Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bruit de bottes du Préfet, ou prétexte de la pucelle vue nue près de la rivière ?


Rédigé le Mercredi 15 Juin 2016 à 14:05 | Lu 154 fois


Une pétition qui assurément confond mangues Julie et mangot Bassignac fait le tour du Net. Il s’agit bien de deux magots mais ce n’est pas à MAKACLA que l’on apprendra à faire les plus belles grimaces.


Voici ce texte , vous en conviendrez qu’on y mélange victimisation et persécution. Un vrai cocktail pour toujours garder la haine entre militant des deux camps. Vous savez que ce n’est pas de cela dont la Martinique à besoin mais bon lisons chers compatriotes.


Pétition Respecte mon choix du 13 Décembre 2015 !


Pour:PRÉFET,CONSEIL D'ETAT

Respectez la démocratie !
Un coup de force rampant se prépare.
Certes, ses chances de succès apparaissent aléatoires.
Mais l’enjeu est si considérable qu’il ne peut laisser indifférents les femmes et les hommes attachés aux fondements de la démocratie.

Le 13 Décembre 2015, le peuple Martiniquais a fait le choix du changement, une très nette majorité (plus de 54%) est sortie des urnes.

Dès cet instant des tentatives de déstabilisations apparaissent :
-Grève des Pompiers
-Grève des agents de la Collectivité Territoriale de Martinique
-Grève des syndicats du Lycée Schœlcher
-Grève des Chauffeurs de Taxis TCSP
-Plaintes pour invalidation des élections par des partisans des équipes perdantes
Animés d’un zèle tout particulier, l'équipe sortante, à peine les urnes refermées, fit connaitre au gouvernement Français leur volonté de voir invalider le vote par un second scrutin.

Devons nous comprendre qu'ils sont en quête d’un moyen permettant de contourner le vote des citoyens Martiniquais.

Pour nous Citoyens, il est insupportable que certains puissent entraver le travail de l'équipe en place.

Quel cynisme !

Ceux qui prétendent ainsi parler au nom des citoyens Martiniquais sont précisément ceux-là mêmes qui délibérément refusent d'accepter le vote populaire.
Certes, les électeurs Martiniquais se sont d’abord et légitimement prononcés en fonction de leurs propres intérêts.

Contraindre les Martiniquais à revoter témoignerait donc d’un profond mépris à leur égard,
Tout démocrate, quelles que soient ses convictions par ailleurs, ne peut laisser faire une telle forfaiture.

C’EST POURQUOI, MONSIEUR LE PRÉFET DE LA MARTINIQUE NOUS VOUS DEMANDONS DE FAIRE RESPECTER LE VERDICT ÉMIS PAR NOTRE PEUPLE LE 13 DÉCEMBRE 2015

Les signataires



En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS