Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le soldat CAMBUSY a-t-il du plomb dans l'aile? (Affaire Transport BONIFACE)




Il n’est pas normal que les conflits d’entreprises débordent sur la voie publique comme c’est le cas actuellement pour le conflit des transports BONIFACE. Non pas que les travailleurs n’ont pas le droit de descendre dans la rue, comme parfois le font les patrons quand leurs intérêts sont en jeu.
Mais bloquer la Martinique le jour où l’affaire est devant la justice est une manière de faire une gorge chaude dont la population a de plus en plus assez qu’ils s’agissent de patrons ou d’ouvriers. Cette démarche qui consiste de passer de la logique du KO à la logique du pourrissement, correspond à une mise en scène, à du théâtre à une posture, orchestrée par un clan politique qui n’a d’autre ambition que de déstabiliser un système qui frise le pati pa tet.

Il est vrai que la Martinique est un pays verrouillé. Où des clans économiques s’organisent entre eux pour perdurer l’équilibre historique convenu. Ce n’est pas vrai qu’à la Martinique c’est aussi vrai ailleurs dans le monde. Le pire c’est que le système a aussi mis des soupapes pour que chaque fois qu’il y a une fièvre le malade échappe à la mort.

Ainsi le système social est un filet de protection qu’ouvrent les syndicats, alors que le filet dans lequel tombent les patrons est celui de la justice des huissiers et des banques. Aussi la CSTM ne peut pas ne pas savoir les engagements financiers du patron des entreprises BONIFACE, le prix d’un bus n’étant pas le prix d’une paire de sandales. C’est donc un choix qui est fait, celui de détruire une entreprise, un espace de production de valeurs ajoutées et sans doute la volonté de détruire un homme : le patron des transports BONNIFACE ;
C’est donc sans distinction de classes de races et de religions que les syndicats martiniquais s’attaquent désormais aux patrons martiniquais. Plus besoin d’être un DE MES DEUX l’essentiel si vous voulez être une cible c’est d’être à la tête d’une entité économique, grosse petite ou moyenne.

Voici la réalité orchestrée par la CSTM dans ce conflit avec son chef de clan le lieutenant CAMBUSY et ses aspirants politiques dont la très jeune Sandrine SAINT AIME sans doute la plus bourgeoise des indépendantistes de Martinique est devenue la courroie de transmission et le défenseur acharné. ( La suite de l'article en dessous de la pub)



image ATV
image ATV
Aujourd’hui avec l’émergence des réseaux sociaux le point de vue de la population est immédiat, dans le cas de cette prise d’otage, qui pourrait se régler devant la justice qui nous représente, la grande majorité des citoyens martiniquais semblent indiquer qu’ils ne supportent plus d’être pris en otage et d’être le jouet d’une secte occultosocialopolitique celle des casseurs d’entreprises.

Le plus grave dans cette affaire c’est que le pendant opposé d’un MIM (Le vrai cerveau à l’origine de cette agitation médiato politique), le PPM se perd en ce moment dans un dédale de politiques économiques extra libérales dans laquelle plus personne ne se retrouve.

Comme vous voyez si vous êtes comme moi un MAKAC, une tortue, un lapia, ou un chômeur, vous avez déjà compris que nous sommes mal barrés avec les uns mais aussi avec les autres !

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par RAMSES le 06/05/2014 22:46
"une tortue, un lapia, ou un chômeur, vous avez déjà compris que nous sommes mal barrés avec les uns mais aussi avec les autres ! " pawol de makac je dirais et comme c'est vrai ...entre une CSTM qui déstabilise socialement la Martinique et une région qui ne fait pas preuve de fermté face à ces agissements ...makac la ni raison.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS