Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le TOGO et le peuple EWE au pays d' Aimé Césaire !

Manifestation dans le cadre des jeudis de Fort-de-France


Rédigé le Jeudi 14 Décembre 2017 à 21:26 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

La mairie de fort de France organise un cycle de conférence sur ce que l'Afrique multiple a apporté au monde. Rien d'étonnant que cela se passe dans la vie d'Aimé Césaire. Mené par Marie Michel Darsière ce cycle de conférences connait un gros succès.


Mais c'est principalement des musiques sacrées qui seront présentées par le docteur Charles Quist à l'assemblée.

jeudi_charles_quist.mp3 jeudi Charles quist.MP3  (6.87 Mo)

L'éwé ou parfois évé, eʋe ou encore éoué, est connu dans la langue même comme eʋe (prononcer [e'βe]) ou Eʋegbe. C'est une langue du groupe gbe des langues kwa, parlée au Ghana, en Côte d'Ivoire, au Togo et au Bénin par un peu plus de 7 millions de personnes (Capo 1991). Comme les autres langues gbe, l'éwé est une langue tonale.

C'est une langue qui est très souvent confondue, par les étrangers, avec le mina, ou à d'autres langues Kwa telle le abbey-éwè (ou Abbey-évé ou Abévé, éouédjè = celui qui parle l'Abé-éwé) qui elle-même se confond avec le fon (fongbe). Cette langue véhiculaire évé ou éwé est très parlée à Lomé. L'éwé est l'une des langues africaines les mieux documentées, notamment grâce au travail de Diedrich Hermann Westermann, qui publia de nombreux dictionnaires et traités de grammaire sur l'éwé et les autres langues gbe.

Les Ewes sont une population d'Afrique de l'Ouest, vivant principalement au sud-est du Ghana et au sud du Togo – où ils sont majoritaires –, également au sud-ouest du Bénin. Ils parlent l'ewe.

Ce fut l'occasion de faire écouter une super chanson en éwé d'une des plus prometteuses des chanteuses Togolaises Vallentine Alvares

D'après leurs traditions, les Éwé quittèrent Ketu, en pays yoruba de l'est du Dahomey, et arrivèrent à Nuatja, au Togo, d'où ils se dispersèrent vers le sud et vers l'est, probablement à la fin du XVIIe siècle. Ils s'installèrent dans leur habitat actuel par vagues successives et assimilèrent les autochtones.

À la fin du XIXe siècle, les Éwé occidentaux furent rattachés à la colonie anglaise de Gold Coast, et les Éwé orientaux au Togoland allemand. Après la Première Guerre mondiale, ce dernier fut placé sous mandat international de la Société des nations et confié en partie à l'Angleterre, en partie à la France. Le problème de la division des Éwé entre plusieurs pays a été évoqué maintes fois, en 1920 à la S.D.N., en 1947 devant les Nations unies.

Les recommandations de ces organismes n'empêchèrent pas deux événements de consacrer la division des Éwé : l'accession du Togo à l'autonomie interne en 1957, puis à l'indépendance le 27 avril 1960, et le rattachement du Togoland britannique au Ghana indépendant, État successeur de l'ancienne colonie anglaise de Gold Coast, en 1957.
Source Universalis

La jeune chanteuse togolaise, Valentine Alvares, nous offre une belle chanson aux accents de soul music pour son nouveau single intitulé: Mo kpokpo lé.

L’artiste ne nous avait pas habitué à chanter dans sa langue maternelle et nous raconte ici les rêves et les espoirs d’une femme togolaise éprise de liberté et d’aventure. Elle viendra défendre ce nouveau son un de ces jours en MARTINIQUE, car il faut savoir que dans le cadre du GAP Global Artistique Project
qui n'est autre que la construction d'un pont culturel entre le TOGO et la MARTINIQUE elle est la chef de fil de tous ces artistes Africains qui seront promus en MARTINIQUE.

Ici Marie Michelle Darsière, elle met le cœur à l'ouvrage de son projet de espace à palabre

jeudi_marie_michel_dasieres.mp3 jeudi Marie michel Dasières.MP3  (1.84 Mo)


Elisabeth Landi représentait le maire de la Ville de Fort-de-France

jeudi_elysabeth_landi.mp3 jeudi Elysabeth landi.MP3  (2.75 Mo)




CULTURE

MEDIA | CULTURE | MUSIQUE | LITTERATURE | SPORT









L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom ! Rediffusion

Est-il admissible que pour une personne ,une population soit prise en otage? Est-il admissible que pour le licenciement d’un seul employé, quatre villes et leur population dont les plus importantes de Martinique soient privées de transport en commun?

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom !  Rediffusion
Pour conclure, le moins que l’on puisse dire c’est que ce "mapiam" semble condamner la jambe, et on peut aisément se demander si le mieux ne serait pas que finalement ces délégations de service public tombent pour laisser place à une régie des transports sous l’égide de Martinique transport .
Il y a quelqu’un qui disait "si pani volè pani soutiré", voici un exemple que le proverbe est bien vrai et actif. A demain



Victor HAUTEVILLE
14/07/2019



Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.







Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM