Connectez-vous S'inscrire

Village de promotion de la Santé au Gros morne  13/06/2018

Village de promotion de la Santé au Gros morne
Samedi 16 juin, la Ville du Gros-Morne accueille le «Village itinérant pour la promotion de la santé et l’accès aux droits », de 08h00 à 13h00 aux écoles mixte A et C, et à la rue piétonne Jules FERRY.

A cette occasion, la Collectivité Territoriale de Martinique mobilise ses directions de l’action sociale, de l’accompagnement des personnes âgées et du handicap, de l’action et la prévention sanitaire, de l’économie sociale et solidaire et de l’insertion.

Au programme pour cette matinée :

· information sur les droits sociaux, les prestations et l’accès aux loisirs pour tous,

· divers ateliers de bien-être gratuits,

· ateliers de fabrication de produits de beauté et ménagers naturels,

· Vente de produits bio,

· Exposé d’un ethno-pharmacologue sur la plantothèque d’urgence.

Une première édition organisée par le Centre Communal d’Actions Sociales et les services municipaux de la ville du Gros-Morne, en partenariat avec les Institutions du champ sanitaire et social, la Collectivité Territoriale de Martinique, Cap Nord et l’ARS.

Renseignements au 0596 53 31 34.





_BST6179
DSC_0314
BST_5780
BST_6767
BST_4351
_BST9481
DSC_0403
_BST3087
_BST1791 - Copie


MERCURY BEACH. David ZOBDA répond au webzine MAKACLA.COM

Il y a un principe quand on tient un média selon moi c'est celui de permettre à ceux que l'on met en cause de s'expliquer. David Zobda lui, considère que dans l'article intitulé : On va voter la MERCURY BEACH le 12 juillet . David ZOBDA va t'il sortir? nous laissons supposer qu'il trempe dans une affaire.


Dans la rédaction de cet article nous avions employé peu de mots, car le but était simple, interpeller sur une question : Quand un élu est apparenté au porteur d'un dossier doit-il sortir de la plénière au moment du vote. Selon nous c'est un minimum. Mais ce n'est que notre point de vue.

MERCURY BEACH. David ZOBDA  répond au webzine MAKACLA.COM
Voici l'intégralité du texte de notre dernière diffusion :

On attend de savoir si David Zobda va sortir de la plénière au moment du vote de la subvention accordée au projet de la beach vacabonagerie . L'affaire fait grand bruit , on verra si la politique est une affaire de petits copains. Nous avions constaté qu'il était très entreprenant à défendre la réparation des machines à glace de l'ex Coopémar. Bien que la société qui exploite ces machines exploite le domaine public sans AOT. Le monde cycliste aussi observe. On sait le peu d'argent que reçoit le tour cycliste pour 10 jours de course. Nous vous dirons après le vote pourquoi nous observons, le comportement de David Zobda.

Fin de citation.

Ce petit texte peut effectivement apparaître comme ambigu, confus. Nous voulons bien l'admettre et c'est pour cela que nous allons vous donner des explications en tenant compte que MAKACLA.COM est un média qui ne se contente pas de tendre le micro pour récupérer une interview. Mieux, l'idée de ce mag est née de la nécessité de mettre en lumière un certain nombre de pratiques en Martinique.

Est ce à dire que David Zoba serait en cause, en particulier dans ce dossier de la MERCURY ?

Il se trouve que le patron de la MERCURY est le même que celui de l'entreprise MAXIPECHE. Et cette entreprise ,nous vous en avons beaucoup parlé dans notre webzine. Pour résumer, nous pouvons affirmer en prenant toutes nos responsabilités que non seulement cette entreprise fournit un service en dessous des prestations attendues, mais qu'en plus les conditions de cession de celle ci sont discutables, mieux interpellatrices. Voici un exemple : Depuis deux ans cette entreprise privée, qui n'est plus une coopérative, qui est devenue une boite privée, occupe sans titre des espaces appartenant à des collectivités et sans payer aucun loyer. Comment pouvez vous comprendre que cela se passe sans à minima une complicité politique au pire ,ou et ce n'est pas moins bien , une négligence invraisemblable.

Le patron de ces deux projets MERCURY et MAXIPECHE est le même et également apparenté à David Zobda. Et c'est à ce titre que nous avons de manière préventive recommandé à David Zobda de ne pas se mêler de cette affaire. Et nous l'avons fait d'autant plus que nous avions constaté que ce dernier était enclin , dans l'assemblée, à faire parfois des interventions pour faire avancer certains dossiers en lien avec cette entreprise. Exemple: la réparation de machines à glace dans les lieux occupés par l'ex COOPEMAR.

C'est la même incitation préventive que nous avions faite à Yan Monplaisir, quand au début de l'affaire, ce dernier était impliqué dans le dossier de manière capitalistique. Comme pour David Zobda , nous nous sommes expliqué avec Yan Monplaisir sur cette question , et nos relations presse ont recommencé au moment où ce dernier nous a assuré qu'il n'avait plus de relation commerciale avec MAXIPECHE , ni même de lien capitalistique avec cette entreprise. Mieux il nous a été indiqué que celui qui avait mené le raid en faveur de MAXIPECHE au nom du groupe MONPLAISR ne faisait plus partie du staff décisionnel de ce groupe.

Dont acte !

Par conséquent lorsque de manière préventive , nous disons à David Zobda de sortir de la salle de la plénière, nous considérons que nous le mettons à l'abri d'une affaire dont tôt ou tard le fond va remonter à la surface, et dont on s’interrogera même dans 20 ans sur la forme. Car quand un tribunal de commerce accepte dans un dossier un bilan au lieu de trois, que ce bilan est déficitaire et que malgré tout on fait cession à une entreprise dont les fonds propres sont négatifs et que cette entreprise commence par un jeu d'écritures à s'approprier le stock de la coopérative des marins- pécheurs, on est en droit de se demander s' il est normal qu' à cette même personne la collectivité territoriale de Martinique accorde 200 000 Euros , pour organiser un "wélélé woué" .

Victor HAUTEVILLE








L'éditorial du jour

Editorial du Jour / Et si nous auditions aussi nos conseillers territoriaux !

Vous avez bien entendu que dans quelques jours le premier ministre français va recevoir un à un ses ministres. La presse française parle même de rencontre les yeux dans les yeux afin d’évaluer la feuille de route de chacun.


Cette démarche c’est sans doute du cinéma, et ne va rien changer ni pour vous ni pour moi, mais tout de même elle a le mérite d’exister.

Editorial du Jour / Et si nous auditions aussi nos conseillers territoriaux !
Disons qu’il s’agit d’une bonne intention, dont l’objectif doit être d’écouter la difficulté de chaque ministre, de lui rappeler les objectifs du gouvernement, et très probablement de l’aider à atteindre ses objectifs.

On peut dire également, qu’il s’agira aussi de rappeler à l’ordre certains ministres, et il n’est pas impossible qu’a la rentrée on puisse apprendre quelques remaniements.

Cette méthode nouvelle issue de la Macronie, est un principe qui se veut d’avancer par objectif. On se donne des buts et on évalue. Quelles que que soient nos idées politiques, et même notre vision du pouvoir, voire même notre jugement de ce pouvoir en place, on ne peut que se satisfaire d’une démarche qui consiste à un moment du parcours, à s’arrêter pour disons faire le point, évaluer et envisager.

Alors si cette méthode est si bonne comment ne pas imaginer qu’elle soit aussi applicable par nous en Martinique.

Victor HAUTEVILLE
03/07/2018

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de service c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM