Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

QUEL BILAN APRES LA MASCARADE


Rédigé le Mardi 9 Juin 2009 à 00:00 |

Elections européennes en Outre Mer : ils veulent nous faire croire que les choses sont compliquées. Jean François BEAUNOL Philippe CRUSOL


 QUEL BILAN APRES LA MASCARADE
Le mode de scrutin mis en place en outre mer semble poser problème à nos élus qui demandent à corps et à cri
la modification d’un système qui comporterait selon eux tous les vices du monde.

Qu’en est il exactement :

Un peu d’histoire :

Avant 2004 les parlementaires français siégeant au parlement européen étaient élus sur des listes nationales.
Aussi l’élection d’un député originaire d’outre mer dépendait de la bonne volonté des partis politiques français.
Grâce au jeu des désistements de certains hexagonaux , on a pu par le passé voir siéger au gré des vents des parlementaires d’outre mer.

En 2004 la France décide de régionaliser son scrutin en créant huit circonscriptions : Ouest, Est, Île de France, Nord-Ouest, Massif Central Centre, Sud-est, Sud-Ouest et Outre-Mer.

Ce nouveau mode de scrutin, censé rapproché les parlementaires européens de leurs électeurs provoque l’élection de 3 réunionnais en Outre Mer.

Les électeurs réunionnais ayant voté plus que nous en 2004 ils s’accaparent des 3 postes.


En 2007 suite à deux amendements déposés par Gaston FLOSSE et de George OTHILY pour corriger cet état de fait la circonscription outre mer demeure mais il est créé 3 sections (Atlantique, Pacifique et Océan Indien) .
Ce qui assure un député à chaque zone géographique.

Cependant les suffrages obtenus par les listes sont comptabilisés au niveau de la circonscription et un classement des listes est réalisé en fonction de leur résultat sur la circonscription en son entier.

Le scrutin à la proportionnelle ne permet pas de créer 3 circonscriptions Outre Mer

L’Union Européenne entend promouvoir l’élection du parlement européen à la proportionnelle afin d’assurer l’élection de représentants de parties minoritaires dans les Etats membres.

Elle assure aussi aux petits pays de l’Union une représentation parlementaire en désavantageant les pays à forte densité de population sur leur nombre de représentants.

Ainsi entre 2004 et 2009 la France passe de 78 à 72 députés européens au profit des nouveaux états membres.

Pour respecter le principe de la proportionnelle la circonscription Outre Mer est certes découpée en 3 sections, ce qui aboutit nécessairement à un représentant par section (Atlantique, Pacifique, Océan Indien).

Mais compte tenu que la répartition des sièges entre les circonscriptions se fait en fonction de la population, il serait illusoire de penser que l’on puisse créer 3 circonscriptions et attribué plus d’un poste à chaque circonscription ; proportionnelle et scrutin de liste oblige.

Par ailleurs une stricte répartition des sièges par circonscription compte tenu de notre faible population ne nous permet même pas en l’état actuel des choses d’avoir ces 3 sièges : ces trois sièges sont réservés à l’Outre Mer.

Sauf à imaginer un scrutin uninominal pour l’Outre Mer, la création de trois circonscriptions avec un scrutin à la proportionnelle s’avère impossible simplement pour des raisons démographiques.

Va-t-on demander à l’Union Européenne de déroger au principe de la proportionnelle qui assure plus de justice parce que nos élus n’encouragent pas nos populations à aller voter lors de ces élections ?

Une fois de plus l’adage « nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude » prend une résonance particulière dans cette affaire.

Car rien n’obligeait le gouvernement français à scinder la circonscription en 3 sections pour essayer de remédier à notre manque d’enthousiasme à ces élections.

Le scrutin demeure un scrutin de liste sur l’ensemble de la circonscription et les sièges sont répartis en fonction du nombre de voix global obtenu par chaque liste.

Il n’en peut être autrement.

Peut être que nos élus iront jusqu ‘à réclamer plus de parlementaires au niveau de l’Europe pour que notre zone bénéficie d’une circonscription ?

Et puis on demandera une circonscription Martinique !!!

Qui sait, on peut tout demander à la bonne mère patrie et à l’Europe.
.





Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS









L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / A cette date la CTM n’a toujours pas réagi

Toujours aucune réponse à notre lettre adressée au président de la CTM en relation avec une couleur de plus sur le drapeau !



Il se trouve qu’un des drapeau inspirait particulièrement ce côté caraïbe . C’est celui qui avait pour nom, le Flamboyant.

Editorial du Jour / A cette date la CTM n’a toujours pas réagi
Hélas , alors qu’il était le mieux placé : au centre de la page pour recueillir le maximum de suffrages, notre média Makacla.com une fois de plus , a révélé qu’il avait plus de trois couleurs et qu’il devait à ce titre être hors concours. A cette date la CTM n’a toujours pas réagi . Pour dire comme elle envisagerait de sortir de ce ridicule.. Nous avons écrit au Président, pour savoir ce qu’il entendait faire.
15042019_editorial_drapeau_ojam_et_4_couleurs.mp3 15042019 editorial Drapeau OJAM ET 4 COULEURS.MP3  (3.84 Mo)


Victor HAUTEVILLE
16/04/2019


Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.







Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM