Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

ZEST et désormais étoiles pour Hector TREFLE.




Hector TREFLE était connu de tous, pour peu que Vous soyez un jour considéré comme noctambule Foyalais. Effectivement, il était un mondain simple, qui avait fait de la capitale son champ d’espérance.


C’est dans la nuit de vendredi à samedi qu'il a lâché prise. La bête le rongeait si fort que pour seul soulagement, il devait lui céder. Il avait voulu rentrer chez lui. Jeudi la douleur était si forte que l’on a dû le "chawaye" à l’hôpital .

Hector était un homme, silencieux, affable, sage et travailleur.

Originaire de Saint Luce élevé à la manière des PUJAR et des TREFLE, (Marcel en est son cousin), Hector a passé son enfance à Sainte-Luce où il compte de nombreux amis. Avec son épouse, une demoiselle GLAUDON, Ils auront un fils dont le retour en MARTINIQUE se sera fait en début avril 2017.

Un jeune homme brillant, spécialiste de chimie qui fort d’une expérience internationale confirmée et des diplômes acquis brillamment est revenu en MARTINIQUE, pour prendre un poste de cadre à de l’usine ALBIOMA, de LA Trinité. Comme quoi…

Hector TREFLE avait pour métier les affaires. Et la vie n’est pas simple en affaires. Mais il savait tenir ce qu’il avait et lâcher quand il fallait. Sa busine la plus durable était le ZEST, vite devenue haut lieu des soirées foyalaises. Toujours plein comme un œuf sa chimère était la musique et les bonnes tables. Elle résonne encore, elle enfume toujours, et le piano est toujours là. Qui n’est pas passé au ZEST en fin de soirée ne connaît pas les vapeurs de la nuit Foyalaise.

Il aimait recevoir, discuter, échanger, séduire, vendre : Il en a fait son métier. Rappelez-vous « l’Écrevisse » aux Trois Ilets qui avait pris feu !

Il y avait LE DESNANBUC d’où se déroulaient à l’époque les émissions de RCI réalisées par IGNACE.

Vous voyez si nous devions développer chacun de ces épisodes, c’est un livre à plusieurs tomes qu’il faudrait écrire sur un personnage secret, mais ouvert sans artifice à ses amis.

Que tous ceux-là, amis parents et connaissances reçoivent nos condoléances attristées et toute notre affection. Ceux qui y croient, savent que dieu le Garde.


Voici le genre d’ambiance qu'il aimait.


En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

CULTURE | MUSIQUE | LITTERATURE | SPORT