Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Exclusif. Oui, la liquidation judiciaire de la chaîne ATV avait déjà été demandée, par l'administrateur judiciaire.

: ATV le bras de fer, commence maintenant.




Oui, nous pouvons affirmer sur notre média que la liquidation de la chaîne ATV avait déjà été demandée par l’administrateur. Nous avons vérifié cette information. Elle nous a été confirmée.


En définitive si à cette date cette liquidation n’a pas été prononcée, c’est de la seule intelligence de la présidente du tribunal de commerce. Cette dernière à notre sens n’a pas voulu porter seule la responsabilité de l’arrêt d’une chaîne de télévision et de la mise à la rue de 70 salariées sans compter les intermittents du spectacle et tous les services annexes qui constituent l'écosystème ATV soit environ 200 personnes. Mieux on peut dire que le délibéré n’avait d’autre but que de purger toutes les solutions et de prendre une décision froide.

Par conséquent, il est important de pouvoir faire le distinguo entre ce qui peut s’appeler de l’agitation correspondant à ce qui est une lame de fond, la volonté de la population de voir exister la chaîne et la réalité juridique du dossier. Projet financement perspective.

Plusieurs raisons peuvent justifier que cette chaîne persiste. Mais le tribunal de commerce ne comprend qu’un langage, arrêter par tous les moyens l’hémorragie financière d’une chaîne qui tous les jours perd des milliers d’euros, en trouvant un nouvel investisseur qui accepte de se faire plumer.

Selon les dires, ce sont presque 400 0 00 euros mensuels qu’il faut pour faire tourner la chaîne, pour les seuls salaires.
Donc, le coup de force de la population est à mettre en perspective face à cette décision de l’administrateur qui avait considéré que les carottes étaient déjà cuites.
Ceux qui dirigent ce mouvement ne peuvent pas ne pas savoir ce que je vous dis, par conséquent quand la décision de faire appel à la population a été prise, on peut dire que c’est un véritable bras de fer qui a été engagé.

Par cohérence et par gestion de la sécurité intérieure les autorités du pays sont forcément sur les dents, d’autant qu’il y a dans ce dossier un appel publique à de l’argent, à l’épargne et à l’actionnariat. Rappelez-vous à la réunion, la fermeture d’une antenne avait mis le feu dans le chaudron. Et il n’est pas impossible que la décision de fermeture d’ATV puisse produire une étincelle.

Cette information que nous vous donnons maintenant est de nature à vous démontrer que cette action d’appel de fond est une ultime chance de sauver la chaîne, mais pas forcément une raison suffisante pour croire qu'ATV est déjà sauvé. C’est pour ces raisons que nous n’avons pas compris que des Martiniquais torpillent l’initiative du personnel.

Ce mardi, nous saurons qui va gagner ce bras de fer entre la décision du tribunal représentée par sa présidente et la position de l’administrateur qui a notre avis ne va pas pouvoir engager davantage sa responsabilité, sauf si ce tribunal lui demandait de poursuivre sa mission.

Par conséquent à l’heure où nous rédigeons ce texte, on peut dire que rien n’est joué, que cette décision sera impactée par toutes ces nouvelles données et qu’à notre avis le dossier sera repoussé de 15 jours pour permettre aux uns et aux autres de revoir leur copie.

Le dossier est sensible et peut devenir explosif si l’intelligence émotionnelle ne s’y mêlait pas. Disons qu’à partir de maintenant tous les détails comptent. N’oublions pas que si ATV mourait deux nouvelles chaînes de proximité existeraient tout de même :Zouck TV et KMT.

Il ne restera plus qu’à savoir comment l’argent sera remboursé. Mais nous n'en sommes pas là. Prions...


En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS