Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

TOUR DES YOLES 2016 on range les voiles et on sort les couteaux ?


Rédigé le Mardi 9 Août 2016 à 15:45 | Lu 492 fois


Le rideau est tombé sur l’une des plus belles éditions du la série des TOURS DES YOLES. Une édition à l’image de la maîtrise de l’événement par un comité rodé. De nombreuses innovations comme l’écran à chaque arrivée, l’application Yole 360, voici quelques moyens d’allez plus loin dans un événement qui est devenu incontournable pour le tourisme intérieur, le commerce locale et le rayonnement de la Martinique. Mais que sur certaines pages FB et pas des moindres on puisse lire qu'il faut nettoyer la fédération au karcher est choquant. et étonnant.


Cette 32 ème édition du Tour de Martinique des Yoles Rondes, un des plus belles éditions.

Les médias ne s’y sont pas trompés. Tous ont joué le jeu. Il faut dire que l’évènement est stratégique. Le média qui ne serait pas sur le TDY serait un média à qui il manquerait une patte. C’est une source de revenus publicitaires, alors pourquoi s’en priver ?

Cette année ce qui est remarquable c’est la place de l’image et du design. De belles photos, aériennes avec l’arrivée des drones qui permettent de faire des prises de vues uniques, en mers avec des photographes amateurs qui rivalisent de talents, et d’imagination. La vidéo qui donne du relief et envie, avec des images uniques et des prises de vues à couper le souffle sont venues fixer dans le temps des émotions et le plaisir de l’effort..

Les couleurs aussi ne sont pas en reste, souvenez vous des marrés têtes des hôtesses du comité et de toutes ses yoles les unes plus belles que les autres. La yole de la Baie de Mulets est venue ravir nos regards mais elle n’est pas la seule

Mais c’est sur la plan sportif que la manifestation qui est avant tout une course a tenu toutes ses promesses. Un MERINE dominateur dans une première partie et puis une réaction franciscaine qui vient des jumeaux MAS, alors qu’on pouvait attendre un combat entre anciens.

La yole ROSETTE orange bien qu' hargneuse et volontaire a enfin trouvée la victoire que l’équipage voulait offrir à Eugène EXILIE. Mais ce qui est remarquable c’est que la relève est en train de montrer et sur toutes les yoles.Il faudra compter avec elle c’est le futur du monde la yole. Les frères MAS eux écoutent attentivement ATHON et rien ne semble plus leur faire peur, même pas la victoire.
A aucun moment une yole n’aura pu dire qu’elle était largement au dessus de lot, alors que des embarcations comme TDM EDF, BRASSERIE LORRAINE démontraient qu’il n’y a plus de petites yoles.
SI c’est la Team Franciscaine Mas et Athon qui triomphe on a le sentiment, au regard de certaines pages sur les réseaux sociaux, que la remonté au vent d’Alain DEDE va commencer.
Qu’il sache qu’il peut compter sur MAKACLA pour le soutenir et expliquer ses messages s’il le souhaite.

Alain DEDE est victime comme tous ceux qui font quelque chose en Martinique de critiques faciles, de médisances de jalousie très certainement. Il est facile de dire qu’un dirigeant sportif est parti avec la caisse lorsque l’on se contente, de rester au chaud chez soi toute l’année et de courir sur le TDY pour vomir son venin dans les salons feutrés de bateaux achetés grâce au bénéfices obtenus par des truquages de marchés. Mais il est plus compliqué de comprendre qu’il y a des gens qui donnent leur temps bénévolement pour faire avancer la Martinique.

Si la polémique existe c’est qu’il y a bien une problématique. La vraie interrogation est de savoir s’il faut « mettre des fonds publics dans des courses de canots quand une partie de la population semble crever de faim ». Cela n’étonne personne que l’on construise des stades à plusieurs millions d’euros, des piscines olympiques en batterie, mais une partie du pays suffoque quand on met quelque milliers d’euros, dans un tour des yoles qui génère une activité dans tous les secteurs, pendant presque qu’un mois.

Alain DEDE, n’est pas plus idiot qu’un autre mais lorsque l’on est tenu par une réglementation imbécile on se demande si il faut que MACRON intervienne pour permettre à la société des yoles Rondes d’ouvrir son activité aux jeux tels que cela se passe en Europe pour les paris sportifs. A Londres on peut parier sur des courses d’escargots.

Vous voyez les solutions existent pour que ce tour des yoles soit totalement autofinancé mais encore faut il que la réglementation bouge. Si ce n’est pas encore le cas c’est aussi que tenir les dirigeants des associations par les bijoux de famille est une sensation que nos élus adorent, et un moyen pour eux de maîtriser les événements. C’est en effet en patron du pays Martinique qu ’Alfred MARIE JEANNE se baladait sur le tour avec ses courtisans. Hier c'était LETCHIMY et d'autres, demain il y aura encore de nouveaux. Peut être que cela rassure les uns et les autres, de faire croire que si la collectivité finance cet événement, cela est d'extraordinaire. L’argent qui y est investi est avant tout celui du peuple et cet investissement est normal.

Que le peuple finance le peuple cela n’a rien de choquant !


En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS