Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sports nautiques en Martinique une véritable explosion.




Avant il se disait que les martiniquais tournaient le dos à la mer. Mais c’était avant. Des esprits lumineux liaient cette attitude à une anxiété inconsciente, celle venant des conditions de transport des nègres durant la traite. Aujourd’hui les prédispositions changent. Les politiques publiques semblent suivent cette marche en avant. La Martinique kiffe la mer.


Comment ne pas se réjouir de cette réalité. Constatons simplement que cette vague tourne autour d’évènements culturels et pas des moindres. Pour la voile traditionnelle c’est le tour des yoles qui persiste en haut de l’affiche. Rendez vous compte qu’il y a presque 30 courses au calendrier. L’autre grand rendez vous c’est celui de la Côte Caraïbe des Gommiers. Là aussi plusieurs courses au programme.

En voile moderne c’est la même disposition Karine Roy-Camille à inauguré plusieurs manifestations, dont celle de la traversée de l’atlantique.
Autant de courses qui sont proposées à la population.

Pour les sports mécaniques nautiques c’est la même appétence. Sous la houlette des Edson Eugène David Dinbour Gilles Van Erick Baray et autres, la jet attitude est maintenant inscrite dans nos gènes.

La Martinique Jet Race, le Martinique Surf Pro sont autant de nom auquel il faudra vous habituer. La polémique crée à l’occasion de l’exportation à Saint Lucie de la Mercury Beach est la démonstration qu’une véritable mutation est en cours.

La particularité de cette Martinique Beach Attitude c’est plusieurs points positifs. Des organisateurs jeunes et talentueux, une médiatisation internationale, de jolies images de sites insolites et de jolies filles heureuses de voir diffuser leurs images sur les réseaux sociaux et des alcools.
Tout ce mouvement s’accompagne certainement de la création de valeurs ajoutées économiques. MAKAC LA trouve cela très prometteur et félicite les acteurs de ce bouleversement. Les collectivités locales déversaient jusqu’à présent environ 2.5 millions d’euros pour accompagner ces projets qu'en sera t'il demain?

Une observation tout de même. Ce flot d’activité tourne principalement autour de l’amusement, du plaisir, et de la détente, bien que générateur d’activités diverses on peut se demander pourquoi les activités vitales, nourricières ou énergétiques ont autant de mal à se développer ?

MARTINIQUE JET RACE

Première manche du Championnat du Monde Offshore de Jets!

Plus de 50 pilotes, une quinzaine de nationalités représentées

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS