Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Il y a donc bien 80 millions d’euros à payer ! (Tribune libre)


Rédigé le Jeudi 31 Mars 2016 à 11:31 | Lu 1455 fois


Le rideau vient désormais de tomber sur l’une des plus mémorables pièces de théâtre de la vie politique martiniquaise. Sauf que ce n’était pas un jeu. L’objectif de la majorité contre nature, MIM Départementaliste était d’assigner un dernier coup au PPM.


Le grand amour de la droite et des indépendentistes
Le grand amour de la droite et des indépendentistes
Ces coups le PPM les à pris malgré lui. Incapable d’imaginer que Letchimy pouvait être battu aucun compte n’a été toiletté. Pour cette élection il devait s’agir d’une formalité. Mais le machiavélisme politique et un contexte exceptionnellement favorable ont fait qu’en Martinique il y a un nouveau courant, prêt à tout, pour humilier Serge Letchimy. Comment comprendre que l’on se rende à une élection pour perdre. Monplaisir et Marie Jeanne ont fait ce qu’il fallait faire et idiots ceux qui n’avaient pas imaginé une telle combinaison.

C’est donc des comptes bruts qu’AMJ a trouvé après la défaite. Ce n’était pas à ce dernier de prendre des initiatives pour présenter des comptes en équilibre. Il a fait ce qu’il devait faire, car en politique il faut savoir tuer. La politique n’est pas un jeu. Il vient de tuer ce PPM là en lui collant une dette de 80 millions au dos.


Mais comment comprendre qu’AMJ prenne le risque de décrébiliser l’institution qu’il dirige ?

Le dernier tour à Paris du président de l’exécutif lui a permis de comprendre qu’il n’avait pas grand chose à espérer du « Papa blanc » Le moins que l’on puisse dire c’est que le milieu lui est hostile. La Métropole n’a jamais aimé les indépendantistes. Le contexte économique est défavorable en Europe. La baisse de l’octroi de mer et la baisse de la taxe sur les carburants sont annonciatrices de grandes difficultés financière à venir.

Il est seul et dé-banqué !

A son tour MARIE JEANNE pour faire face à ses obligations quotidiennes et à l’émergence d’un quasi faillite sociale devra lui aussi laissé filer le déficit et multiplier les emprunts. Il l’a dit lui-même dans sa prise de parole. « Comment voulez vous que dans ce contexte je ne fasse pas moi aussi du déficit. » AMJ a donc déjà préparé l’opinion il fera lui aussi en première année un déficit.

La solution d’une remise des clefs de la CTM à la cour des comptes serait pour lui la meilleure opportunité. Un fait malgré lui.
Et comme les sommes qui manquent à ce budget arriveront vous verrez que son déficit ne sera pas loin des 80 millions en première année, ainsi dans un wey ou pa wey il aura continué à soutenir une économie moribonde.

En fait tout ce cirque est organisé pour amorcer l’après MARIE JEANNE. Ce dernier ne se représentera pas dans 5 ans. C’est donc bien une nouvelle aire qui commence. Trop occupé à régler ces problèmes internes et à sauver Fort de France, rien ne permet d’affirmer que ce PPM là sera en mesure de gagner une élection dont le périmètre est la Martinique.

Camille Chauvet a donc peut être raison de croire que, la vraie bataille sera entre YAN et le MIM.

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par zéponkoklafilé le 31/03/2016 21:54
https://www.youtube.com/watch?v=u8YjooTzvoU

2.Posté par zéponkoklafilé le 31/03/2016 21:54
https://www.youtube.com/watch?v=2ogqFe4cTfA

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS