Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lycée Schœlcher : Et si le toupet tuait ?


Rédigé le Mercredi 27 Avril 2016 à 01:38 | Lu 1451 fois


Alfred MARIE JEANNE a mille fois raison d’avoir imposé que le lycée de transition soit destiné à une autre fonction que celle d’accueillir des élèves, pas seulement au regard de la gestion calamiteuse de ce chantier.


Des entreprises ont enfoncé leurs marteaux piqueur jusqu’au trognon du Conseil Régionale.

Il y des gens qui se sont enrichis du seul fait des erreurs d’appréciations volontaires, ou d’incompétence d’un certain nombre de bureaux d’études. Les même qui crient anmwé qu’il ne faut pas tuer le BTP sont ceux là même qui ont enfoncé leur marteaux piqueur jusqu’au trognon de la collectivité Régional.

Les EPMN le savent… Cette gestion calamiteuse est la résultante de nombreux facteurs dont beaucoup leur incombent pour avoir dès le départ politisé ce dossier
Le choix de se substituer à l'Etat et d'aider à un tel montant HPZQ est critiquable
Les études pour l'achat du bâtiment sont insuffisantes.
Et personne ne dit mot sur le risque de maladies nosocomiales auquel les enfants seront exposés. Un rapport existe: une bombe à retardement !!!

Loin de faire profil bas et de laisser AMJ faire ce qui aurait déjà du être fait, les EPMN soufflent sur la braise dans l’espoir de faire s’embraser un pays à la veille des examens au travers d’un communiqué si attendrissant pour les grévistes qu’il en devient ridicule pour MAKACLA

Qu’un service de sécurité reçoivent les manifestants quoi de plus normal! Vous viendrait ‘il à l’idée pour les intérêts de la Martinique d’entrer de force au Palais de Élisée ? Alors pourquoi une corporation quelle qu’elle soit doit’ elle prendre d’assaut la seule collectivité de Martinique?

Non. Ce n’est plus du tout admissible, comme il n’est pas acceptable de prendre de force le seul port. Dans un pays où il y a plus qu’une seule assemblée nous ne pouvons fragiliser tout un système pour le seul futur d’une seule corporation.

Il faut que chaque martiniquais prenne conscience que si la CTM ne tourne pas c’est tout le pays qui n’avance plus.

Une CTM c’est toutes les prestations sociales
Une CTM c’est tous les mandats pour le sport
Une CTM c’est toute l’économie
Une CTM c’est mille fois un seul tout qu’il s’agisse de MARIE JEANNE où de tout autre dirigeant..

MAKACLA n’est partisan que de lui-même et par lui-même pour lui-même, vous le savez! Aussi MAKAKLA emmerde tous ceux qui des EPMN ne seraient pas heureux de cette nouvelle évidence, comme MAKACLA emmerde tous les adeptes- carpes ou lapins- qui au grand jour ‘vont couper avec des pinces des chaines que les grévistes ont déjà abandonnés.

Oui l’existence de la seule CTM doit nous conduire à inventer un autre discours, à envisager d’autres postures et à imaginer un autre futur.

Encore faut il que les membres de l’exécutif commencent à ne pas se pointer systématiquement dans l’assemblée délibérante à chaque plénière. Comment faire respecter un lieu que l’on ne respecte pas en sa qualité d'élu, par avance.

Le communiqué en question: MOBILISATION DES ENSEIGNANTS : EPMN invite au dialogue


Ce mardi 26 Avril, une intersyndicale d'enseignants des lycées Joseph GAILLARD, BELLEVUE et SCHŒLCHER se sont rendus à l'hôtel de la CTM à Cluny. Cette mobilisation était l'occasion de faire entendre leur souffrance et des points précis liés aux difficultés auxquelles ils seraient confrontés, s'il était retenu de répartir la communauté scolaire du Lycée Schœlcher dans les 2 autres établissements.

Nous avons appris avec beaucoup d'étonnement que ces éducateurs, souhaitant rencontrer l'exécutif de la CTM, ont trouvé les portes de l'hôtel de la Collectivité closes et ont été accueillis par les services de sécurité leur interdisant tout accès à la Collectivité Territoriale de Martinique.

Nous saluons le fait qu'une délégation ait finalement été reçue et souhaitons vivement que le dialogue et l'échange soient intensifiés pour nous permettre d'élaborer les meilleures solutions possibles, dans l'intérêt de nos enfants.


Jean-Claude Duverger,
Conseiller à l’Assemblée de la Collectivité territoriale de Martinique – Chef de file du groupe Ensemble pour une Martinique Nouvelle (EPMN)

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS