Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM

ICIMARTINIQUE.COM

L'information alternative et disruptive qui fait réagir !
   
   

Communiqué de presse Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle  06/11/2018

Photo ville du robert
suite aux événements climatiques du 16 avril 2018

Suite aux fortes pluies du 16 avril 2018 les communes du Lamentin, du François, du Robert et du Vauclin ont été reconnues en
état de catastrophe naturelle au titre des mouvements de terrain par l'arrêté interministériel du 22 octobre 2018, publié au journal officiel n° 0254 du 3 novembre 2018 - les communes du Lamentin, du François, du Robert, du Vauclin et de Sainte-Marie ont été reconnues en état de catastrophe naturelle au titre des inondations et coulées de boue par l'arrêté interministériel du 4 octobre 2018, publié au journal officiel n° 0254 du 3
novembre 2018.

Pour l’ensemble de ces phénomènes, les personnes sinistrées titulaires d'une police d'assurance garantissant leurs biens des dommages d'incendie ou de tout autre dommage, peuvent bénéficier de la garantie catastrophe naturelle. Ces polices d'assurance sont généralement appelées «multirisques». Les automobilistes et tous véhicules à moteur bénéficient de cette assurance, s'ils sont assurés en incendie ou en
dommage.

Les assurés disposent d'un délai maximum de 10 jours à compter de la date de publication de l'arrêté, soit jusqu'au 13 novembre 2018 pour déclarer à leur compagnie d'assurance leurs dommages matériels directs (dégâts occasionnés sur les bâtiments, les marchandises, les matériels, le mobilier ou les récoltes engrangées).

Ce délai est porté à 30 jours pour les déclarations de perte d'exploitation consécutives à l'événement pour les professionnels titulaires d'une garantie ou police couvrant les pertes d'exploitation ou de bénéfice.

Les assurés n'ayant souscrit que la garantie minimum obligatoire dite de responsabilité civile, ne peuvent bénéficier de la garantie «catastrophe naturelle».




P1050789 - Copie
BST_2022
BST_4228
BST_6590
BST_5105
BST_1765
_BST8566
IMG_1503
SI jeune


Féwos.. N'est pas féroce qui veut ! par René Serge Nosel , président du club FEWOS Interview exclusive à écouter .

L'activité associative en Martinique un véritable sacerdoce, pour ne pas dire un chemin de croix. Mais pourtant certains Martiniquais y vont de leur personne et donnent leur meilleur pour maintenir avec l'aide de certains partenaires, des associations au profit de la jeunesse.


Roxana Maracineanu a donné, vendredi 16 novembre à la Maison du sport français à Paris, le coup d’envoi de la deuxième étape des travaux sur la gouvernance du sport. Et annoncé, en présence de Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif (Cnosf) et des présidents de fédérations, l’entrée en vigueur au 1er mars 2019 de l’Agence nationale du sport. Avec à sa tête, Jean Castex, délégué interministériel aux Jeux olympiques et maire de Prades (Pyrénées-Orientales). Mais que sont les clubs en Martinique?

Féwos.. N'est pas féroce qui veut ! par René Serge Nosel , président du club FEWOS  Interview exclusive à écouter .
C'est quoi la réalité des clubs en Martinique? Nous savons le rôle joué par toutes ces associations, mais quelle est la réalité vécue par chaque président de club? Nous avons interrogé René Serge Nosel, le Président du club Féwos. Il s'agit d'un club du Robert même si Serge est originaire du François. Nous découvrirons sa réalité, ses difficultés et ses espérances.

Outre les rencontres et les liens associatifs, les associations sportives contribuent au maintien en bonne santé des populations. Il faut savoir qu'un coureur de catégorie junior d'environ 17 ans effectue plus de 1000 kms par mois hors compétition. Il ont en moyenne 2 à 3 compétitions par mois. Tous ces kms éffectués sont autant de bonnes raisons de se bouger et de se mettre en mouvement. Cette activité physique constitue de la lutte contre la sédentarité Le travail des associations est donc effectif et on peut aisément se demander si tout ce bénévolat est valorisé à sa juste valeur.

Victor HAUTEVILLE







L'éditorial du jour

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom !

Est-il admissible que pour une personne ,une population soit prise en otage? Est-il admissible que pour le licenciement d’un seul employé, quatre villes et leur population dont les plus importantes de Martinique soient privées de transport en commun?

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom !
Pour conclure, le moins que l’on puisse dire c’est que ce "mapiam" semble condamner la jambe, et on peut aisément se demander si le mieux ne serait pas que finalement ces délégations de service public tombent pour laisser place à une régie des transports sous l’égide de Martinique transport .
Il y a quelqu’un qui disait "si pani volè pani soutiré", voici un exemple que le proverbe est bien vrai et actif. A demain



Victor HAUTEVILLE
13/11/2018

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de service c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM