Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
Le portail du vivre et entreprendre autrement en MARTINIQUE.
   
   




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La librairie ALEXANDRE est liquidée ! Elle ne fera pas la rentrée 2019




L’affaire des médias France Antilles et ATV ne sont en fait que la mise en relief des difficultés des entreprises Martiniquaises. Quand les médias souffrent, cela veut dire que les entreprises agonisent.


Voici ce qui est arrivé dans notre boîte aux lettres : je cite « Bonjour, ce matin, je me rends à la librairie Alexandre à Fort-de-France et j'apprends qu'il y a 50% sur les livres. Je demande en l'honneur de quoi? :
On me répond que la librairie va fermer définitivement à partir du 16 juin 2018, car les mairies commandent et ne paient pas leur commande (tiens, ça me rappelle les sapeurs-pompiers) ; donc, les fournisseurs ont clos les comptes de la librairie Alexandre.
Je tiens ces informations de Mr Alexandre lui-même en personne ce matin.
Dégoûté, il ferme.
Chers camarades et élus, nous devrions voir pour sauver cette librairie et surtout les emplois de ces employeurs car ils/elles ont les compétences au service de notre jeunesse.

C'est un pan de notre histoire, des livres pour notre jeunesse, notre culture qui est en train de s'effondrer.
Sauvons la librairie Alexandre » Fin de citation .
Nous reviendrons sur cette information en sachant que non soumis à aucune autorisation particulière si la librairie Alexandre doit se relever, elle se relèvera. La vraie valeur de l’entreprise, c’est sa marque, et très probablement que dans un modèle numérique et des services à valeurs ajoutées, et quelques milliers d'investissements , le sphinx peut renaître de ses cendres.

Si dans cette communication la responsabilité des collectivités est pointée du doigt, cela nous semble cependant difficilement concevable de considérer que c'est ce seul motif de non -paiement qui serait à l'origine de toutes les difficultés de l'entreprise. Cette seule raison , ne peut justifier une liquidation directe sans passer par un redressement judiciaire.

Nous reviendrons sur cette information avec des compléments d’information qui nous fait penser étrangement à la fin, il y a quelques années d'une autre institution de la ville, la bijouterie Cadet Daniel .


En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

CULTURE | MUSIQUE | LITTERATURE | SPORT