Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



LE KANKAN DU MOMENT


Rédigé le Mardi 17 Novembre 2009 à 22:15 |

Lise MORELLON-N’GUELA (SOURCE POLITIQUES PUBLIQUES)
"Ces deux dernières semaines, la Martinique a été le témoin d’une prise de position de Monsieur Arnaud RENE-CORAIL, Maire des Trois-Ilets, contre l’accueil du siège du Parc naturel régional, au Parc des Floralies. Il s’avère que le Parc naturel est, depuis 2004, en pleine mutation, tant dans ses structures que dans ses activités.


LE KANKAN DU MOMENT
J’en veux pour preuve les différents projets mis en place pour préserver et valoriser les patrimoines naturel et culturel de la Martinique : mise en réserve de la baie de Génipa, charte signalétique, étude sur les zones humides, balades d’interprétation du Patrimoine, gestion des réserves de la Caravelle et de Sainte-Anne, restauration des ruines de Dubuc, site d’exploration de la nature au domaine d’Estripault au Morne-Rouge, pour n’en citer que quelques-uns..…

Dès 2006, j’avais donc anticipé les besoins du Parc naturel en me rapprochant du Conseil Régional et du Conseil Général afin de trouver un nouveau site d’accueil de la Maison du Parc, plus adapté à ses besoins futurs, et d’éviter une coûteuse acquisition foncière.

Il s’agissait pour le Parc naturel de rechercher une plus grande assise foncière, proche du Centre de l’ île, présentant un caractère patrimonial intéressant, et que nous pourrions valoriser à l’instar de nos réalisations à Tivoli, à Dubuc et au Morne-Rouge.

Le site des Floralies, magnifique site malheureusement laissé aujourd’hui en désuétude répond au cahier des charges fixé par le Parc naturel.

Ce site, en effet fermé au public depuis 7 ans, n’est plus entretenu depuis 3 ans sans que la commune des Trois-Ilets ne s’en inquiète et ne fasse aucune intervention. De nombreux martiniquais, conscients, eux de cette situation, ont d’ailleurs, à maintes reprises, interpellé le Parc au sujet de son éventuelle réouverture au public.

Point n’est besoin de rappeler aux martiniquais, à l’exception peut-être de Monsieur le Maire des Trois-Ilets, que le Parc des Floralies fut l’un des équipements éco-touristiques les plus connus et les plus appréciés de la Martinique. Le Parc naturel régional en assura la gestion dès son ouverture en 1979, pour les Floralies Internationales, jusqu’en 2003, date de sa fermeture au public pour raisons de sécurité.

Le Parc naturel possède donc une bonne maîtrise de la mise en valeur de ce site.

Il pourrait, en partenariat avec le Conseil Général et le Conseil Régional, continuer d’ y faire valoir son expertise dans la valorisation des sites naturels et culturels en y installant son siège, et en réaménageant cet espace afin de lui redonner son lustre d’antan.

La situation est devenue d’autant plus urgente qu’après les évènements de décembre 2008, le siège administratif du Parc naturel régional est provisoirement situé à Monsigny, dans des bâtiments modulaires mis à disposition par le Conseil Régional.

Aussi, j’avoue être circonspecte quant à la réaction de Monsieur RENE-CORAIL, Maire des Trois-Ilets, qui semble faire de ce projet une « affaire » politique contre la Présidente du Parc et le Président du Conseil Général.

Je suis également surprise car enfin, la remise en état suivie de l’ouverture au public du Parc des Floralies, ne serait-elle pas un précieux atout pour la ville des Trois-Ilets, dont l’image touristique a été très sérieusement écornée, ces dernières années, par la fermeture des hôtels, la montée de la délinquance, la bétonisation du littoral ? Il est vrai que la fibre de Monsieur le Maire pour la cause environnementale n’est plus à démontrer et que le caractère inégalable de ses méthodes dans la recherche de solutions pragmatiques face aux difficultés rencontrées ne date pas d’aujourd’hui.

Car, les plus anciens s’en souviennent encore avec amertume, n’est-ce pas Monsieur Arnaud René-Corail qui en 1989 privait la plage de l’Anse-Mitan de deux magnifiques tamariniers centenaires. Cette mesure, disait-il alors, visait « à lutter contre le trafic de produits illicites », car c’est à l’ombre de ces tamariniers que des jeunes sans activités passaient leurs journées. Cette méthode de lutte contre le trafic, et ce maire à nul autre pareil avaient d’ailleurs eu la vedette d’une chronique de l’émission humoristique « Nulle Part Ailleurs » sur Canal +, déclenchant l’hilarité générale du public présent sur le plateau.

« La Martinique a besoin de stratégie, d’outils, de moyens et surtout d’une réelle détermination pour sa mise en valeur et son développement touristique » dit Monsieur RENE-CORAIL, semblant se réveiller en sursaut après des années de torpeur. Aussi, pour conclure je lui retournerai ses propres mots en confirmant qu’il est plutôt « de sa responsabilité de sauvegarder ce potentiel touristique et économique ».

Je tiens pour ma part à réaffirmer l’ambition du Parc naturel régional, avec le soutien de ses membres, au nombre desquels la commune des Trois-Ilets, d’apporter sa contribution à la préservation et à la valorisation de nos patrimoines martiniquais, à l’éducation à l’environnement, en mettant notamment à disposition des martiniquais et des touristes, des outils leur permettant d’appréhender, d’apprécier mais également de parler de l’exceptionnelle richesse de notre biodiversité. Cet objectif, le Parc naturel régional de la Martinique le poursuivra quelque soit les circonstances, et cela, en dehors de toute considération politico-politicienne et autre querelle stérile."

Lise MORELLON-N’GUELA Présidente du parc naturel régional de la Martinique



Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM