Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le billet du CNCP DÉCLARATION FINALE DU FORUM PARLEMENTAIRE MONDIAL Par le CNCP


Rédigé le Mercredi 24 Août 2016 à 00:05 | Lu 147 fois


Les milliers de chaines TV, de Radio et de journaux contrôlés par les multinationales occidentales qui soi-disant garantiraient la pluralité, l’objectivité et la démocratie, ont occulté l’information : des élus (es) représentant la majorité des peuples du monde se sont réunis à Montréal dans le cadre du Forum Social Mondial au début de ce mois août


. La déclaration adoptée en fin de leurs travaux est une synthèse excellente du point de vue des organisations politiques anti-impérialistes, des mouvements populaires et des citoyens engagés sur tous les grands problèmes qui se posent à la planète et à l’humanité.
Nous rapportons ci-dessous des extraits concernant quelques problématiques abordées mais, nous vous invitons vivement à en lire l’intégralité sur le site alainet.org.

« (…) La conférence de Paris de 2015 a officialisé ce que le mouvement écologiste dit depuis longtemps : le défi climatique planétaire nécessite de s’engager dès maintenant sur la voie d’un changement radical. Or, ce changement ne pourra s’opérer qu’en dépassant le système capitaliste actuel. … Or, les classes dominantes, qui profitent des inégalités actuelles, contrôlent les États et les grands conglomérats économiques et n’ont aucun intérêt à changer le système économique et technologique. Nous croyons que les partis politiques progressistes s’allient aux mouvements sociaux à travers le monde pour proposer une alternative viable au système actuel et pour engager les peuples dans une transition énergétique juste et des stratégies d’efficacité énergétique abordables pour tous et toutes.

(…) Nous nous engageons à soutenir les initiatives des communautés pour enclencher la transition écologique et améliorer l’accès pour toutes les personnes à une alimentation suffisante, ainsi qu’à renforcer les économies circulaires et régionales. Nous défendons la souveraineté alimentaire des peuples et faisons la promotion d’un modèle agricole soutenable basé les petites fermes, qui respecte la biodiversité et l’environnement. Nous demandons l’exclusion de l’agriculture du champ d’application de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
(…) Nous dénonçons la dérive sécuritaire qui ostracise des communautés entières en réponse à des actes terroristes commis par quelques individus. La protection des populations doit se faire dans le respect des droits fondamentaux et des garanties juridiques, sans quoi il fait le jeu des fondamentalistes.

Nous offrons notre soutien aux luttes autochtones, particulièrement dans l’État canadien où nous nous réunissons, tout en reconnaissant l’oppression ininterrompue dont souffrent les premiers peuples depuis la conquête européenne.
Nous croyons que la résolution de l’oppression des peuples autochtones se fera par leur autodétermination complète, obtenue par des négociations sous l’égide du principe de nation à nation.

Nous, les forces progressistes et internationalistes ayant participé au Forum parlementaire mondial, réitérons encore une fois le droit des peuples à l’autodétermination, incluant l’indépendance s’ils en expriment le souhait démocratiquement. La reconnaissance des peuples à se gouverner est non seulement un droit fondamental, mais une solution aux nombreux conflits armés internationaux. »

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS