Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le préfet confirme à MOUN que la préfecture ce n'est pas Génipa !

Une plainte sera déposée par RFO , la Radio de la France dans L'Outremer, pour brutalité policière sur un média !




La manifestation qui a été organisée hier devant la Préfecture, n'est pas du goût de Franck ROBINE, préfet de la Martinique. Ce dernier tient à apporter les raisons de son intervention. Pour résumer on peut dire que Génipa n'est pas la préfecture. Comprenez qu'il n'y a pas de sucre à prendre , mais des pains dans la gueule. L'équipe Bérisson le sait maintenant. Attendons de comprendre si en leur nouvelle qualité d'activistes ils sauront respecter cette règle du jeu.


Communiqué de presse: Sargasses : Manifestation devant la Préfecture de la préfecture, le titre et l'introduction sont de notre rédaction

Mr le prefet a déjà beaucoup donné de sa personne sur l'affaire des sargasses. Mais l'état semble lui avoir confié un camion sans carburant
Mr le prefet a déjà beaucoup donné de sa personne sur l'affaire des sargasses. Mais l'état semble lui avoir confié un camion sans carburant
S’agissant de la manifestation qui a été organisée hier devant la Préfecture, Franck ROBINE, préfet de la Martinique tient à apporter les précisions suivantes:

- Les deux interpellations réalisées concernaient deux individus qui avaient pénétré dans l’enceinte de la Préfecture, en sautant par-dessus les grilles. Les policiers ont donc procédé à leur arrestation conformément aux instructions permanentes reçues s’agissant d’une intrusion.

- La police a dû ensuite intervenir parce que d’autres manifestants se sont portés vers le barrage habituellement mis en place rue Victor Sévère et ont forcé le barriérage pour venir au contact des policiers. Véhéments et vindicatifs, ils ont été contenus par les policiers présents, qui ont fait usage d’une bombe lacrymogène pour pouvoir se dégager et repousser les manifestants au-delà des barrières.

Ainsi, la police est-elle intervenue, avec professionnalisme, parce que les deux limites qui sont connues de tous les organisateurs de manifestations à Fort-de-France, avaient été enfreintes. Le Préfet confirme que l’action de la police s’est faite sous son autorité et il renouvelle sa confiance et ses remerciements aux policiers martiniquais pour leur engagement permanent en faveur de la sécurité des Martiniquais et des Martiniquaises.

Le droit de manifester est essentiel dans la République. Le Préfet veillera toujours à ce qu’il puisse s’exercer. Mais il intervient dans des limites que tout organisateur de manifestation se doit de respecter.

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS