Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

LES ETATS GENERAUX DE LA FRANCE.


Rédigé le Dimanche 12 Avril 2009 à 23:49 |

Commençons par poser que si la France, son président, ses ministres, veulent tous des Etats Généraux, eh bien, qu’ils les fassent eux-mêmes !
Ils ont choisi des thématiques, des commissions, des ateliers… il suffit qu’ils s’y mettent et qu’ils travaillent, avec leurs domestiques et leurs larbins. Le président pourrait parader à Versailles ou à Nice, au Negresco, ou à Monte Carlo… comme bon lui semble.


LES ETATS GENERAUX DE LA FRANCE.
Oruno D. LARA

Les Etats Généraux de la France

Arrogante, raciste, aveugle, la France reste toujours la même, celle que nous connaissons bien dans l’histoire. 1711 : le vieux roi Louis XIV dépêche De TORCY, son ministre des Affaires étrangères, vers les Provinces-Unies avec une confortable somme d’argent pour les inciter à mettre la pédale douce et à diminuer leur effort de guerre car la France s’effondre lamentablement aux frontières.
1945 : l’Indochine, au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, la France se fait racler à Dien Bien Phu en 1954. L’Algérie…
Au Cameroun, en 1958, l’armée réussit brillamment à tuer le Mpodol (Ruben UM NYOBE) et à mettre en selle un dictateur choisi par Paris.
Guadeloupe, Martinique, Guyane, des colonies maquillées outrageusement depuis 1946 en départements pour donner le change à l’ONU, écarter les inspections et les orientations centrifuges des Colonies, et surtout, plaire au Parti Communiste et à l’URSS.
1967 en Guadeloupe : le silence effrayant de l’Etat colonial après un massacre… Une règle absolue de la répression aux colonies.
2009 : après les grèves dures, des Etats Généraux ouverts en fanfare à qui veut pérorer… La France offre à ses colonisés fardés en « assimilés », « huit thématiques » choisies en Conseil des ministres, des ateliers, des commissions, supervisés par un maquignon du ministère de l’Intérieur, chargé de surveiller les opérations, un préfet nègre coordonnateur et des préfectures qui encadrent… Tout est organisé, combiné, verrouillé. Ils n’attendent plus que le chaland, le pauvre chaland des îles ou de Guyane…
La France, toujours aussi sotte, n’a encore rien entendu, rien compris…
Que lui reste-t-il à faire ?
Tout simplement à siffler ses caniches et à inaugurer seule des Etats Généraux qu’elle a voulus… Avec ses ministres, ses sous-ministres, ses larbins et ses domestiques.
Quant à nous, colonisés de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique, nous attendrons d’avoir un Etat avant de nous engager dans des Etats Généraux ! Cela ne semble-t-il pas logique ? Pourquoi mettre les bœufs avant la charrue ?!
Mais avant d’avoir cet Etat, nous devons, en Guadeloupe, nous réunir, discuter, débattre. Les sujets sont multiples : comment élaborer un consensus de base et établir des institutions primaires ? Nous ne pouvons pas nous engager ni mettre en chantier la construction d’une société démocratique sans commencer par rechercher entre nous, sans intervention étrangère, les éléments fondamentaux d’un pacte social.
Oruno D. LARA



POLITIQUE

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS









L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom ! Rediffusion

Est-il admissible que pour une personne ,une population soit prise en otage? Est-il admissible que pour le licenciement d’un seul employé, quatre villes et leur population dont les plus importantes de Martinique soient privées de transport en commun?

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom !  Rediffusion
Pour conclure, le moins que l’on puisse dire c’est que ce "mapiam" semble condamner la jambe, et on peut aisément se demander si le mieux ne serait pas que finalement ces délégations de service public tombent pour laisser place à une régie des transports sous l’égide de Martinique transport .
Il y a quelqu’un qui disait "si pani volè pani soutiré", voici un exemple que le proverbe est bien vrai et actif. A demain



Victor HAUTEVILLE
14/07/2019



Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.







Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM