Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



LES DITS PATRIOTES SONT DES AFFAMEURS DU PEUPLE Par Camille CHAUVET


Rédigé le Lundi 11 Mars 2013 à 14:41 |

Rédaction du Naïf : Le porte parole des ADP( Affameur Du Peuple) ,Daniel dos d’âne alias Daniel Marie-Sainte est le profiteur du Peuple type. Ce monsieur n’a jamais beaucoup travaillé de sa vie grâce à la sinécure que lui a procuré les plus démunis et comme un continue son mauvais travail avec persuadé qu’il n’est pas démasqué. À la commande de la Martinique, il a installé sous les ordres de l’Alfred Marie-Jeanne le populisme qui conduit aujourd’hui à cette catastrophe sociale que nous vivons. D’ailleurs dans le domaine agricole les choses sont encore plus graves et il faut l’écrire et le crier haut et fort. Au fond, le marie-jeannisme est simple : Ne jamais développer l’activité économique donc pas d’emploi et le peuple vient quémander à la Région au guichet du MIM l’aide social … C’est cela le marie-jeannisme et le chantage suit pour le bulletin de vote …Et le tour est joué.
Actuellement les cris d’une sainte pintade bien aimée accusent la majorité actuelle d’être responsable de l’utilisation de pesticide provoquant de gros dégâts sur la santé des êtres humains et des espèces vivantes. Il est bon de mettre en évidence des faits têtus sur les années de gestion du pays de ces
Affameurs du peuple. M.I.M/C.N.C.P et autres.


LES DITS PATRIOTES SONT DES AFFAMEURS DU PEUPLE  Par  Camille CHAUVET
PREMIERE PHASE :
Entre 2003 et 2008, des lettres interministérielles ont transformé des prêts (étatiques) en subventions, notamment après le cyclone Dean - 32,54 millions d’avance aux producteurs ont ainsi été convertis en subventions - La dépense a été faite sans inscriptions en crédits budgétaires et n’a été régularisée que par la loi de règlement (correctif budgétaire) 2009 - Au total sur 53,5 millions d’euros avancés entre 1997 et 2008, les "bananiers" n’ont remboursé que 5 millions - Le Président, le premier Vice-président, le Président de la Commission Agriculture et Elevage à la Région de l’époque, ont-ils explicité en tant que "patriotes" à la population martiquaise, ce qu’il en advenait de ses contributions fiscales ?
 
DEUXIEME PHASE :
 Pour la même période donc 2003/2008 ces transformations en subventions de 89% des prêts équivalent, compte tenu des intérêts non-perçus, à une aide supplémentaire de 49,2 millions d’euros - Quant aux aides communautaires, la banane en est bénéficiaire de 53% et la canne de 28% - L’évolution de l’aide par tonne de bananes produite, est passée de 350 euros la tonne en 2002 à 775 euros en 2007 et 691 euros en 2008 -Qui transférait ces aides ? Le lobby bananier n’employait-il pas de pesticides sur toutes ces périodes ?
 
TROISIEME PHASE :
 Quant à l’aide par rapport à la superficie, elle s’est élevée à 15 000 en 2008 (Vous avez bien entendu 15 000 euros l’hectare de bananes !) - Ce qui fait tenons-nous bien, une aide de 300 000 euros pour une plantation de 20 hectares - Jackpot donc assuré - En comparaison le montant moyen de la subvention à l’hectare dans l’hexagone français est de... seulement 500 euros –Et encore une fois qui transférait toutes ces faramineuses et sucrés subventions à la banane ? Les mêmes qui occupaient des responsabilités politiques prépondérantes dans le pays et se découvrent dans l’opposition les chantres de la défense de la santé des martiniquais -
 
QUATRIEME PHASE :
 Voilà sur deux années, le taux des subventions rapportées au revenu des entreprises agricoles :
* Guadeloupe : 36,6% en 2007 ; 69,8% en 2008
* Guyane : 4,3% en 2007 ; 10,5% en 2008
* Réunion : 24,8% en 2007 ; 34,8% en 2008
 Et la Martinique sur ces mêmes périodes ?
* Martinique : 99,9% en 2007 ; 158,6% en 2008
Observons donc que la Réunion et la Guyane sont les "parents pauvres" lorsque la Martinique perçoit presque 100% en 2007 et plus du 100% et demi en 2008 .En 2008, la Martinique disposait déjà d’un Député paraît-il "patriote", qui plus est, Président de Région - Est-il monté au créneau à l’Assemblé Nationale ? A t-il prévenu la population martiniquaise de ces états de faits ? Y a t-il une délibération à la Région, contraire au transfèrement des subventions ?
 
 Source ANACONDA



VACABONAGERIE | TRIBUNE LIBRE | HISTOIRE | SOCIOLOGIE





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Peut-il y avoir une filière du livre sans auteur , sans éditeur ?

De la publicité, au cinéma , du livre, à la bande dessinée, du pamphlet au corpus politique c’est le texte qui donne la cadence.



Donc acceptons que potentiellement l’acte d’écrire soit un levier de développement pour peu de l’écriture elle-même soit considérée comme un ingrédient culturel majeur

Editorial du Jour / Peut-il y avoir une filière du livre sans auteur , sans éditeur ?
Ce qui est important dans cet échange c’est l’appel à s’organiser en filière dans un pays Martinique où chacun devient de plus en plus individualiste.
12032019_editorial_auteurs_livres_edition.mp3 12032019 Editorial AUTEURS LIVRES EDITION.MP3  (3.85 Mo)


Victor HAUTEVILLE
14/03/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM