Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

LU POUR VOUS: Le suivi médical post-professionnel étendu à toutes les substances cancérogènes dans la FPT


Rédigé le Mardi 10 Mai 2016 à 12:56 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

SOURCE:Maire Info
Il était déjà obligatoire, pour les collectivités territoriales, d’assurer un suivi médical post-professionnel pour leurs anciens agents ayant été exposés à l’amiante, depuis un décret d’avril 2013. Cette obligation vient d’être étendue à d’autres substances, comme le détaille le directeur général des collectivités locales, Bruno Delsol, dans une note publiée hier.


Il était déjà obligatoire, pour les collectivités territoriales, d’assurer un suivi médical post-professionnel pour leurs anciens agents ayant été exposés à l’amiante, depuis un décret d’avril 2013. Cette obligation vient d’être étendue à d’autres substances, comme le détaille le directeur général des collectivités locales, Bruno Delsol, dans une note publiée hier.

Les maladies liées à l’exposition à l’amiante pouvant se déclarer plus de dix ans après la fin de l’activité, le décret du 29 avril 2013 avait fixé l’obligation pour les employeurs de la fonction publique territoriale de prendre en charge le suivi de leurs anciens agents exposés (lire Maire info du 21 janvier 2014). Ce décret a été abrogé et remplacé par celui du 5 novembre 2015 : désormais, les mêmes obligations s’appliquent pour les anciens agents exposés à toutes les substances dites CMR (cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction). Parmi elles, à titre d’exemple, l’arsenic, le plomb, le chrome, le benzène, le chlorure de vinyle monomère ou encore les poussières de bois.

Pour bénéficier du suivi médical post-professionnel, les agents doivent remplir « quatre conditions cumulatives » : avoir été exposés à une de ces substances, l’avoir été au sein d’une collectivité ou d’un « établissement public en relevant », à l’occasion d’activités précises prévues par la loi, et enfin avoir « cessé définitivement leurs fonctions » (retraite, démission, licenciement ou révocation). Le décret du 5 novembre 2015 est rétroactif, c’est-à-dire qu’il s’applique aussi aux agents ayant cessé leurs activités avant son entrée en vigueur. Il ne s’applique pas, en revanche, aux agents contractuels, dont le suivi médical relève du droit privé.

Pour les agents qui ont cessé leurs activités après le 5 novembre 2015, il revient à la dernière collectivité dont ils ont relevé de les informer de leur droit au suivi post-professionnel. Pour les autres, notamment les agents ayant pris leur retraite avant le 5 novembre 2015, c’est le ministère chargé des Collectivités territoriales qui devra assurer leur information.

La note d’information rappelle aussi que, contrairement au secteur privé, l’établissement par l’employeur de fiches individuelles de prévention des expositions reste obligatoire dans la FPT. Les attestations d’exposition, qui ouvrent droit au suivi médical post-professionnel, sont établies à partir de ces fiches.

Le suivi – qui comprend notamment des examens médicaux, type scanner, réguliers – est normalement pris en charge par la collectivité où l’agent a été exposé. Toutefois, si celle-ci « n’existe plus ou ne peut pas être identifiée », c’est la collectivité qui employait l’agent au moment de sa cessation d’activité qui prend en charge le suivi, même si aucune exposition aux produits dangereux n’y a eu lieu.
suivi_medical.pdf suivi_medical.pdf  (8.19 Mo)



Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS









L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / A cette date la CTM n’a toujours pas réagi

Toujours aucune réponse à notre lettre adressée au président de la CTM en relation avec une couleur de plus sur le drapeau !



Il se trouve qu’un des drapeau inspirait particulièrement ce côté caraïbe . C’est celui qui avait pour nom, le Flamboyant.

Editorial du Jour / A cette date la CTM n’a toujours pas réagi
Hélas , alors qu’il était le mieux placé : au centre de la page pour recueillir le maximum de suffrages, notre média Makacla.com une fois de plus , a révélé qu’il avait plus de trois couleurs et qu’il devait à ce titre être hors concours. A cette date la CTM n’a toujours pas réagi . Pour dire comme elle envisagerait de sortir de ce ridicule.. Nous avons écrit au Président, pour savoir ce qu’il entendait faire.
15042019_editorial_drapeau_ojam_et_4_couleurs.mp3 15042019 editorial Drapeau OJAM ET 4 COULEURS.MP3  (3.84 Mo)


Victor HAUTEVILLE
16/04/2019


Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.







Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM