Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Catherine CONCONNE chef de fil à la CTM, Didier LAGUERRE député, retour à la mairie de Serge LETCHIMY !


Rédigé le Vendredi 2 Septembre 2016 à 11:49 | Lu 1775 fois


C’est quoi encore cette histoire, me direz vous ? Une hallucination penserez-vous très probablement. C’est de la politique fiction. Vision, intuition, clairvoyance ou évocation des termes synonymes mais qui ne reflètent pas ce qui va se passer dans la réalité. La politique c’est voire le coup d’après. C’est aussi un jeu. Se jeu consiste aujourd’hui, alors que nos besoins primaires sont satisfaits, à se faire plaisir et se satisfaire d’idées folles.

Quand les équipes perdent les spectateurs qui ont payés leur place en tribune deviennent des sélectionneurs. Un but au mauvais moment et voilà que se sont toutes les théories fondatrices qui volent en mille éclats.


Cela ne vous coûte rien de lire cette tribune et de la contester dans l’espace réservé aux réactions, dans cette page, sous cette article si vous avez une vision différente.

Les politiciens nous ont enlevé tout espoir de pouvoir changer le monde. Ils sont incapables d’améliorer la vie des citoyens, sauf à y faire quelques améliorations si infimes. On a globalement le sentiment que rien ne change. Les bouleversements grâce à la classe politique ce n’est qu’une illusion, une chimère : le début d’une désespérance c’était hier.

Notre déception se résume souvent par l’expression : Tout va mal c’est de plus en plus grave !

Un politicien est donc devenu un accessoire intellectuel, utile à la satisfaction mental d’un militant. C’est aussi une bonne raison de se défausser de sa propre responsabilité et de laisser sa capacité à faire changer les choses à quelqu’un d’autre. Il pourra etre accusé de tout si il n’y parvient pas.
Nous voulons de coqs de combat à qui on demanderait de faire trembler la bassecour quand ils chantent cocorico.

Imaginez deux minutes que vous rebattiez les cartes politiques de la Martinique. Quelle différence y aurait il entre un Nicaise MONROSE de Saint Luce maire à Rivière pilote et un RAPHA de Saint Pierre maire au Prêcheur. Pensez vous par exemple qu’un Daniel MARIE SAINTE à la CTM soit moins performant qu’un Jean Philippe NILOR au même poste. C’est simplement une question de casting et d’identification de la population à ce casting.
Dans le cas de Fort de France et du PPM le Casting est flou, intrinsèquement les acteurs ont des qualités, mais il semble pour des raisons obscures ou inavouables, avoir été trop malicieusement répartis.

Voici les hypothèses de départ ;

Le bilan deSerge LETCHIMY est discutable à la Région. En principal mal, le dossier de l’emploi à été mal géré. Les 400 millions du TCSP ont pris trop de place et de temps dans la gestion des affaires , alors qu’on oubliait la petite initiative, l’employabilité en remplacement du travail , au sport à la créativité identitaire comme source de création de richesse, et l’innovation dans procédures de subsistances bokay.

L’alliance MIM et partenaires additionnée à la droite MONPLAISIR, en a profité et va causer plus de dégâts qu’on ne le pense sur le plan électoral lors des prochaines échéances auxquelles se prépare à participer une mouvance de gauche trop molle et vidée de tout mordant politique.
Le PPM devra très certainement attendre plus longtemps qu’il ne l’imagine pour espérer un jour revenir aux affaires. Il n’est pas certain que serge LETCHIMY soit toujours en politique à ce moment là. Son abandon du navire CTM et de ses amis inexpérimentés, au moment de la tempête risque de lui être plus pénalisant qu’il ne le pense. L' usure rapide des DUVERGER, LORDINOT et HAJAAR le démontre, il n'ont pas le coffre pour riposter contre un MIM et une droite MONPLAISIR euphorisés par leur baroufle.

Il est aussi vrai que Serge LETCHIMY a fait plus pour Fort de France en cinq ans que tout les politiques réunis. Peut être même, plus que Césaire sur le plan de l’urbanisation Foyalaise. Il a nettoyé les bidonvilles de Césaire, il à refait tout les assainissements bouchés de la ville de Césaire, il a donné un gueule a ces entrées de ville qui ne ressemblaient à rien. C'est celui qui à trouvé l'argent que personne ne voulait donner à la ville Capitale.

Faire rentrer Fort de France dans la modernité c’est le succès de serge LETCHYMY. Une fois que le TCSP sera remis en route, Fort de France sera à nouveau irrigué de ses acheteurs et l’économie Foyalaise pourra redémarrer. Ce travail ce n’est pas LAGUERRE qui l’a fait.

Mais Fort de France à aussi perdu son âme flamboyante ! C’est qui, c’est quoi, un Foyalais de nos jours, c’est qui les nouvelles icones de la ville ? C’est quoi ce qui fait l’orgueil d’un Foyalais vis-à-vis de gens de communes qui se réorganisent. Didier LAGUERRE ne semble pas avoir immédiatement le charisme suffisant pour inspirer tout e suite, la masse Foyalaise des démunis, des laissés pour compte des retardés, les déphasés. Qui sait de quel quartier Foyalais vient Didier Laguerre ?

Par contre il semble un excellent modérateur, une personne de confiance, un homme sérieux à qui on peut confier la caisse sans entendre que demain il se sera fait braquer par lui-même. C’est ce que l’on appelle un homme de dossier et de confiance, c’est sans doute le politique le plus charpenté de tous pour être le gardien de la maison PPM. Le poste de député de Fort de France est taillé pour lui et pourrait par son élection lui donner du poids et de la crédibilité politique et un peu plus d'argent.




Pour Catherine CONCONNE il est temps qu’elle gagne toute sa pléinitude ! Si on ne l’a lui laisse pas cette opportunité elle doit partir ou être chassée de la maison PPM. Elle ne peut plus être strapontin des autres. Catherine CONCONNE est passée à deux doigts de tout perdre. Ce passage en enfer lui aura permis de comprendre que le purgatoire est ouvert aux non arrogants, aux sages à ceux qui sont capables de modérer leurs propos, de prendre sur eux, de peser leurs mots, de ne pas écraser les autres. Mais comment lui demander d’être sympa quand on lui a déjà fait tant d’Issalopeté,Pour la suite de l'article cliquez sur ce lien en dessous de ce texte.


En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Levieux gorille le 03/09/2016 17:49
Mon « petit Makac’la », tu mets souvent le charbon dans ton nez…

Lis donc attentivement ce que te dis le « vieux Gorille »

Le politique, doit avoir une approche réaliste et objective, une attitude scientifique qui consiste à dégager des lois universellement valables, en s’appuyant sur l’expérience et les exemples empruntés à l’histoire. Le problème est d’ordre strictement pragmatique ; il ne s’agit pas de proposer le modèle idéal qui doit être réalisé, mais se demander : comment prendre le pouvoir et le conserver ? Quels sont les moyens de gouverner ?
La recherche d’une politique positive se situe délibérément du côté de la réalité et du Peuple, car c’est là que se trouve le moteur de l’Histoire.
Un Député c’est 20 000 euros mois et du prestige .Voyage en 1ere classe, invitations, cocarde bleublancrouge et surtout des femelles à la grappe. Demande à ‘ancien Député du sud Ddé Lesueur dans les couloirs de l’Ambassade de France au Maroc. Sucrée…sucré.
Alors sort de ton « I have a Dream for the PPM. » Le génie politique, c’est-à-dire l’art de choisir les moyens en fonction des circonstances et de maîtriser aussi les autres et s’en servir.
Mon Petit Makac’la tu devrais savoir (ou demande à mon ami Camille Lechauvet) la politique doit toujours s’exercer à partir d’une réalité concrète, singulière sur laquelle elle agit dans le but de la transformer. Or, la réalité de la politique est essentiellement conflictuelle, c’est-à-dire qu’elles consistent dans l’affrontement de forces antagonistes : son but est de substituer un ordre au désordre créé par le conflit. Subordonnée à l’impératif d’efficacité, la marge d’action du politique se situe entre deux exigences contradictoires.
Le patron de la Maison PPM n’a pas compris qu’il ne doit pas se sentir tenu par l’obligation de rester moral à tout prix(ne pas mentir, tenir sa parole, ne pas user de violence), mais inversement, il ne saurait professer un mépris à l’égard de toute référence éthique, car le peuple attend que l’on respecte leurs biens, leurs familles et leur honneur.
il importe de retenir que les mécanismes les meilleurs pour s’emparer du pouvoir et le conserver doit s’appuyer sur des hommes expérimentés et non des jeunes fragiles et perdus comme ceux du PPM dans une assemblée transformée en arène. L’expérience a bien montré l’utilité du C4 de Serge Letchimy (Catherine Conconne-Camille Chauvet).Tous les deux initiales CC. La politique c’est aussi l’art de la guerre et pour la gagner il faut des soldats.
Le clivage entre éthique et politique est bien là et aussi les politique reste des hommes qui deviennent au pouvoir égoïste, indifférent au bien et au mal et sans mémoire de l’engagement de ceux qui font d’eux les rois…

A bientôt mon petit Makac’la suis pas sur ton fuseau horaire, je vais dormir.


Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS