Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

TRIBUNE LIBRE/ AGEFMA : GESTION CALAMITEUSE DU NEO-PPM (2012-2015) Par Daniel MARIE SAINTE


Rédigé le Dimanche 17 Juillet 2016 à 08:21 | Lu 338 fois


La gestion néo-ppm continue à faire des dégâts au sein des satellites de la CTM !La situation financière des structures-satellites qui étaient pilotées, jusqu’en 2015, par le duo néo-ppm « Letchimy-Robin » aggravent le déficit de la CTM !


AGEFMA : GESTION CALAMITEUSE DU NEO-PPM (2012-2015)

Après l’AFPA Martinique qui a été déclarée en « cessation de paiement » par la justice et qui sera vraisemblablement liquidée dans quelques mois ! …

Après la SEM Energie qui a été miss en liquidation judiciaire pour déficit grave !...

Après les dépenses folles engagées, à la veille des élections de la CTM (recrutement d’un directeur venant de France et location de bureaux dans la tour de la Pointe Simon) pour un établissement public, baptisé « AM2P » (*) et prévu pour gérer la formation professionnelle mais qui n’a jamais fonctionné !

C’est aujourd’hui, les comptes de l’AGEFMA (**) qui se révèlent être gravement en déficit !

Revenu à la présidence du Conseil d’administration de l’AGEFMA, en février 2016, j’ai constaté que Daniel Robin, qui en a assuré la présidence de 2010 à 2015, n’avait pas présenté le bilan financier de 2014, ni la situation financière de l’association au 31 décembre 2015 !

Je comprends aujourd’hui les raisons de cette opacité et du non respect des règles qui régissent la tenue des comptes des associations subventionnées par des fonds publiques. :

- Le bilan de l’année 2013 présentait une perte de : - 312.009 Euros

-Le bilan de l’année 2014, qui m’a été finalement présenté en avril 2016, révèle un grave déficit de : -1.102.040 Euros,

Soit une perte représentant près de 40% des ressources !

Cela signifie que Daniel Robin a dépensé : 3.871.788 Euros

Alors, qu’il ne disposait en recettes que : 2.769.748 Euros

Le Commissaire aux comptes, m’annonçant sa décision de déclenchement de la « procédure d’alerte » constate qu’en 2014 : « les charges d’exploitation ont augmenté de 955.576 Euros ! »
Ce qui représente une augmentation des dépenses de fonctionnement de 35,50 % !

- Le bilan de 2015, qui vient de m’être communiqué affiche encore des résultats négatifs !

Les résultats au 31 décembre 2015 révèlent des pertes de 305.337 Euros !

Toutes ces pertes cumulées « sont de nature à compromettre la continuité d’exploitation de l’association » nous affirme le commissaire aux comptes dans le courrier qu’il nous a adressé !

Notre devoir, pour tenter de sauver l’AGEFMA de la catastrophe dans laquelle l’a plongée la mauvaise gestion du duo néo-ppm « Letchimy-Robin », est d’établir un plan de redressement rigoureux pour assurer le retour à l’équilibre de cette structure créée en 1996 sous la présidence de feu Emile CAPGRAS.

Nous le ferons sans défaillir car les missions confiées à l’AGEFMA sont essentielles pour une politique de formation professionnelle, bien pensée et qui répond aux besoins des travailleurs et notre économie.

Les programmes de formation doivent pouvoir s’appuyer sur une parfaite coordination des différents acteurs intervenant dans le champ de la formation (CTM, Etat, partenaires sociaux et organismes de formation).

Le 12 juillet 2016

Daniel MARIE-SAINTE
Conseiller Exécutif

Président de l’AGEFMA
1996-1998
2000-2002
2004-2010
Depuis février 2016…

(*) AM2P : Agence martiniquaise des parcours professionnels

(**) AGEFMA : association de gestion de l’environnement de la formation en Martinique

NB: Pour découvrir l'AGEFMA , visitez son site : www.agefma.org

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS