Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grève de la CTM : MAKAC LA vous révèle ce que vous ne pouviez pas deviner!


Rédigé le Vendredi 15 Avril 2016 à 07:44 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

MAKAC LA n’a pas pour habitude de faire des cadeaux à ceux qui veulent casser les entreprises, détériorer l’initiative et désabuser ceux qui prennes des risques. Nous avons souvent pris le contre pied des voyous qui se comportaient comme des dévoyés et souvent fait des révélations sur les véritables motivations des meneurs et briseurs d’entreprises


Ces derniers se reconnaissent sous le vocable de défenseur des travailleurs. Ils défendent les travailleurs au détriment des entreprises, cela fait partie de leur ADN.

Les gens du MIM ont construit leur légitimité sur ce concept de défense des travailleurs. Que les patrons soient nègre ou béké c’est sans distinction de genre que les rapports de force s’installent dans les entreprises allant jusqu’à contraindre les patrons désarmés devant tant d’outrages à mettre leur structure en faillite. Qui n’a jamais connu une grève syndicalisée ne peux pas imaginer la dose d’agressivité et de violences qui sont déversés à cet instant.

Ce n’est pas la première fois que le MIM et alliés se retrouvent en qualité de patron contraint de négocier. Pour s’en sortir leur méthode est toujours la même. Une politisation du sujet, victimisation les dirigeants, mobilisation d’une milice ayant leur faveur, une brutalité dans les propos, dewo est leur mot qui convient le mieux. Une convocation à la presse, où l’utilisation de leur propre moyen de communication leur permettent de tenir en haleine des millitants chauffés à blancs prets à en découdre, pour peut que leur leader semble en difficulté. Si le MIM a ses méthodes pour se défendre il a bien raison, c’est sont droit. Une grève c’est un rapport de force.

Sauf que cette grève de la CTM est différente.

La CTM c’est comme le port. Un passage obligé. Le principal moteur du pays. Trois jours de conflit c’est beaucoup dans un pays n’ayant plus qu’une seule collectivité.

La CTM n’est donc pas le truc du MIM. La CTM appartient aussi aux 70 000 perdants autant qu’au 83500 gagnants. Le MIM qui dirige le pays doit en tenir compte. Cette grève n’est pas une grève politique, les milices dans l’agora régionale sont inopportunes et la brutalité des propos du président sont inacceptables dans un pays qui n’a plus qu’une instance de décision.

Aussi MAKAC LA en arrive à la conclusion que la collectivité unique c’est la plus mauvaise aventure qui sera arrivée à la Martinique. En quatre mois nous avons découvert la limite de cette CTM.

Incapacité à séparer le législatif de l’exécutif.
Incapacité à réorganiser la fusion d’un personnel provenant de deux collectivités dont la culture d’entreprise est diamétralement opposée.
Incapacité de nos dirigeants politiques à sortir de leur posture partisane.
Incapacité pour ce pays de trouver un leader capable de rassembler la multiplicité des genres politiques ou à défaut une cause, un projet un futur.


Attention les difficultés d’AMJ ne lui appartiennent pas en propre. Les martiniquais avait une grosse attente du concept de collectivité unique et ils
commencent à se fatiguer de toutes ces incapacités.

Le réveil sera brutal si nos dirigeants ne se calment pas ! Considérer qu’il n’y a plus de futur possible pour une communauté peut être encore plus grave, a moins que le choix délibéré du MIM ne soit de laisser pourrir la situation afin que face aux malheurs du pays le débat institutionnel ne soit relancé.

Ce serait une vraie enfilade de la droite par le MIM !



Actualités MQ.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS









L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom ! Rediffusion

Est-il admissible que pour une personne ,une population soit prise en otage? Est-il admissible que pour le licenciement d’un seul employé, quatre villes et leur population dont les plus importantes de Martinique soient privées de transport en commun?

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom !  Rediffusion
Pour conclure, le moins que l’on puisse dire c’est que ce "mapiam" semble condamner la jambe, et on peut aisément se demander si le mieux ne serait pas que finalement ces délégations de service public tombent pour laisser place à une régie des transports sous l’égide de Martinique transport .
Il y a quelqu’un qui disait "si pani volè pani soutiré", voici un exemple que le proverbe est bien vrai et actif. A demain



Victor HAUTEVILLE
14/07/2019



Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.







Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM