Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



SAINTE LUCE: de la "Mandélisation" annoncée aux MACAQUERIES de NILOR


Rédigé le Vendredi 28 Mars 2014 à 11:07 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Il est certain que NILOR semble payer là son appartenance au MIM d’Alfred MARIE JEANNE.

Si hier cette appartenance au MIM était un booster dans les élections de député du sud, aujourd’hui cette image d’indépendantiste semble plus le desservir dans une ville historiquement de droite.


Jean Philipe NILOR malgré ses 45 % de vote au premier tour des municipales semble complètement affolé par l’idée de perdre les élections municipales de 2014 à SAINTE LUCE. Après avoir mésestimé son concurrent du second tour, il semble de plus en plus déconcerté par la résistance que lui oppose Nicaise MONROSE.

Ce dernier qui a fédéré autour de lui l’infédérable : les frères ennemis les CRUSOLISTES ET LES MARANISTES est en train de trouver un dénominateur commun entre toutes les forces économiques culturelles, lucéennes : un point de convergence.

L’idée de démasquer NILOR séduit au-delà de la campagne LUCEENNE. Il se dit que beaucoup de maires de l’Espace SUD auraient indiqué au candidat MONROSE pouvoir compter sur leur soutien moral.

NILOR qui n’est pas un premier venu en politique a bien vu le risque. En sa qualité de digne héritier du MARIE JEANNISME il a compris au vu des résultats de Rivière Pilote, qu’il lui fallait un contre feu ? pour tenter d’arrêter la montée en puissance de l’ALTERNATIVE LUCEENNE.

Et c’est ainsi, qu’il tente de faire naître une affaire dans la campagne. Il s’agit de celle du centre commercial de SAINTE LUCE. Tous les ingrédients y sont réunis, pour que l’enfumage fonctionne.

On retrouve au cœur de cette affaire de grands noms, de grands dossiers, et un vrai faux problème.

Bernard HAYOT propriétaire du terrain de 11 hectares, Déclassement de terre agricole à quelques hectomètres du bourg, un collège devant recevoir des enfants plus un canard et pas des moindres. Ce mélange est destiné à servir à la population un calalou qui devrait à minima donner la chiasse aux derniers électeurs abstentionnistes.

De quoi s’agit –il ?

L’équipe NILOR par le mur facebook d’un des supporters poste dans la nuit du 25 mars un photomontage faisant croire que le Canard Enchainé aurait mis à sa Une l’affaire du centre commercial de SAINTE LUCE.

Ce vrai faux photo montage serait surmonté du titre selon lequel l’ancienne équipe du maire sortant dont le troisième adjoint serait comptable d’un deal en bas fey selon lequel le groupe HAYOT aurait bénéficié d’une autorisation de construire un centre commercial, au lieu même où le collège serait construit sur un terrain soit disant municipal.

Ce poste a été partagé par le même compte 147 fois. Cela est la preuve qu’une stratégie de communication ou d’intoxication est bien mise en place.

N’ayant rien trouvé à dire dans la vie personnelle de MONROSE le MIM conduit par NILOR et ses sympathisants amorcent une bombe à retardement au moment même où nous arrivons à quelques heures de la fermeture des médias aux candidats.

C’était bien joué sauf que les services de communication du candidat MONROSE qui ont mis en place un service d’information électronique d’observation des tendances des réseaux sociaux a vu venir le coup et a transmis aux médias la vérité des faits.

En réalité l’affaire est simple.

Bernard HAYOT est propriétaire d’un terrain de 11 hectares que la commune déclasse en zone économique. En contrepartie, le groupe HAYOT remet 5 hectares à la commune de Sainte-Luce qui les remet au Conseil Général pour la construction d’un collège. Le besoin de terrain pour la construction d’un collège aux normes parasismiques étant indiscutable.

Il n’y a donc pas comme l’annonce le canard un collège POUR un Carrefour, Mais un collège ET un Carrefour, comme à DILLON il existe un collège et un carrefour.

Il en est de même au Lamentin pour une Galléria et deux lycées et à Rivière Pilote un carrefour plus un Francprix pour un collège.

C’est donc comme disent les français de France un enfumage que dénonce MAKAC LA.

A ce titre et c’est MAKAC LA qui le dit et qui prend ses responsabilités, quand on émarge à 20 000 euros par mois, et qu’on cumule deux mandats, dont celui du conseil général et que, l’on distribue pour plusieurs milliers d' euros aux associations on n’a pas besoin de centre commercial.

Par contre quand on est dans la rue, sans devenir, sans espoir, sans emploi un centre commercial plus un collège sont un ensemble dans lequel on peut au moins trouver un job de laveur de voiture, ou de responsable de caisse.

Il est insupportable que des élus de premiers rangs, comme NILOR, dont la liste électorale comporte ceux-là même qui ont négocié avec la commune de SAINTE LUCE pour un autre groupe, l’implantation d’un hyper U se retrouve à désinformer la population en distribuant un vrai faux photo montage d’un journal français voulant faire croire à un scandale, à une affaire.

Tout cela n’est rien d’autre que macaquerie, rien que des MAKAKERIES !

D'après nos informations, Nicaise Monrose si il est élu maire, a l'intention de stopper toute cette polémique en proposant aux conseils de quartiers qui deviendront obligatoires, leurs avis sur la question.






1.Posté par Locus le 20/04/2014 23:50
Un Député ...qui n'est pas loin d'un faux...Cela serait très grave en France, mais en République bananière riche de faux-culs déguisés en patriotes la chose est passée tranquille et le peuple s'est prononcé. Ce fils de Chabin est un drôle de pistolet...A Paris c'est la Coupole et en Martinique aden pep la pou pep la...Décevant ce garçon.

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

VACABONAGERIE | TRIBUNE LIBRE | HISTOIRE | SOCIOLOGIE





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Peut-il y avoir une filière du livre sans auteur , sans éditeur ?

De la publicité, au cinéma , du livre, à la bande dessinée, du pamphlet au corpus politique c’est le texte qui donne la cadence.



Donc acceptons que potentiellement l’acte d’écrire soit un levier de développement pour peu de l’écriture elle-même soit considérée comme un ingrédient culturel majeur

Editorial du Jour / Peut-il y avoir une filière du livre sans auteur , sans éditeur ?
Ce qui est important dans cet échange c’est l’appel à s’organiser en filière dans un pays Martinique où chacun devient de plus en plus individualiste.
12032019_editorial_auteurs_livres_edition.mp3 12032019 Editorial AUTEURS LIVRES EDITION.MP3  (3.85 Mo)


Victor HAUTEVILLE
14/03/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM