocation à être souverain.
Ou alors on reste encore ensemble à partir d'un pacte qui ne soit pas une formule moderne du pacte colonial.





1.Posté par Laurent le 17/02/2009 04:05
Ce genre de commentaires sont légion sur le site du figaro, du plus laconique au plus expensif. Cela correspond bien à la façon de penser d'une certaine catégorie de français.
Les antillais partis en France pour leurs études ou autre ont pu en faire l'expérience.
Ne vous y trompez pas, on y trouve aussi des gens très bien, mais ce "journal" regroupe une forte proportion d'individu à capacité de réflexion limité au vu des commentaire qui s'y trouvent.
Tous experts des Antilles et prêts à nous donner l'indépendance

"Ils ont le soleil, la mer, les bananes, les doudous, le RMI et en plus ils se plaignent !!!"

Dire qu'il y en a qui doute encore devoir prendre leur destin en main !

Manmay doubout !

2.Posté par Marta le 17/02/2009 04:47
C'est la même histoire des békés, on fait le semblant de ne pas savoir qui ils sont et quand la loupe grossissante est posée, la vérité toute nue vous explose au visage.
3 français sur 5 sont des racistes, il n'est donc pas étonnant de retrouver de tels propos. Tout compte fait la France a construit sa mentalité de puissance coloniale sous la 3e république et réussit l'exploit d'avoir consolidé la démocratie sur son sol hexagonal et dans le même temps piller spolier les pays colonisés.
Les nouvelles générations n'ont toujours pas compris qu'un de ces 4 matins, dans le lit de leur fille ou de leur garçon, il y aura un produit de cette histoire colonial.
Charles Martel a arrêté les arabes à Poitiers mais les Antillais, les arabes et les Africains sont les nouveaux maîtres de la France.

3.Posté par Merowig le 17/02/2009 17:43
Si on ne s'entend plus, il faut divorcer. Les scènes de ménage usent, les plus endurcis. La première fois que nous avons été aux Antilles , c'était en 1976. La Soufrière faisait des siennes et toute la Basse Terre remontait sur la Grande Terre. J'avais 31 ans, mon épouse 27ans et notre fils 7ans. C'était encore l'époque ou Air France savait accueillir. Nous n'allions pas aux Antilles pour visiter, mais pour nous reposer. C'était possible. Les hôtels accueillaient des clients de toute nationalité. La sécurité ? On n'en parlait même pas. La Direction et le personnel des hôtels étaient de grands professionnels. Les orchestres et les ballets s'en donnaient à coeur joie. Le Pro du Limbo écoutait avec fierté les applaudissements. Les marchés sentaient bons les épices. Cette année là, nous avions choisi de séjourner dans les deux îles Guadeloupe et Martinique.
Le seul bémol et de taille s'est déroulé place de la Savane à Fort de France. Ma femme s'est faite crachée au visage et traitée de " Sale Blanche ". Nous avions un colis à remettre à un Antillais dont la fille exerçait la profession de Médecin près de chez nous. Evidemment nous lui avons fait part de l'incident. Il nous a répondu texto " Il y a des c... partout ". Deux semaines qui auraient pu être de rêve. Malgré tout nous avions décidé de revenir tous les ans, si nos moyens nous le permettaient. Nous avons opté pour la Guadeloupe. Un deuxième enfant est venu avec bonheur partager notre cellule familiale. Dès 1980 le climat social s'est dégradé. Grèves à répétition. Attentats. Et le pire, la Drogue avait envahi l'île. L'hôtel était gardé en permanence par des vigiles armés. Les vols et les agressions sont devenus, le quotidien du vacancier. Evidemment, les Touristes, autres que les Français, avaient déserté les plages caraîbes, pour celles de la République Dominicaine, et Cuba et d'ailleurs. Nous sommes restés fidèles à la Guadeloupe et à ses habitants. Certains et certaines sont également devenus des amis, que nous avons reçu en métropole. A la fin des années 90, les hôtels étaient clos de grillage. La drogue était sur la plage. Nous avons assisté à une cueillette de noix de coco avec chute et mort sur la plage . C'est haut un cocotier. Le racisme était partout. Au départ, dès l'aéroport, visiblement on gènait. Malgré tout, nous avons persisté à uliliser les transports en commun, plus sûrs que les voitures. Elles sont la proie des petits délinquants. Et passer plusieurs heures au commissariat déposer plainte, n'a rien d'une sinécure. Dès la nuit tombée , 18 h00 tous les vacanciers se réfugient dans leurs hôtels et attendent parfois des heures qu'on leur servent une boisson. L"année 2000 fut l'apothéose dans l'horreur. Visite de Marie - Galante, je devrais écrire, description et visite d'une île par un conducteur de bus Antillais qui nous a bien fait comprendre qu'on n"avait rien à faire sur son île. Le point d'orgue de son cynisme a été la description de l'assassinat et du viol des religieuses. Au retour à la Guadeloupe, nos amis s'étaient fait braquer à l'arme de poing et dévaliser.
Adieu foulards, Adieu madras. Alors ? Les racistes se trouvent où ? Et qui sont - ils ? Depuis, nous n'y sommes pas retounés.

4.Posté par Alexandre le 19/02/2009 05:42
@Merowig: Ton histoire m'a beaucoup ému, j'ai faillis lâcher une larme...
Sérieusement, si cette histoire est vraie, je pense que tu est non seulement un touriste mal chanceux, mais aussi très peu malin, pour ne pas dire bête. Quand on vient dans un pays en vacance, il faut prendre ses précautions, et tes généralités sur le racisme tu les reprends merci. Je suis blanc moi, j'ai 22 ans et j'habite en Guadeloupe depuis l'âge de 10 ans, je fréquente et je n'ai aucun problème avec les guadeloupéens dont je fais partit et même pendant cette période de crise sociale personne ne me traite de "sale blanc."
Quand à ta visite de Marie-Galante franchement je n'y crois pas. Je vois mal quelqu'un (un conducteur de bus?) travaillant à faire visiter son île dire que des touristes n'ont rien à y faire... et encore moins les rebuter en leur parlant de viols... ces propos ont achevés de me faire comprendre l'absence de crédibilité de ton aventure.
Tu viens nous dire qu'après bien des mésaventures et alors que tout le monde (selon toi) avait déserté les plages de la Guadeloupe, tu lui restais fidèle. Eh bien je te dis qu'il ne fallait pas alors, la logique aurait voulut que tu ailles plutôt visiter la République Dominicaine et Cuba avec les autres, ou encore St Martin... tu dois être trop courageux (ou maso, faut voir)
Je vais finir en commentant tes paroles: "Le racisme était partout. Au départ, dès l'aéroport, visiblement on gènait."; "Alors ? Les racistes se trouvent où ? Et qui sont - ils ?"
Tu réponds toi même à ta question, le racisme est partout, en métropole, en Guadeloupe, en Martinique, en Australie, en Espagne, aux U.S.A, etc... et il y a des racistes de toutes les ethnies Blancs, antillais(noirs, métis, indiens, libanais, syriens, etc...,) Africains, asiatiques, sud-américains, etc... Alors ne viens pas l'ouvrir, généraliser, et médire pour nous faire comprendre que la Guadeloupe est un pays gangréné par le racisme et par tout les fléaux du monde! Je peux assurer que je vis bien mieux sous le soleil de la Guadeloupe que dans le froid de la banlieue de Lyon où j'ai été élevé jusqu'à 10 ans. Je ne dit pas que c'est un paradis sous tout les angles, mais c'est mon pays et je l'aime.
Le racisme existe partout, la paranoïa aussi, la violence aussi, les vols de voitures aussi, les guadeloupéens n'ont pas inventés le crime.

5.Posté par Merowig le 20/02/2009 16:27
@Alexandre.
Je te trouve bien prétentieux, du haut de tes 22 ans. Sache qu'en 1976, tu n'étais certainement pas prévu au programme. Et que la vie est ainsi faite. Il y a toujours eu des professeurs pour que les adorateurs du Dieu " Radiateur" apprennent contre leur gré, la vérité . Tu n'es certes pas obligé de me croire . Je te demande simplement de lire ( si tu le sais ) l'Histoire de Marie-Galante. Celui qui la raconte officieusement, dans tous ses détails morbides, est un certain JOËL, propriétaire des bus qui font visiter l'île. Je te souhaite de ne pas verser trop de larmes sur ton sort. Je n'ai pas attendu que tu me le dises pour parcourir le monde. Tu peux prendre des cours de Français par correspondance, ça t'évitera de venir te geler à Lyon.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM