Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



Le film de Camille MODUESCH relance la polémique entre les mouvements de la Gauche indépendantiste martiniquaise. DMS fait le point.


Rédigé le Jeudi 27 Février 2014 à 00:55 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

LE TEXTE DE DANIEL MARIE SAINTE

Qu'il soit mécontent d'un traitement qu'en a fait Mme Camille MAUDUECH dans le film documentaire "Chalvet, la Conquête de la dignité", c'est son affaire.Moi je prétend que les témoignages qui figurent de le film reflètent la vérité des faits.


Le film de Camille MODUESCH  relance la polémique entre les mouvements de la Gauche indépendantiste martiniquaise. DMS fait le point.

Le texte d'Edouard de Lépine, n'explique en rien la grève de janvier-Février 74, ni les évènements de Chalvet!

Edouard de Lépine, dans son texte joint à l'article de "politiques-publiques", ne fait que régler de vieux comptes idéologiques avec le dirigeants du PCM de l'époque qui l'avaient exclu de leurs rangs pour "trotkysme".

Il avait créé le GRS par la suite et n'a mené aucune luttes ouvrières.

La pratique du GRS, à l'époque, consistaient à s'infiltrer au sein de luttes menées par d'autres forces politiques et de tenter d'en prendre le contrôle en proclamant des propositions de "surenchères".

C'est d'ailleurs, ce qu'il a continuer de faire, jusqu'au départ de de Lépine vers le PPM d'après mai 1981, devenu "ami et frère" du nouveau pouvoir socialiste français !

En 1974,aucun ouvrier agricole de la banane n'a suivi ces "trotkystes" avec leur proposition de 50F par jour !


La vérité historique est que les ouvriers agricoles, grévistes de 1974, étaient encadrés politiquement, par les militants du GAP

Au contraire, leurs tracts ont été saisis et déchirés par les ouvriers agricoles de Sainte-Marie, lors d'une distribution qu'ils tentaient de faire à la sortie de la messe, un dimanche pendant la période de la gréve.

La vérité historique est que les ouvriers agricoles, grévistes de 1974, étaient encadrés politiquement, par les militants du GAP (Groupe d'Action Prolétarien)et le GS70 (groupe Septembre 1970) qui assuraient leur formation et leur éducation politique depuis deux années déjà, lorsque la gréve a démarré le 17 janvier 1974 à Vivé au Lorrain.

Ce sont les militants de ces deux organisations qui ont rédigé avec les ouvriers agricoles, la plateforme des 11 points des points de revendications.

Ce sont, d'ailleurs, ces deux organisations, regroupés avec d'autres, au sein de l'UPSOA (Union Patriotiques de solidarité avec les Ouvriers agricoles) qui ont assuré la soutien des grévistes et de leurs familles pendant de nombreux mois après la tuerie de Chalvet et, ce jusqu'à la création des organisations syndicales patriotiques: l'UGTM et de la CSTM!

Un autre point à préciser, le Comité de Grève des Ouvriers agricoles,créé en dehors de toute structure syndicale existant à l'époque, n'a pu participer aux négociations ouvertes à la Préfecture le 19 février 1974, car l'administration coloniale française avait exigé que ce soit une organisation syndicale reconnue par elle qui signe un éventuel accord.

C'est ainsi que ceux qui avaient réellement menée la lutte n'ont pas été admis autour de la table des négociations.

Ils durent mener d'âpres luttes pour être, enfin, reconnus comme "représentatifs" au cours des années 80 !

Mais là...c'est une autre histoire !

Nous vous proposons en pièce jointe le texte d'Edouard DE LEPINE. Attention ce texte long devrait être gardé dans vos archives autant que le doc de contestation de Daniel Marie Sainte. Ces deux texte peuvent sans doute expliquer en partie les différences entre les groupes de la gauche indépendantistes.
chalvet_fevrier_1974.pdf chalvet_fevrier_1974.pdf  (164.06 Ko)



Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM