Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM

Discours sur le colonialisme à Sainte Anne



Discours sur le colonialisme à Sainte Anne
Un« Discours » très apprécié

C’est pour clôturer le 7ème Festival Caribéen du Développement Durable et Solidaire que la Ville de Sainte-Anne a choisi d’inviter les aoûtiens à venir écouter le « Discours sur le colonialisme » d’Aimé Césaire, interprété par José Alpha. Après l’inauguration de l’Avenue au nom de ce grand homme, c’est sa force d’écriture qui a été mise en valeur en cette soirée d’août.

Ils étaient nombreux, à l’invitation du Maire Garcin Malsa et de la Commission des fêtes, à s’être rendus sur la place Abbé Morland, au bourg de Sainte-Anne. Les Saintanais, tout comme ceux venus des communes limitrophes, mais aussi de Fort-de-France et même de  Sainte-Marie, ont effectivement exprimé leur enthousiasme au comédien José Alpha qui a donné à entendre cette analyse lucide du colonialisme, écrite en 1955 par Aimé Césaire et prononcée avec justesse aujourd’hui.

Pour l’accompagner, le liseur a choisi David Einhorn (contrebasse-violoncelle) et Christian Florentiny (saxophone). Les musiciens rythment alors la clarté du texte aux accents lyriques et communicatifs. Le lyrisme qui a toujours eu de bons rapports avec la musique, trouve alors dans cet espace son tempo dans le choc des mots, des constats, dans l’indignation, dans les respirations et les émotions partagées avec l’auditoire.

Un couple de touristes francophones dit son admiration et ses encouragements à poursuivre l’initiative auprès du plus grand nombre de personnes. Ne connaissant ni le poète et encore moins l’humaniste Rebelle mais fervent militant pour les Droits de l’Homme, ils « savent un peu mieux aujourd’hui qui est Aimé Césaire » dont cette année est celle de son centenaire.
Le public a été attentif durant les 50 minutes de la lecture ;certains extraits qu’il connaissait bien étaient approuvés par une rumeur de satisfaction sur cette petite place Abbé Morland.    Un groupe de jeunes étudiants visiblement satisfaits de l’évènement qu’ils disent inoubliable, a ajouté :« mettre à disposition des populations cette analyse de la politique coloniale telle qu’elle sévit encore aujourd’hui dans les Antilles notamment, est courageux de la part de la municipalité ».

M-Claude BEROARD

Mardi 20 Août 2013

Lu 303 fois
           

CULTURE | MUSIQUE | SPORT


Fort-de-France