Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

BONDAMANJAK veut faire diversion, et s’enferme dans le mur de son imaginaire !




Le patron de BONDAMANJAK fait diversion, en voulant faire MAKACLA confondre, « pistaches et "cacahuètes" ». SALOMON celui qui, selon lui est un Franc Maçon, n’est autre que le fils de DAVID celui par lequel, la sagesse arriva. C’est par son histoire que le discernement émergea. C’est écrit dans toutes les bibles. Le poivron l’ignore-t-il ? Non…


Revenons au sujet qui nous préoccupe.

Obnubilé par la recherche du buzz, il fait comme les journaux papiers, qui sortent les vieux marronniers, qui font vendre. Plus grave, se retrouvant démasqué, en sa qualité de cyber-harceleur et de tueur virtuelle il s’enferme dans un mur construit par on ne sait quel opérateur maçon. Ceci est diversion, et, rien d’autre.

Revenons au sujet qui nous préoccupe.

Alors que BONDAMANJAK revendique haut et fort, d’être l’une des courroies de transmission qui a permis au MIM, de gagner le 13 décembre 2016 les élections de la CTM, comment peut-on expliquer que la direction du MIM et les informateurs proches du MIM qui alimentent l’information sur ce blog acceptent que ce même support, crucifie à longueur de journée le Député du sud Jean Philippe NILOR ?

Cette tuerie collective est-elle politiquement correcte ? Je connais quelqu’un qui dirait : « Mé sa sé en vacabonageri »

Cette question fondamentale, dépasse les petites phrases assassines dont l’auteur fait son style et sa marque de fabrique. Une série de slogans ne peut pas constituer une argumentation. Ce qui n’est pas dit par BONDAMANJAK c’est qu’il lui a été sifflé la fin de la récréation phraseuse.

Il lui a été sommé d’arrêter ce petit jeu qui commençait à diviser le camp des Patriotes.

Comme tout crime à un motif, Sous prétexte de G20, pas heureux, le piment pour une fois, c’est purgé de son venin, en rédigant une longue lettre d’explication, justifiant son comportement tyrannique sur un des MIM. Une manière d’expliquer, que pour le respect de ses idées il était prêt à tout, y compris à aller au bras de fer, voire à la rupture.

De sources discrètes, bien informées (pas secrètes cette fois) très bien informées il se dit que c’est, une promesse non tenue qui est à l’origine de la colère du poivron. Il aurait espéré deux choses : un rapprochement sur la terre de son père et de l’un de ses frères qu’il vient découvrir, et la responsabilité du service communication de la CTM. Vrai ou faux, MAKACLA , s’en contre fou, mais est persuadé qu’il n’y a pas de fumée sans feu.

MAKACLA c’est toujours gardé de citer, ou de réagir au post de BONDAMANJAK et de son propriétaire, en particulier quand ce dernier le provoquait allant jusqu’à des familiarités. MAKACLA se souvient que ce dernier était rentré dans une colère folle. Gilles DEGRAS venait d’apprendre qu'on assurait l la technique du site de Camille CHAUVET le NAIF. Depuis nous n’avions plus aucun contact.

En fait ce que le poivron n’a jamais compris c’est l’articulation de la plateforme technique GROUPE LE NAÏF que vous pouvez découvrir sur l’adresse www.lenaif.com Le principe est pourtant simple, qui veut communiquer sur internet et qui ne peut pas faire le suivi technique demande à cette plateforme de lui ouvrir un blog. Nous en avons plusieurs d’actifs. C’est donc ainsi que MAKACLA est né.

SI BONDAMANJAK est un spécialiste de slogans assassins, ou un tueur virtuel d’homme politique, MAKACLA entend interpeller les martiniquais de toute organisation, conspiration qui se met en place contre des martiniquais, fusse t’il Jean Philippe NILOR, qui selon Gilles DEGRAS deviendrai un pariât du seul motif que son positionnement, ne conviendrai pas à BONBAMANJAK.

C’est ce que nous faisons en le démasquant, car ce n’était pas l’esprit de Jean Marc REMER mort le 14 juillet 2002

J’ai dit …

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par TIGRON le 04/06/2016 19:51
Gilles Degras de vrai nom a repris un titre ne lui appartenant pas .Le cerveau et propriétaire de bondamanjak était Remer qui ne se mettait au service de personne.Gilles D. s'est mis au service du MIM ,c'est son choix et il se vante par ses actes d'avoir flingué la mandature Letchimy et du coup il a migré en terre réunionnaise où il n'attaque personne. Le travail se poursuit en Martinique par une courroie d'écriture logée à Martinique Première et le dénommé DMS. La nouvelle stratégie est de flinguer JP Nilor pour le compte de DMS et de Louis Boutrin.Mais il faudra bien qu'il revienne un jour en Martinique pour solder ses comptes avec tous ceux qu'il démoli par la haine et le mensonge.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS