Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

BONDAMANJAK: Gilles DEGRAS, pendant combien de temps allez vous encore détrousser les héritiers de JM REMER.


Rédigé le Dimanche 24 Juillet 2016 à 14:39 | Lu 2623 fois


Gilles Dégras surnommé le poivron toxique, connait l’impact d’un média tel qu’un blog. Il en a fait son arme de pointe pour attaquer tous ceux qui n’avaient aucune grâce à ses yeux. Serge LETCHIMY et bien d’autres en savent quelque chose. C’était le cas de Catherine CONCONNE hier c’est aujourd’hui le cas de Jean Philipe NILOR aujourd’hui, dans ce qu’il tente de faire devenir une affaire : celle du G20.


Enfin le loup Gilles le GRAS sort du bonda de madame JACK.

C’est la première fois qu’un média tient cet individu par l’oreille et lui met le nez dans son caca. MAKACLA à fait cela. Nous avons fait mieux, nous l’avons fait avouer son holdup sur le titre BONDAMANJAK
Au lieu d'assumer ses responsabilités qui consisteraient à verser des royalties aux héritiers de Jean Marc REMER, il construit pour sauver la face une histoire moçonnico-politico-romanesque et omet de dire à partir de quelle date il commencera ces versements sur les royalties qu’il devrait donner aux héritiers REMER.

MAKACLA ne le lâchera pas avant qu’il ne commence à payer sa dette morale.

Profitons de cette occasion pour vous dire ce que pense MAKACLA de la situation politique du MIM suite à l’embrouille qu’il tente de faire naitre en faisant croire que MAKACLA serait au service d’une organisation dirigée contre AMJ . MAKACLA l’a écrit et le répète à qui veut l’entendre l’alliance milk-shake entre la DROITE et le MIM est une alliance contre nature. Même si elle a été validée par la majorité des votants du 12 décembre, elle jette un trouble indescriptible, dans la vie politique Martiniquaise.

Sur ce point MAKACLA pense que Jean Philipe NILOR avait peut être raison de rechercher une ouverture à gauche. L’ouverture à droite de dernière minute, et en une nuit n’avait d’autre but que de sauver le seul Alfred MARIE JEANNE. Mais tout cela c’est l’affaire du MIM et de ces militants.

Comme l’ami Gilbert de chez les fesses de Madame JACK est rusé il tente de nous faire partir dans tous les sens. Il fait croire qu’en le démasquant et en lui rappelant que depuis plus de 15 ans il exploite commercialement une marque qui n’est pas sa création sans rien reverser au ayant droit du créateur qu’on s’attaque à Alfred MARIE JEANNE.

C’est un faux semblant car cette semaine une demande officielle de rencontre de la famille REMER sera adressée au Président de la collectivité. Le but faire connaitre la situation familiale des enfants REMER qui ont besoin d’aide et trouver des moyens pour valorisé les écrits de Jean MARC REMER.

Au lieu de se confondre en reconnaissant ses manquements, Gilles DEGRAS insulte en traitant ceux qui écrivent dans MAKACLA de subalterne de teneur de stylo d’on ne sait quelle organisation. Il ment en indiquant que certains sites exploiteraient ses données alors que c’est lui qui venait demander des solutions techniques à l’équipe de NASDY. Sa seule exigence pour que ces flux soient repris c’était que le GROUPE France ANTILLES soit exclus de DOMTOM NEWS. Le patron de NASDY a rejeté cette demande avec raison.

MAKACLA ne le lâchera pas avant qu’il ne commence à payer sa dette morale.
MAKACLA ne le lâchera pas avant qu’il ne commence à payer sa dette morale.

Pour sauver la face devant sa déconvenue publique, il utilise une conversation privée pour faire croire que depuis un certain temps, il serait dans le collimateur d’on ne sait qu’elle groupe Maçonnique,

Mais Il fait pire et invente que des factures adressées seraient impayées. Qu’il montre un seul bon de commande et une prestation réalisée par lui restée impayée où qu’il se taise à jamais sur ce point s’il ne veut pas être traduit devant les tribunaux pour diffamation.

Pour sauver la face devant sa déconvenue publique, il utilise une conversation privée:// pour faire croire que depuis un certain temps, il serait dans le collimateur d’on ne sait qu’elle groupe Maçonnique, comme si les Francs Maçon de Martinique n’avait pas autre chose à faire, que de s’occuper de cet insignifiant malfaiteur ! Cette perte de contrôle le pousse à la faute car il enfreint du même coup une réglementation sur la diffusion et l’utilisation les conversations privées.

Tout ceci n’a d’autre but que de créer une histoire dans l’histoire, de détourner l’attention du fait principal son holdup, mais ne perturbera pas la détermination de MAKACLA pour qu’il assume ses responsabilités et de tous ceux, qui spontanément nous adressent des informations incroyablement troublantes sur les pratiques douteuses de ce donneur de leçon.

Même si DEGRAS ne reversait pas des royalties aux héritiers, pourquoi ne sait-il jamais préoccupé de savoir ce qu’ils devenaient. GILBERT aurait appris que la famille est en difficulté et Gilles aurait écrit à ses amis politiques pour leur dire que les enfants de JM REMER avaient besoin d’aide et assistance. Aujourd’hui ces derniers lui en auraient étés reconnaissants.

Enfin en 14 ans comment expliquer Gilles DEGRAS, bien que vous exploitiez la marque BONDAMANJAK la création de JM REMER, que vous n’ayez jamais fait un papier en 14 ans pour dire qui était ce type, pour parler de ces écrits, pour analyser ses thèses. Gilles vous le faites aujourd’hui il est trop tard !

Rien rien rien…. Ni pistache ni cacahuète pas même un coco nain vous n’avez rien fait. Par contre vous avez fait commerce de ce qui n’était pas à vous seul. Nous avons retrouvé certaines de vos traces, nous n’arrivons pas à comprendre par exemple votre deal avec l’ESPACE- SUD ce sera notre prochain dossier.

Vous vouliez faire oublier le créateur du concept BONDAMANJAK. C’est peine perdu Gillou. Vous êtes démasqué pour toujours et tant que vous ne vous engagerez pas publiquement à reverser un pourcentage de votre chiffre d’affaires aux héritiers REMER votre attelage sera aux yeux de MAKACLA une escroquerie.

Réparez votre faute. Il est encore temps ! Ni jeudi ni vendredi mais aujourd’hui, poivron !

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS