Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Municipale / Que se passe-t-il vraiment à Rivière pilote ?




Elle n’est pas si loin cette époque où Alfred Marie-Jeanne était le leader pilotin incontesté. Il régnait sur tout, le sport, la culture, l’économie de la commune, les infrastructures, la vie des familles, le futur des enfants et on ne sait quoi d’autre encore.


Il n’est pas dit à cette époque qu’avant de laver un chrétien de ses péchés, que monsieur l’abbé ne consulta pas monsieur le maire pour se plaindre à Dieu du comportement de ses paroissiens. C’était donc cette époque pas si lointaine ou si vous n’aviez pas la grâce de chabin, vous étiez un paria.

Cette époque quaternaire dura jusqu’au jour où les frères PASTEL les premiers, s’en prirent à la légitimité du leader Maximo, incontesté et incontestable. À quelques exceptions, près ils furent traités de tous les noms de l’enfer par ceux qui jusque-là ne pouvaient seulement imaginer que l’on puisse se mettre face à Alfred Marie-Jeanne, pour contester sa légitimité.Ils en prirent pour leur grade et depuis cheminent en regardant, avec amusement la commune se mouvoir, et se dépatouiller.

Entre-temps, il y eut, une faille. Alors qu’Alfred Marie-Jeanne avait demandé, aux électeurs de reconduire Lucien Veilleur dans ses fonctions de maire ce dernier, alors qu’il ne le méritait pas, se faisait tailler une robe de grand-mère par disons , une équipe, à la tête de laquelle on retrouva Mr Raymond Théodose, à qui dit –on, ils avaient promis depuis toujours la place de Maire.

Ce fut le drame pilotin. Le jour de la passation des pouvoirs ressembla à une veillée, chacun restant sur sa réserve. L’opposition ne viendra même pas contester le nouveau maire.

Un déchirement entre ceux qui depuis toujours régnaient en Maîtres de la commune et ceux qui arrivaient comme nouveaux géreurs d'Habitation Pilotine. Pour ne pas aggraver ce contexte sans précédent , le nouveau maire, laissa aux anciens un certain nombre de prérogatives, comme celui de laisser au clan Marie-Jeanne, le loisir de gérer la radio RLDM et le Racing club , le club de football de la commune.

Mais ceux qui ont été battus se sont toujours juré, la main sur le cœur et les yeux dans le soleil de faire disparaître le nouveau maire et son conseil municipal. Cette ambition ce sera confirmé en 2015 quand comme le flamboyant en période de vacance Alfred Marie-Jeanne retrouva tout son lustre après avoir réalisé l’impossible : Battre le clan PPM et sa clique !

Cependant, le panaris pilotin "ramassait" : l’objectif étant de foutre dehors ceux qui avaient organisé le baroufle de la mairie mêlée à la nécessité nostalgique de remettre en place un nouveau potentat dans la commune.


Edouard Maran, actuel président du komité patwiot de R P
Edouard Maran, actuel président du komité patwiot de R P

Cé pawol la ki long.

Alors qu’un groupe de réflexion, tendance Marie-Jeanne nourrissait un projet de revitalisation de la commune, imaginait un autre futur pour la capitale pilotine, le président du KP , entendez Komité Patwiot, une instance de la commune rattachée au MIM , a considéré à lui tout seul , que son heure était venue et que rien n’y remédierait sauf sa désignation à proprement parler ! Il avait déjà fait courir le bruit que lui Édouard Maran serait candidat, mais il se dit , et notre source est certaine, que ce dernier, avec d’autres malins, organiseraient ce mardi 12 juin un véritable hold-up, qui consisterait - en pleine crise du MIM alors qu’ Alfred Marie-Jeanne est en difficulté avec les dits fractionnistes – de se faire élire, comme l’homme providentiel désigné par le KP de Rivière pilote. Un ou wey ou pa wey magistral et institutionnalisé.

Cette seule nouvelle a fait monter la température à ébullition. C’est d’ailleurs ce qui nous a alertés, car il est très rare sauf depuis quelque temps que le linge sale pilotin ne se lave pas en famille ! Mais la soupape a sifflé comme à l’époque la corne de la Mauny déchirait la quiétude de la campagne.

Nous avons mené notre enquête et nous avons compris, que plusieurs candidats frappaient aux portes. Ce qui est normal. Mais ce qui est gênant pour le comité de réflexion dans cette manœuvre, c’est que la primaire envisagée pour désigner un candidat, unique, derrière lequel tout le clan Marie-Jeanne, se rangerait semble mise à mal par ce coup de force du président actuel du KP de Rivière Pilote.

Pour L'instant nous ne donnons pas les noms des prétendants, cela viendra en temps voulu.

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS