Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



LA HONTE


Rédigé le Mardi 17 Mars 2009 à 17:20 |


LA HONTE





1.Posté par alyss le 17/03/2009 20:28
L'image de la honte.... non je ne le pense pas, il faut dépasser nos rancoeurs et avancer et je crois que Mr MANCINI quelque soit ses erreurs, ne mérite pas de tels propos.

IL FAUT AVANCER DANS NOS TETES ET DANS NOS COEURS ET PARDONNER CEUX QUI NOUS OFFENSENT TOUT EN DENONCANT TOUTES LES INJUSTICES.

2.Posté par Vivi le 18/03/2009 02:43
Monsieur CHAUVET,
Savez-vous ce qui se passe dans la tête du préfet à ce moment là. Peut-être a-t-il vu son erreur.
Peut-être que ce geste lui coûtera sa place aux Antilles.
Il est grand temps d'aimer et de pardonner les faits et gestes de tous, car de part et d'autres il y a des choses à reprocher.
Essayons de réparer nos injures et notre haine en faisant preuve de compassion envers ceux avec qui nous ne sommes pas d'accord.
Ôtons l'amertume de notre coeur pour avancer plus loin.

Vivi

3.Posté par yoyotte le 18/03/2009 13:08
Quelle bande de faibles !

On s'en fout de ce qui se passe dans la tête d'un tel ou d'une telle ! Le préfet est le représentant de l'Etat et l'Etat a laissé pourrir la situation en Guadeloupe et en Martinique, espérant que ça s'arrêtera de sa belle mort à la Réunion !

Je n'ai rien contre MANCINI en tant qu'être humain mais je n'oublie pas qu'il était logé par l'autre dégueulasse qui a chié sur nous !

De plus, Mesdames et Messieurs les faibles, vous feignez d'ignorer que le préfet a autorisé une manifestation de petits vendus, nègres achetés et expédiés en tête de pont par des békés pour briser l'élan exceptionnel du coeur des nègres qui ont - enfin - pris conscience qu'ils étaient réduis en dépendance économique par ces békés !

Il y aurait pu avoir une insurrection et des cadavres en pagaille ! Et la mémoire de Jacques Binot notre frère nègre DCD à Gwada qu'est-ce que vous en faites !

Heureusement qu'ils ont DOMOTA !

Ce n'est pas nous les nègres qui nous sommes exclus de la société Martiniquaise avec les békés, mais bien ces derniers qui se sont organisés en fort Chabrol de l'apartheid en se reproduisant entre eux pour protéger leur race, allant jusqu'à se regrouper dans leur békéland pour bien marquer leur différence !

Vous avez bien entendu ce que l'autre enc...foiré de DESPOINTES a vomi, dans la foulée du père HAYOT en 1960, au point que l'actuel Bernard HAYOT s'est trouvé obligé de se désolidariser de sa race, certainement après avoir reçu un coup de fil des autorités qui dirigent la France puisque Bernard y a ses entrées ! Ce n'est pas moi qui le dit mais bien des journalistes lors d'une émission télé ! Cherchez et vous trouverez même des photos récentes des conciliabules !

Les faibles qui parlent de "dépasser les rancoeurs" oublient qu'ils ont eu de la chance que leurs géniteurs ne soient pas crevés tels des rats dans la cale des bateaux négriers pour s'entendre dire qu'il faut aujourd'hui dépasser les rancoeurs !

Ces faibles ont également eu de la chance que leurs procréateurs, arrivés par miracle sur la terre de Matinik et de Gwada, aient survécu au palpage, soupesage des graines et autre humiliation ! Mais vaillants comme ils étaient ils ont puisé dans leur âme les forces nécessaires pour que leur raison d'être frétille en se mettant à l'horizontal !

Après des journées de trimage sous le soleil brûlant, des coups de trique et autres vexations ils ont pu alors faire gicler leur semence avant de disparaître, lors d'un coït furtif dans la matrice d'une négresse - nos mères - réchappées du dernier bateau et des journées harassantes de labeur !

Quelques-unes ont pu alors mettre bas comme des chiennes les pères et mères de celles et ceux qui aujourd'hui nous parlent de dépasser nos rancoeurs pendant que les criminels de colonialistes, qui sentaient la mort à perpette, se tapaient sur le ventre après avoir violé nos grands-mères et décapité nos grands-pères !

Non Messieurs et dames les faibles, nous n'avons aucune rancoeur !

Nous attendons simplement les aveux de l'Etat qui a dédommagé les pères des békés parce que cet Etat a eu le culot d'abolir l'esclavage !

Vous l'oubliez, ça ! Ca ne vous révulse pas, ça !

C'est grâce à ce pognon sale que ces colons ont pu transmettre à leurs descendants - c'est-à-dire les békés - un patrimoine considérable qu'ils ont fait fructifier, verrouillant dès lors toutes velléités de créer par nous-mêmes puisque nous n'avons pas le nerf de la guerre !

Devenus, par la force de cette contrainte, des surconsommateurs des produits importés de France par nos békés à des prix exorbitants, nous tournons en boucle sur nous-mêmes, nous contentons du slogan : "la vi a ka maché !"

Et nos pères et nos mères, qu'ont-ils eu ! Que dalle au point que pour subsister ils sont restés esclaves, nous transmettant la consigne des colonisateurs : OUBLIEZ !

Manque de pot je n'ai pas oublié, avec d'autres !

Si les békés sont honnêtes, qu'ils arrêtent leur opération de dénigrement comme l'autre Lucy de ceci ou de cela !

Je ne parle même pas de l'autre qui s'échine à faire croire aux incrédules que nous sommes tous créoles !

N'importe quoi ! Je ne suis pas créole avec ce Monsieur ! Il est fils de colonisateur et moi rejeton d'esclave nègre !

S'ils en ont sur le coeur, qu'ils se mettent autour d'une table, fassent amende honorable et partagent NOS richesses car c'est grâce à la viande des nègres que leurs pères se sont enrichis !

Et puis, que l'autre fils de békélélé arrête lui aussi de nous bassiner que les békés sont des fils de noble !

Je n'en ai rien à foutre car je croyais qu'ils avaient tous été raccourcis !

Ce maillot de la lutte puis de la victoire a été à jamais entaché par ce geste de LA HONTE !

Alors Mesdames et Messieurs les faibles, il ne vous reste plus qu'à vous rendre au colloque de réhabilitation des békés organisé au Secrétariat d'Etat à l'Outre-mer pour dénigrer la lutte des nègres des Antilles, par le soi-disant réfugié Cubain - mais en réalité vient d'ailleurs - comme il est dit dans ce lien :

http://www.wmaker.net/lenaif/APRES-LE-CONVOI-DE-LA-HONTE,-LES-BEKES-SONT-INVITES-A-RIPAILLER-A-LA-RUE-OUDINOT-contribution-d-un-lecteur-YOYOTTE_a191.html?PHPSESSID=da5fe1db7302d5645441ec334d863f5f

4.Posté par alyss le 18/03/2009 20:25
Mr YOYOTTE, après ce long discours, je suppose que vous vous sentez mieux....bcp de vulgarités dans vos propos.....

5.Posté par yoyotte le 18/03/2009 20:37

6.Posté par LUCIDE le 19/03/2009 13:03
Au moins ,on connait maintenant les couleurs qu il porte....pour un haut fonctionaire sa partialité n'a plus aucun doute....les créateurs de ce pays et les antrepreneurs savent à quoi s'en tennir.

7.Posté par Michel le 21/03/2009 11:26
Cette affaire des T-Shirts est plutôt "amusante".

Pourquoi n'avoir pas poussé plus loin les investigations ? quelle société a fabriqué ces fameux T-Shirt ? Qui en sont les propriétaires ? Peux t on vilipender une certaine caste en s'appuyant sur sa force de production ? Etc.

Peut on parler d'une identité martiniquaise dans un environnement ou la jalousie prime en permanence ? Ou chacun épie les moindres gestes de son voisin, de son collègues pour aller les rapporter et les critiquer ?

Combien d'entre nous ont porté ses t-shirt en fin de conflit alors qu'on ne les a pas vu pendant ?

On a pu parler de boycott des produits békés. Quelles en seraient les conséquences pour nous même ?
Doit on abandonner une domination connue pour une autre qui risque d'être bien pire en l'absence d'intérêt manifeste pour le pays Martinique ?

Qu'est ce qu'un martiniquais ?
Doit on réellement reprocher au béké d'être avant tout martiniquais ?
Est on encore martiniquais quand on vit ailleurs qu'en Martinique ?
Etc.

Ce conflit amène à se poser beaucoup de question sur nous et les choix que nous faisons dans notre vie quotidienne.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM