Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
Le portail du vivre et entreprendre autrement en MARTINIQUE.
   
   






Déficit de la CTM: Et maintenant on fait quoi?


Rédigé le Mardi 29 Mars 2016 à 09:22 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

A en croire les adversaires de toujours les Mimistes-départementalistes sont des menteurs. Le groupe EPMN serait lui le fossoyeur du pays. Ces derniers étant atteints d’une maladie grave ; la déficitose-répétitav-aigue. Voici donc ceux qui nous dirigent : des menteurs et des fossoyeurs. Comment ne pas comprendre que dans un tel environnement MACAIRE soit celui qui fasse recette. Incapable de trouver l’espoir, le peuple préfère l’espérance ! En attendant lisons mes frères ce que déclare l’accusé.


Par: Jean-Claude Duverger, Ensemble pour une Martinique Nouvelle



A compter du 18 décembre 2015 était élu, le nouveau président du conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique.

Conformément à l’article 39 de la loi du n° 2015-1268 du 14 octobre 2015 d'actualisation du droit des outre-mer, « Le président du conseil exécutif de Martinique est ordonnateur des comptes du département et de la région de Martinique du 18 décembre au 31 décembre 2015. » Il lui appartenait donc de finaliser, entre autres, la gestion comptable et budgétaire de ces deux organismes.
L’ensemble des prévisions budgétaires en terme de recettes et dépenses laissées au 18 décembre 2015 prévoyait notamment un résultat net global de + 5 millions d’euros à l’instar de toutes les années précédentes.



Excédent en millions d’euros

2011 : + 13
2012 : + 23
2013 : + 11
2014 : +1,8
2015 : il aurait dû être de 5, 6 millions d’€ environ



Au lieu d’en assurer une gestion saine, il a organisé un sabotage en règle en n’encaissant pas les recettes prévues en fin d’année.


Ainsi, en n’exécutant pas le plan prévisionnel des recettes comme prévu, le compte de gestion du payeur se retrouve déficitaire de 12 millions d’euros.

Disparus les 15 millions d’euros que la CACEM devait à la collectivité ? Pourtant dès le 16 décembre, la CACEM délibérait n° 09. 000117/2015 pour verser 8 millions au syndicat mixte venant s’ajouter aux 5 millions déjà versés au titre de leur contribution à l’investissement ; Le syndicat mixte ayant déjà délibéré depuis le 30 novembre 2015 pour valider juridiquement et comptablement le versement des 15 millions d’euros à la Région.
Cette somme correspondait au remboursement
des ouvrages de pointes des sables pour 9 millions d’euros et
de l’ouvrage hydraulique de Gaigneron pour 6 millions d’euros.

Pourquoi le nouvel exécutif n’a-t-il pas fait le titre de recettes pour encaisser les sommes ?

Disparus les 6,6 millions d’euros des fonds Barnier* pour le schéma hydraulique de Gaigneron ?
Pourtant, la collectivité régionale obtenait des fonds Barnier par convention 135 D 2015 du 19 novembre 2015 pour un montant de 6,6 millions d’euros qu’il convenait de faire rentrer avant le 31 décembre 2015.

Disparus les fonds européens ?
Plus de 8 millions d’euros de recettes de FEDER étaient attendues avant la fin de l’année et 2,5 millions d’euros de FSE.

Les voici les millions qui viennent couvrir sans aucune difficulté les 23 millions d’euros de déficit que le nouvel exécutif veut faire gober à la population pour lui sucrer ses aides.

En omettant toutes ces recettes, il produit un compte faux, saboté visant à abuser la population martiniquaise.

Les victimes de sa duperie sont encore les martiniquais. Il leur faut bien trouver des raisons à leur incapacité à faire démarrer le pays. Après avoir crié à l’urgence, à la catastrophe, ils ne savent plus quoi inventer pour masquer leur incompétence.

Et pourtant, fin février 2016, les autorités de l’Etat leur indiquaient que le solde de trésorerie de la région au 31 décembre 2015 était de 5 481 789,47 d’euros.
Au 31 janvier 2016, les comptes de la CTM affichaient 96 420 759, 35 euros et au 17 février 2016, 58 731 660, 71 euros.

Et oui, le peuple se meurt et le nouvel exécutif s’endort sur ses millions.


Jean-Claude Duverger, Ensemble pour une Martinique Nouvelle



Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS










L'éditorial du jour

Editorial du Jour / Moi je ne peux pas manger avec eux !

Bonjour : Alors qu’il venait de suspendre la séance et qu’il ne savait pas que son micro était encore ouvert Claude Lise a laissé parler son cœur.



Cette phrase a suivi une sécance émotion très forte durant laquelle les syndicats, dans une voix très posée et accompagnée du personnel visiblement en détresse, licencié, implorait un échange avec l’exécutif.

Editorial du Jour / Moi je ne peux pas manger avec eux !
« Je suis tellement écœuré dit-il que même pour ceux qui sont proches de moi je ne peux pas manger avec eux ! » Ce sont les dernières paroles de Claude Lise ,vérifiables sur la bande-vidéo d’enregistrement de la plénière.
20092018_editorial_claude_lise.mp3 20092018 editorial Claude Lise.MP3  (2.77 Mo)


Victor HAUTEVILLE
21/09/2018

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de service c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM