Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM

ICIMARTINIQUE.COM

L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

Organisation des élections municipales partielles à Basse-Pointe  04/02/2019

Organisation des élections municipales partielles à Basse-Pointe
Dépôt des candidatures

Les élections municipales et communautaires partielles intégrales de Basse-Pointe seront organisées le dimanche 10 mars 2019. Le second tour de scrutin, s’il est nécessaire d’y procéder, aura lieu le dimanche 17 mars 2019. Les bureaux de vote seront ouverts à 8 h 00 et clos à 18 h 00.

Une déclaration de candidatures est obligatoire pour chaque tour de scrutin. Le dépôt des listes de candidatures se fera à la sous-préfecture de La Trinité, rue Joseph Lagrosillière – 97220 LA TRINITE aux dates et horaires suivants :

Pour le 1er tour : du lundi 18 février 2019 au jeudi 21 février 2019.

Les lundi 18 et mardi 19 février 2019 de 8h30 à 12h30 et de 14h30 à 16h30 ;

• Le mercredi 20 février 2019 de 8h30 à 12h30 ;
• Le jeudi 21 février 2019 de 8h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h00.

Pour le 2ème tour, du lundi 11 mars 2019 au mardi 12 mars 2019.

• Le lundi 11 mars 2019 de 8h30 à 12h30 et de 14h30 à 16h30 ;
• Le mardi 12 mars 2019 de 8h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h00.

La campagne électorale sera ouverte à compter du lundi 25 février 2019 à zéro heure au samedi 9 mars 2019 à minuit, pour le 1er tour, et le cas échéant, pour le 2ème tour, du lundi 11 mars 2019 à zéro heure au samedi 16 mars 2019 à minuit.


DSC_0103.jpg
BST_2294
_BST8097
_BST9885
DSC_0032.jpg
BST_1918
_BST2837
BST_5034
DSC_0128.jpg

Le dernier article diffusé sur le portail

Tribune libre / Non à la « réforme » des retraites de Macron, par Max Dorléan GRS

Par Max Dorléan /Non à la liquidation totale de la Sécu !

S’il est bien vrai que nous devons batailler très fermement contre la « réforme » des retraites envisagée par Macron et les siens, parce que celle-ci, dans le prolongement des multiples « réformes » qui l’ont précédée depuis une quarantaine d’années, est injuste et va approfondir les inégalités sociales déjà béantes, il importe en même temps de dire que cette bataille, toute nécessaire qu’elle soit, est insuffisante.


Car s’il est bien vrai que les arguments invoqués par Macron pour sa « réforme » ont comme justification immédiate servie à la population, l’équité, la justice, la solidarité, la condamnation et le refus des privilèges (de certaines corporations), ne retenir que la lutte contre la réforme à venir, c’est ne voir que l’arbre qui cache la forêt.

Tribune libre / Non à la « réforme » des retraites de Macron, par Max Dorléan GRS
En effet, ne se focaliser que sur la réforme et ses attendus fallacieux – la réforme serait entreprise pour se doter non seulement « d’un système universel de retraite où un euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé, quel que soit le statut de celui qui a cotisé » mais également d’un système qui ne soit pas source à la fois d’inégalités et de conflits à répétition du fait des « 42 régimes de retraite » existants, puisqu’il il n’y aurait « plus besoin de réformes successives, qui changent les règles et sont anxiogènes et sources d’incertitude » - risque de nous faire également passer à côté de l’enjeu fondamental, à savoir la destruction de la Sécurité sociale, cet outil majeur de solidarité collective né en 1945 en France, et 1947 en Martinique.

Car s’il est bien vrai que les arguments invoqués par Macron pour sa « réforme » ont comme justification immédiate servie à la population, l’équité, la justice, la solidarité, la condamnation et le refus des privilèges (de certaines corporations), ne retenir que la lutte contre la réforme à venir, c’est ne voir que l’arbre qui cache la forêt.

En effet, la force des classes dominantes, avec le soutien total de l’Etat, c’est d’avoir pris tout leur temps (de 1945 à 2019), pour liquider pan après pan l’institution, tout en maintenant l’enveloppe.
Car le coup porté contre l’actuel système en place (après les attaques avec les « réformes » de 1993, 1995, 2003, 2010, 2013 qui avaient toutes pour inspirateur, Michel Rocard) se veut être le coup de mise à mort du système actuel de retraite.
Oui il s’agit bien pour Macron, en réformant à sa sauce le système actuel, avec sa politique d’économies et de réduction des dépenses publiques, non seulement de travailler plus longtemps et de tirer à la baisse nos retraites, mais également d’offrir un juteux marché aux assurances et autres mutuelles. C'est-à-dire conforter et augmenter la part des profits dans la richesse produite, et symétriquement de réduire la part revenant aux salarié/es.

Victor HAUTEVILLE







L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / KASSAV' il faut ériger une statue gigantesque à leur nom !

Bravo à nos musiciens, bravo à nos stars, bravo au public inconditionnel et maintenant bravo à nos icônes.


Editorial du Jour / KASSAV' il faut ériger une statue gigantesque à leur nom !
Marthely, Béroard, Naimro, Desvarieux, Décimus... et les autres. Il est venu un temps ! Le temps de leur ériger un symbole, une fresque et pourquoi pas une statue où les têtes d'affiches seraient icônisées à jamais avec un public à leurs pieds !
03062019_editorial__2_kassav_2.mp3 03062019 editorial 2 Kassav 2.MP3  (3.65 Mo)


Victor HAUTEVILLE
17/10/2019



Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.







Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM