Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



SANS VERGOGNE DANIEL MARIE-SAINTE EMPOCHE : 45 734 EUROS DE LA VILLE DE FORT-DE-FRANCE Par Camille CHAUVET


Rédigé le Lundi 18 Février 2013 à 22:55 |

Rédaction du Naïf : L’Alfred Marie-Jeanne est une émule du nazi Goebbels, car il utilise le mensonge comme une arme politique et cela met souvent en évidence le manque de respect de cet élu pour ceux qui l’écoutent. Souvent démasqué il recommence et inonde l’espace publique. Cette fois il met en cause son Daniel Amin Dada sans s'en rendre compte.


SANS VERGOGNE DANIEL MARIE-SAINTE EMPOCHE : 45 734 EUROS DE LA VILLE DE FORT-DE-FRANCE Par Camille CHAUVET
Récemment il déclare que sous les mandatures de Serge Letchimy à la ville de Fort de France qu’il y a eu « 100 licenciements par an ». Comment un homme qui se déclare sans gêne qu’il est la seule boussole du pays Martinique, qu’il est un patriote puisse jouer au nazillon des îles … sur le mode du « plus le mensonge est gros plus il a une chance d’être crû ».
La vérité ?

Il la connaît car son ex-premier lieutenant Daniel Marie-Sainte a empoché sans vergogne lors de cette réduction du personnel la coquette somme de 45734 euros. Vraiment la mamelle Aimé Césaire l’a bien engraissé et ça il ne le dit pas en bon profiteur du système tout en dénonçant le France !
Les faits sont là : La ville de Fort de France entre 2001 et 2010 est passée de 3841 salariés à 3100 salariés environ, sans un licenciement, et tous les salariés de la ville peuvent en attester. Le dispositif reposant sur la concertation mis en place par Serge Letchimy a été jugé exceptionnel dans toutes les communes du territoire français. Pour preuve les articles publiés dans les revues spécialisées de l’administration communales en France.

L’action engagée a permis une réduction du personnel, grâce à un dispositif d’incitation et d’accompagnement de départ volontaire à la retraite dans la plus large concertation. Il s’agissait de réduire les charges qui pesaient sur la Ville, pour avoir assumé pendant plusieurs décennies le mal développement de la Martinique toute entière. Le transfert d’agents de la ville vers la CACEM dans le cadre de l’intercommunalité a aussi facilité la réduction du personnel, sans aucun licenciement.
Voyant l’opportunité, DMS s’est vite embarqué dans cette yole attiré par le montant très élevé de son pactole de départ, lui qui n’a pas té un foudre du travail dans cette ville mais qui en a bien profité. Yes ! En tous cas, le p’tit père Alfred devrait se taire et arrêter de mentir et l’autre qui s’engraisse se cacher.

En matière de respect du personnel, lorsque l’on sait que le taux de titularisation est à Fort de France de 70%, et qu’il ne dépasse pas 30% à Rivière Pilote on se tait. Nous reviendrons sur la ville de Fort-de-France, ses services techniques et les transports vers Palmiste le moment opportun. Les yich volè au pouvoir détruisent la conscience du Peuple et se servent !!! Les tenir  à l'écart le Peuple est protégé.
 




1.Posté par NOZORE le 18/02/2013 23:18
Zécal et Amidada vont sans doute comprendre et dans les jours qui viennent le Zécal tout seul apprendra la vérité et découvrira que mentir n'est pas bon pour plaisir à ses amis.Le temps des photos d'écrans !!!

2.Posté par NOZORE le 18/02/2013 23:21
Va y mon petit zecal pour ton numéro IP cela peut-être utile !!! Ta photo face book n'est pas suffisante !!! Surtout pas de pleurs après !!!

3.Posté par chabine le 19/02/2013 03:17 (depuis mobile)
Ou pa bon !!! Po toulbon i sanm amine LOL

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

VACABONAGERIE | TRIBUNE LIBRE | HISTOIRE | SOCIOLOGIE





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Peut-il y avoir une filière du livre sans auteur , sans éditeur ?

De la publicité, au cinéma , du livre, à la bande dessinée, du pamphlet au corpus politique c’est le texte qui donne la cadence.



Donc acceptons que potentiellement l’acte d’écrire soit un levier de développement pour peu de l’écriture elle-même soit considérée comme un ingrédient culturel majeur

Editorial du Jour / Peut-il y avoir une filière du livre sans auteur , sans éditeur ?
Ce qui est important dans cet échange c’est l’appel à s’organiser en filière dans un pays Martinique où chacun devient de plus en plus individualiste.
12032019_editorial_auteurs_livres_edition.mp3 12032019 Editorial AUTEURS LIVRES EDITION.MP3  (3.85 Mo)


Victor HAUTEVILLE
14/03/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM