Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



Liquidation annoncée de la SOCOPMA ce n’est pas seulement un complot, c’est pire, c’est un solde de tout compte contre la MARTINIQUE


Rédigé le Mercredi 25 Juin 2014 à 23:20 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

MAKAC LA voudrait attirer votre attention sur un point il y a moins de deux ans, alors que Guy OVIDE ETIENNE était Président de la SOCOPMA, le Conseil Régional de la Martinique, avait accordé une aide de 500 000 euros à la coopérative dans le but de l’aider à redresser ses finances. Cet argent c’est l’argent des martiniquais. Depuis, Guy OVIDE ETIENNE a été trahi par des flibustiers et madame AMABLE est devenue démocratiquement, la présidente de la SOCOPMA.


Liquidation annoncée de la SOCOPMA ce n’est pas seulement un complot, c’est pire, c’est un solde de tout compte contre la MARTINIQUE

Depuis quelques jours nous entendons dire que la SOCOPMA vivrait ses derniers instants

Depuis quelques jours nous entendons dire que la SOCOPMA vivrait ses derniers instants, qu’elle devrait être liquidée dans les semaines à venir et que les 700 000 euros portés par le groupe DATEX pour sauver la structure n’auraient servi à rien. POLITIQUES PUBLIQUES le blog d’informations se demandait même si ce n’était pas un complot ?

Dans cet article, MAKAC LA n’accusera personne, mais interrogera votre intelligence sur les agissements de chacun des acteurs de cette affaire.

La SOCOPMA était déjà morte une première fois.

Juvénal REMIR avait crié au scandale. Il avait fait tout un ramdam et avait expliqué à la population martiniquaise que cet outil était indispensable, pour l’agriculture paysanne, pour le consommateur. Le chabin avait envahi tous les médias, comme un vieux nègre et avec moins d’une dizaine de ses copains agriculteurs avaient organisé une tournée des créanciers de LA SOCOPMA.

Ils étaient passés bruyamment réclamer leur argent, l’argent des petits planteurs de la SOCOPMA.
En trois jours, au prix d’interpellations de politiques de commerçants ils avaient récupéré presque 300 000 Euros en chèques ou en promesse de règlement. Fort de ce succès Juvénal avait pris l’opinion publique à témoin, démontrant qu’à lui tout seul avec ses seuls moyens il était capable de redresser une situation que personne d’autre n’arrivait à résoudre. Il était celui qui était capable

1 De redresser LA SOCOPMA

2 D’aller chercher l’argent de LA SOCOPMA

3 Faire revenir sur sa décision un tribunal de commerce.

4 De mobiliser l’opinion publique soit la preuve par neuf qu’on pouvait lui faire confiance.

C’est avec ce rapport de force qu’il avait imposé au tribunal de commerce d’annuler la liquidation de la SOCOPMA d’autant qu’il arrivait avec dans ses bagages la DATEX, dont la gérante Murielle PALANDRI en guerre pour conserver du marché des cantines du sud mettait à la disposition de la SOCOPMA deux chèques de plus de 300 000 euros.


Ce premier round était un succès pour tout un clan.

1 madame AMABLE « la petite planteuse d’oignons » gagnait sont combat.

2 Juvénal le Zorro ramassait une bonne partie de l’argent que la SOCOPMA lui devait pour la livraison de ses produits. Il avait été parmi les derniers seigneurs à livrer jusqu’à la dernière minute des produits à la coopérative.

3 Murielle PALANDRI apparaissait comme la nouvelle prêtresse de l’agriculture, celle qui avait sauvé la SOCOPMA, les 200 petits planteurs de la Martinique, et surtout comme celle qui allait donner aux petits martiniquais à manger les produits de la production martiniquaise produits par les producteurs martiniquais.

En termes d’image cette campagne de communication à 700 000 euros ne représentait rien au vue du marché qui était en face : 15 000 repas par jour durant 6 ans avec possible une rallonge de 2 ans possibles soit 11 millions d’euros par an multipliés par 8 ans.

Ce marché du sud de 88 millions d’euros, valait donc bien une petite campagne de communication à 700 000 euros.

Cette victoire était une victoire politique d’un clan d’affairistes contre un autre clan d’affairistes.

Premier battu à cette heure Yan MOMPLAISIR. Ce dernier avait validé sa participation à un autre projet de reprise de la SOCOPMA. Il avait posé ses conditions à la reprise. Liquidation de la SOCOPMA donc licenciement du personnel dans un premier temps rachat des actifs et réembauche progressive de l’ex personnel de la SOCOPMA.

Ce projet était mené par un petit groupe de petits agriculteurs qui s’était réuni dans la campagne Robertine et qui eux aussi voulaient sauver la SOCOPMA selon leur vision.

Une structure logistique devait s’occuper de l’organisation, de la commercialisation, du ramassage des produits, mais ce qui les préoccupait particulièrement ce petit groupe c’était la SOCOPGEL l’unité de production de produits surgelés sur laquelle ils voulaient mettre tous leurs efforts.

Juvénal avait freiné des quatre fers. Le risque pour lui la perte définitive des montants que lui devait la SOCOPMA. En cas de liquidation de la structure il pouvait s’assoir sur ses factures.

Il avait donc tout fait pour stopper la reprise de SOCOPMA par le Groupe MONPLAISIR au seul motif qu’il lui fallait de son argent, même si la méthode qui lui permettait de récupérer son fric allait contre les intérêts futurs des petits planteurs martiniquais.

Pour indiquer à quel point l’homme jouait sur tous les tableaux, et qu’il était prêt à tout, il était portant lui aussi actionnaire du nouveau groupement qui avait été créé par MARIE LOUISE et qui était porteur de la solution avec les petits agriculteurs.

Juvénal a donc sauvé la SOCOPMA de la liquidation, créé un nouveau groupement avec d’autres, abandonné ce groupement, Trahi ses collègues agriculteurs pour finir par venir soutenir PALANDRI au rachat de LA SOCOPMA, l’homme faisant davantage confiance à des patrons plus blancs que lui et à de gros bonnets du business local.

Ainsi on peut dire que l’histoire qui est à l’origine de la prochaine liquidation de la SOCOPMA est une initiative piloté par Juvénal REMIR dont le seul but était de se faire faire pour lui au moins, ou de permettre qu’on lui fasse pour lui et un autre petit groupe un solde de tout compte positif.

La vraie question maintenant est de savoir combien de petits agriculteurs ne seront jamais payés dans cette affaire ?

Donc quand Juvénal REMIR retourne sur ATV dans l’émission de jean Marc PULVAR. Il trompe qui il veut mais pas MAKAC LA !

Le complot commence après, ce qui le déclenche c’est que la DATEX a perdu entre temps le marché des repas du sud au profit du groupe MOMPLAISIR.

Nous y reviendrons dans un autre article dont le titre sera oui il y a bien un complot contre la SOCOPMA organisé par des gens de la SOCOPMA entre autres !





1.Posté par poltikitak le 26/06/2014 12:16
Il y avait deux candidats à la reprise en cession de socopma et de ses filiales ( socopma distribution et socopgel ) La coopérative horticole de Martinique de Claude Marie Louise et Martinique Agriculture de Marc Marcelline.

Martinique Agriculture est aujourd’hui en activité et participe modestement mais avec beaucoup de détermination à la construction d'une alternative pour la commercialisation des produits des agriculteurs.

2.Posté par loulou le 26/06/2014 18:38
bien je commence a voir enfin une vraie ébauche de travail journalistique, d'investigation sur cette nébuleuse affaire de liquidation de la socopma!!! A quoi sert des journalistes niaiseux, pédant, du style de celui qui sévit sur atv et rci!!! qui peux m'expliquer comment on peut dérouler le tapis pour un personnage qui n'en vaut pas la peine!!! il faut signaler que ce monsieu rest rejeté par la profession: les derniers résultats aux élections de la chambre d'agriculture en attestent!!! pour information et contrairement a ce qui est écrit dans cet article la datex n'a pas du tout respectée ces engagements financiers loin de là!!! leur fameuse sica graal montée de toute pièce par palandri a explosé!!! il semblerait que graal doit plus de 200 000 euros à socopma ce qui entraine plus de 5 mois de retard de paiement!!! je cite maitre MIROITE:'la situation de socopma est irremediablement compromise" donc en clair elle est MORTE!!!

3.Posté par loulou le 26/06/2014 23:00
L’UGTM, avec à sa tête Patrick Doré et Léon Bertide, avait invité la presse a une conférence ce matin dans les locaux de la SOCOPMA. Médias, syndicalistes et employés se sont vus refuser tout rassemblement par la direction de l’entreprise, obligeant les syndicalistes à sortir à la rencontre des journalistes.

Les dirigeants de l’UGTM estiment que le comportement de la direction indique qu’elle a quelque chose à cacher.

Plus d’un an après la mise en redressement judiciaire de la SOCOPMA, l’UGTM n’est toujours pas satisfaite des différents plans proposés. Le syndicat qui s’interroge quant à la volonté de sauver la SOCOPMA, alors que « l’entreprise est souvent au point mort et que sa dette se creuse encore(2,5M€ de plus, soit 5M€), malgré les subventions« .

Les syndicalistes dénoncent un complot qui vise à faire disparaitre à petit feu la SOCOPMA, au profit d’une autre entreprise de culture maraîchère, le GRAAL (Groupement Régional des Antilles pour une Agriculture Labellisée). Une supposée machination masquée derrière la récente association des deux sociétés.

Selon l’UGTM, l’objectif du GRAAL, basé au Morne-Rouge, aidé de certains dirigeants de la SOCOPMA, est de récupérer, non seulement la filière de la SOCOPMA mais aussi le site de Place d’Armes, mieux situé géographiquement.

Une situation qui entrainerait la mort de la production locale, des petits producteurs et qui favoriserait l’importation.

Des accusations graves auxquelles la direction, que nous avons tenté d’interroger, n’a pas souhaité réagir.

4.Posté par loulou le 26/06/2014 23:02
Communiqué de patrick Doré, Secrétaire Général de l’UGTM, quant à la situation de la coopérative.

« Tout le monde a encore en mémoire la lente chute de ce fleuron de l’agriculture Martiniquaise :

- Plus de 4 millions d’euros de dettes – Une activité en déficit, des dettes même en période de redressement judiciaire – Une entreprise à l’arrêt : du matériel obsolète, un cimetière de camions, des productions perdues – Des producteurs endettés, désorientés, trompés – Des salariés inquiets pour leur avenir Nous n’avons jamais cessé de pointer du doigt cette gestion calamiteuse menée par une même équipe depuis plusieurs années. Nous n’avons pas oublié ce plan de licenciement massif en 2012, 27 salariés soient 50 % de l’effectif et tous ces agriculteurs en souffrance qui ont perdu leurs exploitations, ces ouvriers agricoles qui ont perdu leur emploi…

Aujourd’hui, un an après l’appel des dirigeants de la SOCOPMA, un an après ces veines promesses, le démantèlement de la structure organisé par les lobbies se poursuit avec la complicité des dirigeants actuels, plusieurs emplois sont de nouveau menacés….

A qui profite le crime !!! Le site de Place d’Armes, dédié aux petits producteurs et à l’agriculture paysanne a toujours été de tout temps aux yeux des gros, considéré comme stratégique.

Nous appelons toutes les autorités, le monde politique et la population à la plus grande vigilance sur les suites qui seront données à cette affaire et sur les menaces qui planent sur l’avenir de l’agriculture martiniquaise dominée par les « Gros Mordants ». »



Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM