Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les pompiers obligés d’éteindre le feu qui détruit leur maison, seuls !


Rédigé le Mardi 14 Mai 2019 à 13:47 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Dans quel pays sommes nous ? Oui nous sommes bien en Martinique, le pays de Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie, dite Joséphine de Beauharnais, née le 23 juin 1763 aux Trois-Îlets en Martinique à qui on a coupé la tête et où les mythes et les légendes déterminent davantage le futur que l'intelligence opérationnelle.


C'est donc dans ce paradis qui avance trop vite, que les pompiers, ceux qui sont là pour venir en aide aux populations se battent contre les autorités. Dans ce pays menacé par tous les risques naturels, les hommes du feu sont obligés de déserter leur caserne pour aller faire le tour des mairies, et des popotes, pour faire payer le SDIS, à qui des sommes réglementaires sont dues.

Ici les pompiers en direction de l'IMS pour participer au dévoilement du drapeau !
Ici les pompiers en direction de l'IMS pour participer au dévoilement du drapeau !
Pouvons-nous imaginer que les maires qui doivent au SDIS ne payent pas les salaires des agents communaux? Ils se seraient déjà retrouvés avec une grève de leur personnel qui ne pourrait admettre qu'il ne soit pas payé.

Or ici on apprend que quand les entreprises sont payées, que les maires ont touché leur indemnité d'élus et que les salaires des employés municipaux sont virés, l'obligation faite aux maires de payer reste lettre morte.

Cette situation démontre à quel point les maires et leur conseils municipaux ne considèrent pas que la question de la sécurité des personnes, n'est pas de leur responsabilité. Sans doute partagent-ils l'idée que la sécurité est l'affaire de l'état, ou de la CTM. Même dans les deux cas comment comprendre que certaines mairies aient jusqu'à 3 ans de retard.

Le plus préoccupant dans cette affaire c'est l'attitude de la population, qui ne semble entendre le son des sirènes, mais qui demain sera la première à crier "anmwé" pour peu que ces hommes ne soient pas en mesure de porter assistance.



Actualités MQ.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS









L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom ! Rediffusion

Est-il admissible que pour une personne ,une population soit prise en otage? Est-il admissible que pour le licenciement d’un seul employé, quatre villes et leur population dont les plus importantes de Martinique soient privées de transport en commun?

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom !  Rediffusion
Pour conclure, le moins que l’on puisse dire c’est que ce "mapiam" semble condamner la jambe, et on peut aisément se demander si le mieux ne serait pas que finalement ces délégations de service public tombent pour laisser place à une régie des transports sous l’égide de Martinique transport .
Il y a quelqu’un qui disait "si pani volè pani soutiré", voici un exemple que le proverbe est bien vrai et actif. A demain



Victor HAUTEVILLE
14/07/2019



Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.







Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM