Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

LA FRANCMACONNERIE FRANCAISE EN ZONE DE TURBULENCE Par Jean luc VIDAL


Rédigé le Mardi 25 Janvier 2011 à 13:14 |

LUPOURVOUS : Les deux principales obédiences françaises se déchirent pour des motifs différents... est-ce le début de la fin ? La Grande Loge Nationale Française, la seule obédience reconnue comme régulière par la Grande Loge Unie d’Angleterre qui délivre les « certificats » de régularité à travers le monde connait de sérieux ennuis internes.



A la Grande Loge Nationale Française, une lutte de pouvoirs.

Depuis plusieurs mois déjà, une lutte féroce oppose le Grand Maitre F. STIFANI et ses alliés contre une opposition farouche et déterminée à l’empêcher de continuer sa grande maitrise. Règlements de comptes, destitutions, démissions en masse, mises en cause sur la toile, et pour finir recours à la justice maçonnique puis…profane ! Du jamais vu dans le landerneau maçonnique où le linge sale se lavait en famille.Les Grands Maitres d’autres obédiences dites régulières et la Grande Loge Unie d’Angleterre elle-même sont intervenus…pour remettre de l’ordre et recadrer tout ce beau monde.

Une légitimité en question?

La Grande Loge Nationale Française peut-elle perdre sa légitimité et sa reconnaissance de régularité? La question mérite d’être posée car d’autres obédiences attendent en embuscade l’issue de la bataille, dans l’espoir d’obtenir une régularité que seule la Grande Loge Nationale Française détient en France, une intention que l’on prête à la Grande Loge de France, la seule à ma connaissance qui fasse référence au Grand Architecte de l’Univers dans son rituel.Dernière péripétie : la démission en bloc du conseil d’administration de l’obédience, pour gagner du temps, disent les mauvaises langues et pour que F. STIFANI conserve son siège et son titre.

Au Grand Orient De France.

La mixité en débat:Pas mieux au Grand Orient de France, la première obédience maçonnique, non reconnue par la Grande Loge Unie d’Angleterre mais fière d’un rayonnement international et d’une aura humaniste et progressiste intacte.Seul petit problème : la mixité. Au dernier convent, l’assemblée générale annuelle des frangins, après une dispute de plusieurs années, la mixité a été permise aux loges, ou plutôt la possibilité d’initier ou non des femmes a enfin été adoptée. En fait c’est une décision de justice maçonnique qui a tranché après des arguties juridiques dignes des meilleures affaires du monde judiciaire français…en résumé, c’est permis mais ce n’est pas obligatoire, les loges gardent la liberté totale en ce domaines.Alors, pourquoi cette fronde quelque peu machiste menée par une minorité regroupée dans une association virulente qui veut revenir à l’ancien temps ?

Là aussi, saisie de la justice maçonnique puis profane qui à ce jour donne raison à l’actuel grand Maitre, bien embêté apparemment par cette affaire franco-française qui fait paraitre le Grand Orient de France comme une association ringarde, voire rétrograde, à l’opposé de sa volonté d’ouverture et de se coltiner avec les problèmes sociétaux les plus difficiles et les plus avant guardistes.

Le rôle des médias

Pour ne rien arranger, les médias font les choux gras des vicissitudes des obédiences françaises, il ne se passe pas un trimestre sans que hebdomadaires et magazines fassent leur couverture sur les prétendues magouilles maçonniques, trafic d’influence, corruption et affairisme.
Le complot judéo-maçonnique n’est pas très loin.
A l’opposé de ces pratiques le blog « La lumière » de l’Express fait un compte rendu détaillé mais fidèle des événements en cours.

Et les autres obédiences ?


Et les autres, que font-ils ? Pas grand-chose à vrai dire. En ce domaine comme dans d’autres, la France se distingue. Le paysage maçonnique est tellement varié que l’on peut se demander si cette trop grande diversité sert la franc-maçonnerie en général et nos obédiences en particulier.
Des obédiences mixtes, il en existe déjà comme Le Droit Humain, la plus ancienne avec un rayonnement international mais aussi la Grande Loge Mixte de France, la Grande Loge Mixte Universelle, la Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm et d’autres moins connues.
Certaines sont résolument masculines comme la Grande Loge De France, partagée entre sa soif de modernisme et sa volonté de perpétuer la tradition maçonnique ; la Loge Nationale Française et la Grande Loge Traditionnelle Symbolique Opéra, crées après des scissions d’avec la Grande Loge Nationale Française se situent dans la même optique alliant tradition et modernité mais dans la masculinité.
Récemment neuf obédiences se sont réunies pour critiquer la dérive affairiste et le bourbier dans lequel s’est mise la Grande Loge Nationale Française, parler mixité -le Grand Orient de France- et « projet » mais sans rentrer dans les détails.A trop ressembler à une association profane, la maçonnerie y perd sa spécificité.

La fin d’une certaine maçonnerie ?

Comme toute association humaine, la franc-maçonnerie est mortelle et apparait à bout de souffle, sans projet original et surtout sans attrait pour une large part de la population.Aujourd’hui, ce sont des associations comme ATTAC, Amnesty International ou les associations humanitaires ou/et écologistes qui ont le vent en poupe…pas la franc-maçonnerie, qui après avoir été secrète, puis discrète risque…de ne plus être du tout, ou alors une association de type confidentielle, à la limite de la secte, non pas pour ses buts clairement connus mais pour sa petitesse. Car si officiellement les obédiences annoncent des chiffres importants, combien de membres sont réellement présents et participent aux réunions ? A l’instar de la franc-maçonnerie anglo-saxonne (Grande-Bretagne et Etats-Unis) leur nombre risque de diminuer rapidement et de ne plus être qu’une peau de chagrin, des associations vidées de leurs membres qui iront voir ailleurs et chercher ailleurs un projet de vie ou une forme de spiritualité oubliés dans leurs loges.De sa remise en cause dépend de sa survie.

La Franc-Maçonnerie : une imposture ?

Et si après tous ces événements, les non-initiés ne pensent tout haut ce que certains murmurent tout bas : la Franc-Maçonnerie n’est au fond qu’une grande imposture, une manière occulte de faire des affaires et de se retrouver entre hommes pour bien manger et se marrer ? Voilà le défi de la franc-maçonnerie française, régulière ou séculière, à elle de trouver des solutions et des pistes pour sortir de l’ornière et poursuivre son bout de chemin à a sa façon, pour le bien de l’humanité et des hommes et femmes de tous pays qui la composent.



CULTURE


1.Posté par profane le 29/01/2011 09:34
Mr fortuné poser la question en ces termes c'est déjà l assurance d avoir esquissé enfin LA seule VERITE sur le but final de la secte du diable...ou secte maudite qui pervertie et cancérise la REPUBLIQUE depuis son début...ici et ailleurs.

De plus ,brevet perpétuel de MENSONGE de tous les grands maitres 33 eme degrés...dont STIFANI 5(article et offre de service courrier l express) afin d INFLUENCER ET D INTERVENIR sur la POLITIQUE FRANCAISE comme le go, comme le pipage des elections de chirac et de toutes les autres....

trop de gens ont vus et compris...
profane

2.Posté par surena Guillaume le 31/01/2011 07:13
Ils nous emmerdent avec leurs affaires!!!! Avoir la main sur tout ne leur suffit pas.Ils veulent nous infliger la publicité sur leurs querelles ;exemple :OUATTARA et BAGBO.

Assez de ces scènes primitives!!!
Guillaume Suréna

3.Posté par PROFANE le 31/01/2011 13:21
Leurs pogne griffus sont assurément dans le portefeuille de cette ripoublik...gardant que le majeur de libre afin de nous l,enfiler dans le fion en permanence...

EXEMPLE D UNE REUSSITE DU AU BRILLOT ET AU HASARD / alain baueur
Par Sophie Coignard
Ce n'est plus du cumul, c'est un carrousel de casquettes, une farandole de titres, une orgie de distinctions : conseiller de Nicolas Sarkozy pour les questions de sécurité et de terrorisme, enseignant auprès des universités Paris-I, Paris-II, Paris-V, à l'École des officiers de la gendarmerie nationale, à l'École nationale de la magistrature, à l'École nationale supérieure de police, professeur titulaire de la chaire de criminologie du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), président du conseil d'orientation de l'Observatoire national de la délinquance, de la Commission nationale de la vidéosurveillance et, depuis janvier 2010, président du Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique. Ouf !

Précisons, pour ceux qui reviendraient d'un long voyage sur la Lune, qu'Alain Bauer est aussi ancien grand maître du Grand Orient de France. Il était également, jusqu'en juillet 2010, le fondateur, P-DG et propriétaire (par le biais d'une société civile) de AB Associates, société de conseil en sécurité. Une entreprise qui rapporte : en 2009, pour 4 millions d'euros de chiffre d'affaires, elle a réalisé un bénéfice net de plus d'un million d'euros. Son P-DG l'a dissoute pour se mettre en conformité avec la loi interdisant à un professeur d'université d'être mandataire social. Il continuera donc comme consultant, ce qui n'est pas illégal.

arf,arf,arf que tous les cons profane de france se lève et exige LA REVOLTE DE JASMIN EN FRANCE

4.Posté par toto le 01/02/2011 15:35
Les francs-maçons, des justiciables pas comme les autres
Quand l'appartenance maçonnique pèse dans la balance.


Au cours de l'audience solennelle de rentrée 2010 de la Cour de cassation, les toges rouges sont sorties, le Premier ministre est attendu.

Par Sophie Coignard

"Moi, quand j'écoute mes électeurs (...), ils me disent qu'ils se sont trouvés face à un juge qui avait des positions politiques différentes des leurs, qui avait des positions syndicales, qui a été influencé par les médias, qui a été influencé parce qu'il était au Rotary, ou dans tel groupe, ou parce qu'il était franc-maçon"... Quand elle s'exprime ainsi, le 11 avril 2010, sur Canal+, pour justifier la suppression du juge d'instruction, à quoi Michèle Alliot-Marie pouvait-elle bien penser pour mentionner - fait hautement inhabituel - le problème des magistrats francs-maçons ?

Avait-elle en tête les interrogations légitimes qui peuvent naître quand sont instruits des dossiers concernant de puissants initiés ? Celui des "biens mal acquis", par exemple, qui concerne les conditions d'acquisition d'un important patrimoine en France par Omar Bongo, le défunt chef d'Etat gabonais, et le président du Congo, Denis Sassou Nguesso. Tous deux étaient grand maître de la Grande Loge de leur pays. Ali Bongo, qui a pris la succession politique de son père, a récemment été bombardé grand maître de la Grande Loge du Gabon. Les liens étroits entre ces chefs d'Etat et la Grande Loge nationale française (GLNF), qui les a installés sur leur trône maçonnique, ne sont plus à démontrer. Lors de l'intronisation d'Ali Bongo, en novembre 2010, deux anciens grands maîtres de la GLNF étaient placés à sa gauche et à sa droite. Que se passe-t-il si l'un des magistrats désignés pour instruire ce dossier explosif appartient lui aussi à l'obédience ? C'est une question intéressante qu'il est inconvenant de poser au nom de l'impartialité des magistrats.

Faveurs


Michèle Alliot-Marie avait forcément aussi entendu parler d'une histoire qui a pollué les débats au sein du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) sortant. L'un de ses membres était en même temps mis en cause dans une affaire privée d'ordre familial et a bénéficié d'un arrêt favorable de la cour d'appel de Toulouse, cassé depuis par la Cour de cassation. Le justiciable membre du CSM, comme le président de la formation de jugement de Toulouse, se connaissent et sont tous les deux francs-maçons. Dans le même temps, une action à fin de subsides est exercée devant le tribunal de Paris à l'encontre du magistrat membre du CSM. Un dossier assez banal, jugé durant l'été 2010. Banal ? Pas vraiment, puisque la représentante du parquet est l'objet de pressions telles que le procureur de la République en personne les déplore. La main invisible, en l'espèce, s'est montrée trop insistante.

Ce feuilleton à tiroirs a tellement choqué qu'il a même nourri les débats parlementaires sur la réforme du CSM. À l'Assemblée nationale, l'examen de ce texte donne lieu à ce bref mais savoureux échange entre Michèle Alliot-Marie et le député Philippe Houillon, rapporteur. "Mieux vaudrait éviter d'alimenter le soupçon portant sur les détenteurs de l'autorité , dit la garde des Sceaux. Je suis d'accord avec vous, lui répond l'élu, mais il faut tout de même reconnaître qu'il y a eu des précédents quelque peu problématiques."

Récemment, une sorte d'expérience de laboratoire a eu lieu au tribunal de Paris. Des francs-maçons attaquent d'autres francs-maçons, tous de la même obédience. C'est, depuis un an, la panique à la GLNF, deuxième obédience du pays derrière le GO. Des frères sont entrés en dissidence et remettent en question la légitimité du grand maître, François Stifani, qui, selon eux, outrepasse son pouvoir. Pour régler le contentieux, il a fallu, horresco referens, faire appel à la "justice profane".

Insurgés

Chaque camp espère tomber sur des juges compréhensifs, et reconnaît donc de façon implicite l'influence fraternelle dans les prétoires. Les frères avocats sont nombreux aussi. De part et d'autre, on leur demande des conseils et l'on fait appel aux meilleurs professeurs de droit pour des consultations juridiques. Mais qui choisir comme avocat officiel ? La GLNF opte pour le bâtonnier sortant, Me Christian Charrière-Bournazel, et les insurgés, réunis au sein de l'association FMR (pour Franc-Maçonnerie régulière) s'offrent les services de Me Francis Teitgen, ancien bâtonnier lui aussi.

Ces deux éminents plaideurs sont alors regardés d'un drôle d'oeil : seraient-ils initiés ? Ils jurent que non. Mais Me Charrière-Bournazel glisse le nom d'un magistrat à la cour d'appel de Paris qui se trouve être président de la commission de recours gracieux de la GLNF. Une tentative pour insinuer devant le tribunal que les instances de la GLNF sont peuplées de hauts magistrats ? Certains l'ont interprété ainsi.


5.Posté par PROFANE le 02/02/2011 11:32
http://www.lexpress.fr/culture/livre/gare-a-ceux-qui-violent-les-regles-du-clan_819057.html

6.Posté par profane le 03/02/2011 07:14
A lire ce qun il y a au dessus...nous comprenonsenfin mieux le rôle exacte de la loge DROIT ET JUSTICE

....ne serait ce pas l officine qui valide ou invalide l ensemble des décisions rendues localementAUNOM DU PEUPLE FRANCAIS EXCLUSIVEMENT INITIE ,,,???? s entend

on comprend mieux la merde permanente et la faillitte programmée.......avec à la clée une guerre civile planifiée......dans cette élan clanique et maginale indépendantiste qui vise les maffieux a prendre le pouvoir sur des démocraties ultramolles et noyées dans des textes et des lois stupides...

VOUS ETES AU GRAND JOURS MESSIEURS EN PLEINE LUMIERE ET VOS JOURS SONT COMPTES LES JUSTICIABLES MARTINQUAIS VONT ENFIN SAVOIR CE QU ILS VOUS DOIVENT......

j ai dit

7.Posté par toto le 05/03/2011 09:37
Voici l oeuvre des freres : vive l humanisme a crédit...

La France impliquée dans la répression des insurrections arabes





En totale contradiction avec ses déclarations publiques, la France de Nicolas Sarkozy est impliquée dans la répression des insurrections arabes, a indiqué Thierry Meyssan dans un entretien à une chaîne de télévision arabe.

• C’est un conseiller de l’Elysée, Alain Bauer, qui avait négocié l’exportation avortée de matériels de sécurité en Tunisie, le jour même de la fuite du président Ben Ali.

• C’est Défense Conseil International (DCI) —une société détenue par le ministère de la Défense— qui encadre les pilotes loyaux au colonel Khadafi qui bombardent les insurgés libyens et transforment l’insurrection en guerre civile, en vue de justifier une intervention de l’OTAN.

• C’est à nouveau Défense Conseil International (DCI) et le conseiller de l’Elysée Alain Bauer qui forment depuis deux ans la police de Bahreïn et ont organisé la répression de la Révolution dans l’émirat.

Conseiller de sécurité du président de la République, Alain Bauer est l’ancien numéro 2 pour l’Europe de la branche externalisée de la National Security Agency états-unienne. Il se rend une fois par mois à Manama.

8.Posté par suréna guillaume le 07/03/2011 11:16
Quand je lis cela,les notres frères sont des gentils.Ils se contentents de manger des balaous frits.C'est pas merveilleux ça! Alain Bauer a des amis ici ,ce serait bien qu'ils prennent la défense de leurs frères.
Guillaume Suréna

9.Posté par profane le 10/03/2011 10:21
Ils ne te répondront pas guillaume....

....le masque tombe et la vérité se fait jour enfin...............et " ils" sont tous bien trop occupés a courrir après les métaux publics , là où qu ils se trouvent.....(eux ne sont jamais très loin...)

et ca ramasse par brassées..... aux ordres de leur maître oriental, sans même souvent le savoir....ils pillent, ramassent,ratissent et sucent jusqu au derniers talbins.....laissant les populations et les nations en ruine et desordre....
Les frères devraient s inquiéter du sort qui leur sera réservé......après "le grand jour"...
les protocoles sont poutant explicites sur ce sujet...comme sur les autres

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

MEDIA | CULTURE | MUSIQUE | LITTERATURE | SPORT










L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / KASSAV' il faut ériger une statue gigantesque à leur nom !

Bravo à nos musiciens, bravo à nos stars, bravo au public inconditionnel et maintenant bravo à nos icônes.


Editorial du Jour / KASSAV' il faut ériger une statue gigantesque à leur nom !
Marthely, Béroard, Naimro, Desvarieux, Décimus... et les autres. Il est venu un temps ! Le temps de leur ériger un symbole, une fresque et pourquoi pas une statue où les têtes d'affiches seraient icônisées à jamais avec un public à leurs pieds !
03062019_editorial__2_kassav_2.mp3 03062019 editorial 2 Kassav 2.MP3  (3.65 Mo)


Victor HAUTEVILLE
17/10/2019



Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.







Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM