Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pourquoi les oppositions régionales n’aiment pas voir du LECHIMY flamboyant ?


Rédigé le Mercredi 4 Juin 2014 à 19:45 | Lu 601 fois




Pourquoi n’y avait t-il personne des oppositions régionales à l’occasion de la visite de Kenny ANTONY et à l’occasion du baptême de la salle de délibération du Conseil Régional au nom de Camille DARSIERES?

Cette situation était trop flagrante pour que MAKAC LA qui n’a rien d’autre à faire que d’observer le spectacle donné par nos élus politiques se prive d’un commentaire sur cette intrigante tragédie
Dans ce spectacle, il y a les marionnettes, les marionnettistes, et les mécaniciens des marionnettes.

Les spectateurs c’est vous c’est moi, une bande de MAKAC pensent ils !

Dans le rôle des mécaniciens tout le personnel administratif de ces collectivités qui finit par connaitre tous les chak des marionnettes. Ils ont déjà compris qu’un élu ça ne dure qu’une période, et que en 30 où 40 ans de carrière on voit passer des dizaines d’élus.

La tactique c’est de ne pas se faire repérer et de rire fort comme un benêt dès que l’élu parle. Peut être l’origine du mot. « béni oui oui »

MAKAC LA lui a déjà compris que plus il montre les dents et plus les élus lui portent respect. Le respect de la personne humaine où numérique est la plus précieuse des richesses, le respect de l’opinion aussi !

Parfois il est mieux de se faire détester que d’avaler systématiquement les agissements incroyables de nos élus. N’oublions pas que c’est nous qui élisons nos élus, et qui les payons une fois que nous les avons choisis. Ils ne peuvent donc faire ce qu’ils veulent, à moins que cela ne corresponde à ce le peuple qui les a désignés veut.

Leur première obligation c’est d’être présent dans les organes où ils sont nommés. L’opposition est aussi un statut de l’élu aussi noble que celui de majorité. Un élu de l’opposition a donc des devoirs, des obligations et des droits !



Pourquoi donc voit-on de moins en moins les élus de l’opposition régionale dans les manifestations organisées par la majorité du conseil Régional?

Nous prendrons deux exemples : celle de la nomination de la salle Camille DARSIERE et celle de la visite du premier ministre de Saint Lucie Kény ANTHONY.

MAKAC LA sera impertinent, n’y voyez aucunes formes d’irrespect.

MAKAC LA a observé que Serge LECTCHIMY a fait un gros caca nerveux, à l’occasion de la dernière plénière au moment où le boutentrain, Conseiller Régional BOUTRIN a lu un texte soigneusement préparé dont la substance était : Vous avez donné à cette salle une dénomination c’est votre droit mais vous aviez l’obligation légale de saisir cette assemblée avant de le faire !

LETCHIMY a fusillé BOUTRIN du regard. Il a pris son regard de major et comme font les voyous qui pour montrer leur force demandent à leurs partisans de les tenir, a commencer à intimer ses colistiers de ne pas répondre à l’intervention de BOUTRIN. Plusieurs fois il leur a répété cela, avec un calme de boxeur, ne lâchant pas du regard son interlocuteur, à qui il semblait dire si ou té bo mwen mwen té ka fèw…!

C’est ainsi que nous avons compris cette scène de la vie politique martiniquaise qui a échappé à l’analyse de la presse martiniquaise !

MAKAC LA indique à ses lecteurs que selon lui, BOUTRIN avait raison, et il ne pouvait poser le problème que dans cette circonstance.

Là et pas ailleurs !

Puisque c’est dans le cas d’une nomination d’un espace publique, appartenant à la collectivité régionale, que ce débat avait lieu.
BOUTRIN disait vous l’avez fait une fois et ne recommencer pas ce jeu indigne d’une personnalité telle que celle de Camille DARSIERES. Camille DARSIERES méritait une salle à son nom dont l’assemble aurait approuvé, (même avec une majorité PPM) l’acte fondateur. On peut donc comprendre que les oppositions régionales soient absentes.

Pour Camille DARSIERE qui était un homme du droit quel paradoxe ?

MAKAC LA ne rentrera dans le jeu de l’exploitation politique de cette maladresse, insupportable pour ce niveau de subtilités, que certains mettent sur le compte d’un désir de toujours occuper les premiers titres dans les éditions d’informations quotidiennes, ou que d’autres mettent sur le compte d’une précipitation liée à la date d’anniversaire de C DARSIERES .


Il convient de faire avec discernement la part des choses.

Mais au moment où MAKAC LA s’interroge sur l’absence des INDÉPENDANTISTES lors du passage à la Martinique, du chef d’un pays indépendant voisin immédiat comme celui de Saint Lucie, il convient de faire avec discernement la part des choses.

Aucun membre du MIM n’était présent à la manifestation de signature de l’accord cadre de coopération entre Sainte Lucie et la Martinique, alors qu’il n’est pas à exclure que demain le MIM puisse être celui qui à partir de 2015 sera en charge de faire vivre cet accord.

Il est encore plus étonnant de ne pas retrouver à cette manifestation la droite. A qui va-t-on faire avaler qu’ André LESUEUR à un problème de mail, Où était Chantal MAIGNAN à qui certains membres du PPM n’arrêtent pas de faire des yeux doux pour qu’elle vienne s’épanouir comme une rose à Trénelle.

Qui dans cette affaire préférait que les efforts du parti que la majorité du pays a désigné pour diriger le pays n’échouent ?

Ne tombons pas non plus dans cette controverse politique, mais disons que même sur le plan des tratégies politiques d'opposition ne pas etre présent pour cette visite c'est une grossière gaffe.


Quand le reste du pays ne suit pas il y a parfois d’autres questions à se poser !

La certitude de MAKAC LA c’est qu’il y a quelque chose qui cloche dans ce spectacle de marionnettes politiques.Le problème n’est plus de savoir qui tire les ficelles.

Si personne ne le dit que ça ne va plus, et que ceux qui sont payés pour aider l’opinion publique à se faire une juste idée, ne le disent pas ; alors mes amis, avec où sans 2015, nous ne sortirons pas de notre marasme, de la dégradation du climat ambiant, et de nos difficultés.

Les politiques doivent se mettre au chevet de nos problèmes immédiats et ls ne le font pas pour des raisons politiques.

A cette date les jeux sont faits. Il y a deux tendances en Martinique ; les séparatistes et les autres ! Tout le monde sait déjà pour quel clan il ne votera pas.

Peut –être qu’ en Martinique il ya-t-il une gauche de trop ? La droite trop fainéante et autodestructrice nous laisse peut d’espoir pour espérer.

Vous voyez amis du MAKAC il est l’heure de trancher.

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS