Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM

ICIMARTINIQUE.COM

L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

Alain Désiré-Faula nous invite à (re)découvrir la saveur exceptionnelle de ses glaces faites maison.  29/01/2018

Alain Désiré-Faula nous invite à (re)découvrir la saveur exceptionnelle de ses glaces faites maison.
Héritier du savoir-faire de Robertine Montier, dont les glaces ont fait le bonheur de plusieurs générations de Foyalais, Alain Désiré-Faula nous invite à (re)découvrir la saveur exceptionnelle de ces glaces faites maison. Son enseigne a ouvert, cette semaine, au numéro 80 de la Route de Didier.

On le savait musicien et, plus anciennement, champion de judo ; on le retrouve dans les glaces.

C'est que dans sa généalogie figure une aïeule très connue des gourmets, détentrice d'une recette précieuse de glaces et sorbets. Alain Désiré-Faula est en effet « petit-fils de » ... « Les Glaces de Mamy Robertine sont un hommage à Robertine Montier, qui était ma grand-mère maternelle! » , explique-t-il, dans un sourire. « Très jeune, je l'observais, sans fabriquer bien sûr.

Je me suis passionné pour la restauration, la pâtisserie... » .

C'est donc un nouveau chapitre de l'histoire des glaces Montier qui s'ouvre aujourd'hui, avec cette enseigne aux couleurs acidulés. Créé en 1939 par Félix Montier, le souvenir de ces glaces reste très attaché à celui de son épouse, Robertine Montier, née Odon. Orpheline, d'origine modeste, elle est partie du quartier Hauteur Bourdon, à Basse-Pointe, pour gagner sa vie à Fort-de-France. Elle deviendra la servante, d'une certaine famille... Montier, au sein de laquelle elle rencontrera Félix, son futur époux.

UN PATRIMOINE À PRÉSERVER

Cette union donnera naissance à l'aventure familiale, qui s'est développée au cours des dernières décennies (voir encadré). « Mon frère, qui a repris l'affaire un peu avant la mort de ma grand-mère, il y a une quinzaine d'années, l'a structurée en véritable entreprise. Il avait déjà son atelier au 80 route de Didier » , précise Alain Désiré-Faula. « Mais au bout de 10 ans, il a dû fermer » .

« Et je n'ai pas voulu que disparaisse un tel patrimoine, ne serait-ce qu'en hommage à ma grand-mère, femme qui a beaucoup souffert dans la vie » .
L'appellation « Glaces Montier » étant une marque déposée, ce seront donc « Les Glaces de Mamy Robertine » . « Ce nom lui rend hommage directement » , se réjouit Alain Désiré-Faula.

« Ce qui m'a poussé aussi, ce sont mes enfants. Je me suis dit s'ils sont motivés, autant leur transmettre ce patrimoine » . Ainsi, ses deux filles, Anne-Claude et Maëva, travaillent déjà avec lui, à l'atelier ou sur le point de vente. Son fils, Yann, est en formation d'artisan-glacier dans l'hexagone.



_BST7541
BST_9525
BST_8337
BST_0457
BST_6590
BST_4199
DSC_0479
BST_3166
_BST2138

Le dernier article diffusé sur le portail

Mettre en place rapidement la semaine de 35 heures sur quatre jours et le télétravail par Maurice Laouchez

Mettre en place rapidement la semaine de 35 heures sur quatre jours et le télétravail par Maurice Laouchez
Dans le cadre du grand débat, chapitre transition écologique : mettre en place rapidement la semaine de 35 heures sur quatre jours et le télétravail. Résultat attendu: amélioration de la qualité de la vie, diminution des déplacements, de la pollution et des embouteillages. Dans les administrations, accompagner cette réorganisation de la mise en place de l’ouverture le samedi ( par rotation du personnel).

Il faut juste un petit effort d’imagination. La France est très en retard sur ces deux sujets. Quant à la Martinique... Il s’agit de faire progresser la DÉCOMPRESSION de nos sociétés. Rappelons que Maurice Laouchez est ancien directeur du Crédit Agricole de la Martinique, et tres impliqué dans la vise culturelle et politique en Martiniquaise .

Voilà une revendication pour des syndicats du 21eme siècle selon lui !

Victor HAUTEVILLE




L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Et si le bonbon de Macron était déjà brûlé comme un macaron ?

En Martinique, il y a bien des problèmes qui mériteraient d’être débattus . Pas ceux dont on discute tous les jours, mais ceux qui sont en suspens.



Par exemple la question des miles acquis par les élus et les administratifs qui dans le cadre de leur mission récupèrent à titre personnel des voyages gratuits à partir de billets payés par nos impôts.

Editorial du Jour / Et si le bonbon de Macron était déjà brûlé comme un macaron ?
C’est comme la question de la légalisation, de l’utilisation, et de la production du cannabis thérapeutique. A nos portes cette culture constituera une culture à forte valeur ajoutée, la Martinique en sera-t-elle exclue, qui sera autorisé? Est-ce les gros producteurs de bananes qui deviendront les nouveaux producteurs de cannabis?

18012019_editorial_le_bonbon_de_macron.mp3 18012019 Editorial Le bonbon de Macron.MP3  (3.3 Mo)


Victor HAUTEVILLE
17/01/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM