Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



CEREGMIA: «Fallait-il brûler tout l'UAG pour déloger un prétendu rat » Droit de réponse du CEREGMIA


Rédigé le Lundi 16 Juin 2014 à 14:48 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Sous le titre : « Ceregmia : Corinne Mencé-Caster fait le point », Politiques Publiques a publié un Communiqué de la présidente de l’Université des Antilles et de la Guyane, le 11 juin 2014, consultable à l’adresse suivante. :
http://politiques-publiques.com/martinique/ceregmia-corinne-mence-caster-fait-point/
Nous proposons ici quelques observations, et point par point, aux allégations de Mme Mence-Caster. Les observations sont insérées directement sous les allégations de la présidente de l’UAG numérotées de 0 à 10.



Droit de réponse du CEREGMIA

0. Une campagne de désinformation massive est organisée de l’extérieur de l’université pour venir au secours des deux enseignants qui ont été suspendus le 26 mai 2014. Ci-dessous quelques rappels :
Réponse Au vu de son omniprésence dans les médias et le système de fuite de documents vers les médias qu'elle mises en place (voir article CCN juin 2014), vu aussi son recours massif aux associations et organisation externes à l'UAG (comité de soutien, parents d'élèves, partis politiques etc,) la présidente est trop bien mal placée pour dénoncer un « campagne de désinformation massive de l'extérieur de l'Université ».

1. La procédure administrative a abouti à la suspension provisoire de deux professeurs. Les discours visant à discréditer ces mesures, préconisées par des experts, révèlent bien le jeu des connivences.
Réponse . Parlons-nous ici des connivences qui ont abouti à la rédaction des rapports de l'IGAENER et des Sénateurs - sans prise en compte des pièces justificatives apportées par la direction du CEREGMIA ? Des « experts » qui n'ont même pas pris la peine d'entendre le directeur du CEREGMIA...

2. Ces connivences se traduisent aussi dans les discours très récents, qui ont pu être tenus et diffusés sur la présidente de l’université. Qu’il s’agisse de mails insultants et diffamatoires ou d’articles injurieux, tout est fait pour jeter le discrédit sur sa fonction ou sa personne.

Réponse. C'est plutôt la présidente est elle-même qui est coutumière des insultes publiques à l'encontre du CEREGMIA et de son directeur. Elle a ainsi jeté le discrédit sur sa propre fonction en enfreignant toutes les règles tacites de fonctionnement de l'université : non-respect de l'alternance, irrespect vis-à-vis des collègues dont les doléances restent systématiquement sans réponses, gestion des problèmes interne de l'UAG dans les médias, instauration d'un climat dictatorial sur le campus (non respect des institutions élues, organisation de propagande haineuse, muselage des opposants). Son système de management consistant à « brûler toute la maison pour déloger un rat » ajoute à ce discrédit.

3. Il ne saurait y avoir d’amalgame en matière de responsabilités, au plan administratif. C’est le chef de projet (en l’occurrence ici, le directeur du CEREGMIA) qui conçoit le projet européen et porte la responsabilité de son suivi et de son exécution.

Réponse La présidente méconnaît les règles qui régissent l'institution qu'elle préside. Comme le lui rappelait récemment un ancien doyen de la faculté de sciences, « tous les laboratoires de l’UAG, y compris le CEREGMIA, sont sous tutelle de l’ordonnateur et il en a toujours été ainsi. Mieux, l’ordonnateur de l’établissement a toujours conservé la responsabilité de la signature de tous les actes (conventions, contrats, partenariats, engagements financiers etc.) de tous les laboratoires y compris le CEREGMIA…Tous les responsables de service le savent (doyens et directeurs de faculté et d'UFR, directeurs de labo, chefs de service, etc,...). » C'est d'ailleurs au nom de cette responsabilité que la présidente réclame elle-même que le suivi des dossiers passe par elle et qu'elle a fait annuler la subvention accordée par la région Martinique en décembre 2013 sans demander au préalable l'avis du directeur du CEREGMIA,

4. S’il y a bien une chaîne de responsabilités, celle-ci commence donc avec le chef de projet. Les autres chefs de projets s’arrangent pour ne pas mettre l’établissement en difficulté.

Réponse La notion de « chef de projet » évoquée ici n'existe pas dans la gestion de fonds européens. Par ailleurs, le directeur du CEREGMIA n’a jamais eu de difficulté à exécuter correctement les projets à sa charge, de telle sorte que la totalité des fonds prévus dans les conventions signées par les Présidents successifs a toujours été versée à l’UAG après validation des dépenses par l’autorité de gestion des fonds européens. Jamais il n’y a eu de dépenses inéligibles restées à la charge de l’UAG pendant 20 ans... jusqu'à l'arrivée de la nouvelle Présidente. La stratégie consistant à accuser le CEREGMIA de mauvaise gestion est destinée à masquer les fautes quant à l'explosion de l'UAG, ainsi qu'à porter préjudice aux opposants.

5. Le seul laboratoire mis en cause dans tous les rapports, parmi les nombreux laboratoires maniant des fonds européens, est le CEREGMIA.

Réponse du Ceregmia. Le rapport du Sénat est un copié-collé du rapport de l'IAGENER en phase contradictoire (avant les arguments et les pièces justificatives du CEREGMIA). Les rapporteurs de l’Igaenr n’ont pas jugé utile de tenir compte des réponses faites dans la phase contradictoire, malgré la présentation de pièces justificatives irréfutables. Les rapporteurs du Sénat n'ont jamais cherché à avoir l'avis de ceux qu'ils mettaient gravement en cause...

Quant au rapport de la cour des comptes (CC), seul rapport objectif des trois cités, contrairement à ce que la présidente de l’UAG et son équipe tentent de faire croire, il traite de la gestion de l’UAG et non du Ceregmia. Quiconque l’a lu, se rend aisément compte qu’il met en évidence des dysfonctionnements au niveau de plusieurs services et structures de l’UAG : le PUR Guadeloupe, l’IUT, l’IUFC, le CEREGMIA, les services comptables, le service des marchés, les services financiers… Les mêmes dysfonctionnements que la CC relève au niveau du CEREGMIA, elle les met en évidence aussi au niveau des autres structures. Elle a insisté sur les déficiences du budget de l’UAG ; elle a insisté sur le problème massif des heures complémentaires et surtout sur celui des enseignants qui sont en sous-service (on sait pour mémoire que la plupart se trouvent à la faculté des lettres de Martinique, dirigée jusqu’en 2013 par une certaine Corinne Mence-Caster). Plus important, toute personne de bonne foi qui a lu le rapport de la CC a compris que ce rapport met en évidence que tous ces problèmes que nous venons de lister sont des problèmes de gestion centralisée de l’UAG, c’est-à-dire que l’ordonnateur (le président) et ses services ont du mal à se donner les moyens de suivre de façon adéquate les activités des structures de l’Université. Le rapport de la CC n’a jamais indiqué que les problèmes de l’UAG viennent du CEREGMIA comme le claironnent Mme Mence-Caster et son équipe.

6. La seule communication du Procureur auprès de la Cour des Comptes au Procureur de la République concerne le CEREGMIA.

Réponse. Pourquoi tant se répandre dans les médias alors que la justice ne s'est pas encore prononcée ? Pourquoi la présidente a-t-elle eu besoin d’organiser une équipe pour envahir le bureau du procureur et le forcer à ouvrir l’information judiciaire contre le Ceregmia ? Est-ce parce que la communication du procureur près la CC ne suffit pas pour ouvrir l’information judiciaire ? On peut le croire raisonnablement car à aucun moment, la CC n’a dit dans son rapport qu’il y a eu détournements de fonds au Ceregmia. Ceci est une fabrication de Mme Mence-Caster et son équipe qui se livrent au battage médiatique afin de le faire avaler à l’opinion publique.

7. Les bénéficiaires sont les principaux responsables : qui est l’instigateur d’un tel circuit? Qui a profité matériellement et au premier chef de ce circuit de détournements des dépenses ? A qui ont profité les marchés passés de façon non réglementaire ?

Réponse . Malgré sa fonction qui lui permet d'avoir accès direct à tous les dossiers, la présidente ne sait toujours pas de quoi accuser ses opposants : il fut question dans un premier temps de 10 millions d'euros détournés par le CEREGMIA, finalement revu à la baisse à un million (ou 500 000 euros selon les circonstances). Désormais ces détournements de fonds imaginaires sont devenus des détournements de dépenses. Certains jours il est même question d'achat de lingerie (Boutique « Nice looking ») ou de pièces automobiles (il est malheureux que parmi les fuites organisées dans la presse la facture correspondant à ces fameuses pièces automobiles ne soit pas apparue puisque le nom du propriétaire y figurerait obligatoirement...). Les accusations pleuvent mais on attend toujours la moindre pièce pour les étayer.

8. On ne peut pas à la fois accuser de laxisme les anciens ordonnateurs pour dégager la responsabilité des personnes mises en cause et incriminer l’actuel ordonnateur de l’université qui fait simplement son travail de vigilance.

Réponse. Diffamer ses opposants sans aucune preuve à l'appui dans les médias revient est-il « un travail de vigilance » ? La vigilance voudrait que l'on confie l'affaire à la justice et qu'on attende son verdict sereinement.

9. La présidente n’a jamais été membre élu d’aucun conseil de l’université, hormis le présent conseil d’administration.

Réponse. Un mensonge de plus ! La première fois que la présidente a siégé dans un conseil de l'Université (le Conseil Scientifique en l’occurrence), c'est le vice-directeur du CEREGMIA en personne qui lui avait laissé sa place car elle même n'avait pas été élue lors des élections auxquelles elle avait pris part. Par la suite Madame Mencé-Caster fut vice-présidente d'un autre conseil de l'université : le CEVU (2009 – 2013). Elle est restée la plus proche collaboratrice du Président Saffache ..

10. Au plan judiciaire, trois avocats ont désormais le soin de défendre les intérêts de l’Université dans le cadre de l’information judiciaire ouverte pour détournement de fonds et escroquerie en bande organisée.

Réponse du Ceregmia. La présidente fera-t-elle publier les factures de leurs honoraires comme elle l'a déjà fait pour les avocats des membres du Ceregmia ?




1.Posté par Goby le 22/06/2014 18:32 (depuis mobile)
Il suffit de lire les rapports(CC, Senat et Inspection) pour constater qu''aucune des objections soulevees ne tient la route. C''est pitoyable !

2.Posté par Djondo le 04/07/2014 21:42
https://www.facebook.com/uageguadeloupe?ref=hl
Une page facebook sur l'Université des Antilles dans un contexte de déballage de sa gabegie perpétrée pendant 20 ans.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

SOCIETE | ENVIRONNEMENT | Patrimoine | SANTE | EDUCATION





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Peut-il y avoir une filière du livre sans auteur , sans éditeur ?

De la publicité, au cinéma , du livre, à la bande dessinée, du pamphlet au corpus politique c’est le texte qui donne la cadence.



Donc acceptons que potentiellement l’acte d’écrire soit un levier de développement pour peu de l’écriture elle-même soit considérée comme un ingrédient culturel majeur

Editorial du Jour / Peut-il y avoir une filière du livre sans auteur , sans éditeur ?
Ce qui est important dans cet échange c’est l’appel à s’organiser en filière dans un pays Martinique où chacun devient de plus en plus individualiste.
12032019_editorial_auteurs_livres_edition.mp3 12032019 Editorial AUTEURS LIVRES EDITION.MP3  (3.85 Mo)


Victor HAUTEVILLE
14/03/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM