Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CAMBUSY et la CSTM lancent une grève générale en pleine épreuve du baccalauréat, est-ce une manipulation politique?




Selon le site BMJ, je site « le rectorat de Martinique confirme le maintien des épreuves d’examen : des BTS : Communication internationale, Hôtellerie Restauration, Opticien, EST, SP3S, Notariat, Prothésiste, Enveloppe du Bâtiment, Esthétique Cosmétiques, Banque, Economie Construction, – du CAP Cuisine (Candidats individuels), – du BEP Restaurant option cuisine Candidats individuels.

Les candidats devront prendre toutes les dispositions nécessaires pour être présents dans les centres d’examen. » Fin de citation


CAMBUSY et la CSTM lancent une grève générale en pleine épreuve du baccalauréat, est-ce une manipulation politique?

C’est donc en pleine épreuve du baccalauréat que la CSTM et son patron Bertrand CAMBUSY lancent une grève générale. Il est habituel d’entendre les patrons de syndicats affirmer que si on fait la grève, on doit gêner, c’est poursuivent-ils la seule manière de se faire entendre à la Martinique. C’est donc en plein mois de mai malgré les épreuves d’examens que le mouvement est prévu.

Il y a des précédents, en France en particulier. La grande révolution de MAI 1968 s’est déroulée à la veille des épreuves d’examens. Tous ceux qui avaient l’âge de comprendre à cette époque, savent ce qui se passa et comment cela se termina. Ce fut donc une grève politique.

D’où la seconde question de MAKAC LA, cette grève pour laquelle nous vous avons démontré, que le patron de l’entreprise BONIFACE, a déjà donné satisfaction à son personnel est -elle en réalité une grève de déstabilisation politique, au moment où il se dit que les élections de 2015 seront renvoyées ?


TOUT Y EST POUR QUE L’ON PENSE QUE C’EST UNE GRÉVE POLITIQUE !

CAMBUSY et la CSTM lancent une grève générale en pleine épreuve du baccalauréat, est-ce une manipulation politique?
On pourrait regarder les choses par le petit trou de la porte et décrire la situation ainsi : Une réalité orchestrée par la CSTM dans ce conflit avec son chef de clan le lieutenant CAMBUSY et ses aspirants politiques dont la très jeune Sandrine SAINT AIME devenue la courroie de défense de ce dossier.

On pourrait aussi s’arrêter à « l’évidence évidente » : La perte de Sainte Luce par NILOR, la perte de Rivière Pilote par le MIM, la création d’un climat de stress suite à la discontinuité du service publique entre ces deux communes, la présence de Sandrine SAINT AIME comme avocat de la CSTM et ses agissements sur les réseaux sociaux concernant l’affaire des transports BONIFACE.

Dans cette affaire, et l’hypothétique suspicion de manipulation politique du MIM dans ce conflit il ne faut pas se tromper. IL serait donc faux de dire que cette grève est politique et que CAMBUSY serait la marionnette de on ne sait qui !

En réalité il semblerait qu’il échappe à son clan, des voix s’élevant dit-on de l’intérieur contre cette grève générale annoncée, où la CSTM part seule au combat , sans les autres syndicats, au moment où déjà beaucoup ont compris qu’il existe un vrai risque pour que la CSTM soit ruinee par la perte du procès de l’affaire BONIFACE .


EN REALITE BERTRAND CAMBUSY REGLE UNE AFFAIRE PERSONNELLE AVEC LUI-MEME, EN PRENANT LE PAYS EN OTAGE

CAMBUSY veut faire respecter ce que hier il n’a pas été capable de faire respecter dans les entreprises qu’il dirigeait.

B CANBUSY est un ancien patron, du BTP, de la Pèche et de la Politique qui a l’habitude de faire ses équipages prendre tous les risques.

C’est donc une virginité de conscience que ce dernier veut se payer pour lui-même par les travailleurs en détruisant les entreprises de ses ex amis patrons n’ayant à ce jour dit-il, ni intérêt politique ni intérêt économique à défendre !

Le seul problème de cette pathologie non soignée c’est que de manière cyclique ce chef de clan syndicaliste fait souffrir la Martinique. Ce fut le cas pour l’affaire de la DATEX où le personnel le lui a reproché une fois le conflit réglé. Avant c’était l’affaire de MONSIEUR BRICOLAGE où Bernard HAYOT l’a fait sucer son gros orteil, et plus grave encore la guerre interminable qu’il a mené aux époux ADEMAR sans jamais pouvoir gagner aucune de ces luttes.

Vous voyez avec un égo surdimensionné, on peut déstabiliser toute une économie.

MAKAC LA le rassure sur un point, un CAMBUSY seul ne vaudra jamais un Daniel MARIE SAINTE plus un Marc PULVAR réunis, quelque soit l’agitation intempestive que produira ce CAMBUSY, et quelque soit le nombre de tours qu'il fera dans le vide sur lui même, ce CAMBUSY là ne sera jamais un DOMOTA!


En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Roger Tranquille le 11/05/2014 15:15
Il existe des fdérangés partout, une explications aux nombreux dérapages constatés dans le monde

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS