Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !
   
   






Tout ce que dit Daniel MARIE SAINTE ne peut pas être faux !


Rédigé le Vendredi 25 Juillet 2014 à 20:55 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur



Daniel MARIE SAINTE est un élu du MIM.C’est aussi un élu sérieux. Mais ne nous attendons donc pas à ce qu’il tresse des couronnes de lauriers au PPM ; en particulier à son président SERGE LETCHIMY.

Ce dernier sous couvert de son image de Gandhi n’en rate pas une pour faire à ses adversaires du MIM des quenelles à répétition. La salle Camille DASIERES en est la dernière illustration. La victoire d’un groupe sur un autre en groupe, avec comme invités seuls au festin : un groupe d’amis.

Vous voyez dans la perspective de 2015 à Plateau Roy peut être aussi violent qu’à Gaza. Les cadavres se cachent dans les placards, on ne les voit pas toujours.

Mais tout ce que dit Daniel MARIE SAINTE même si c’est son interprétation ou de la propagande politique, ne peut pas être faux ! Il y a forcément une information à en tirer, des choses vraies. MAKAC LA a un principe c’est de rarement vous livrer un communiqué de groupe politique sans vous dire ce qu’il en pense.

Ici voici ce que nous comprenons : Marie jeanne et Claude Lise ont inspiré le TCSP. Ils l’ont mis en route. Mais c’est LETCHIMY qui le réalise. C’est donc lui qui en tirera le profit politique. Les millions qui sont déversés par camions-toupies et camions-bennes dans les caisses des propriétaires de magasins de matériaux montrent une Martinique au travail. On s’en fou de s’avoir à qui appartient le support publicitaire l’essentiel est l’affichage, le coup de la campagne est accessoire. Il n’y a pas mieux que l’autoroute pour faire une campagne de pub grandeur nature. A Paris les Galeries Lafayette n’ont pas fait mieux. Pour 2015 c’est encore un désavantage pour le MIM qui n’a même plus une commune à se mettre sous la dent.

Cela n’a pas échappé à DMS ; Il est donc normal qu’il réagisse. Il ne peut se la faire mettre tout le temps sans rien dire ! Il mesure amèrement en même temps le poids de la perte des dernières régionales par le MIM, et les conséquences que cela peut avoir pour l’avenir de son parti si cela devrait se répéter en 2015. Il est donc au travail. Le prochain A. MARIE JEANNE étant loin d’être en gestation c’est maintenant ou jamais !

Mais cela n’a pas échappé non plus à SL. qui a aussi compris que moins il s’associera tous les autres courants politiques à cette affaire plus il pourra envisager de lui donner le nom de Pierre ALIKER ou un autre nom proche du balisier. Cette volonté d’exclusion est donc volontairement voulue ! Elle est politique.

D’autant que, le plus important n’est pas encore joué.

Qui exploitera ce réseau ? Qui fera tourner les bus ? Qui encaissera l’argent des milliers de transportés ; On entend les abeilles du transport virevolter au plus proche du TCSP mais on ne les voit pas ; Et pourtant des bruits courent déjà…..certains en sourient malicieusement et zieutent attentivement la caisse. Il est là le vrai magot ! La cash machine c’est son nom de code.

C’est de cela qu’il faut parler !

Autre réalité, QUEL CLAN VA TOUCHER ? Quel clan sera le principal bénéficiaire de ces infrastructures à 400 millions d’euros ? Quel clan va y incruster ses enfants, ou les enfants de leurs militants ? Ou les amis de leurs amis ? Il se dit que 80% des emplois créés autour du TCSP seraient en cours d’attribution.

Avez-vous entendu parler d’annonces d’emploi concernant la nouvelle maison des sports du Lamentin ? Et pourtant flap flap !

Vous voyez nos élus se font des quenelles, mais nous ils nous enculent au passage !

Ils sont tous les mêmes. Daniel MARIE SAINTE nous explique simplement comment ils s’organisent pour partager dans leur clan respectif et entre membre du clan le butin de leur victoire politique de clan. Dans tous les cas c’est nous qui les payons et c’est aussi nous qui payons, ce que DMS appelle « des manœuvres grotesques ». MAKAC LA appelle cela « leurs saloperies ».

Voici le texte de Daniel MARIE SAINTE bonne lecture, tout ce qu’il dit ne peut pas être faux, mais le problème peut être aussi ailleurs !



TCSP : OPACITÉ RENFORCÉE ET MANŒUVRES GROTESQUES DE LÉTCHIMY

Sous les mandatures d’Alfred MARIE-JEANNE au Conseil Régional et de Claude LISE au Conseil Général, l’usage consistait à associer les élus de tous les courants politiques à la gestion des grands dossiers martiniquais.

Or, s’il y a un dossier stratégique et important pour la Martinique, c’est bien celui du transport !

C’est pour cette raison que les deux anciens Présidents des deux Collectivités majeures, après avoir fait approuver le dossier du TCSP par leur Assemblée Plénière respective, avaient veillé à ce que toutes les tendances politiques soient effectivement représentées au sein du Syndicat Mixte regroupant la Région, le Département et la CACEM, pour porter le dossier du TCSP.

Rompant avec cette pratique de transparence politique, le groupe « Ensemble pour une Martinique Nouvelle » (EPMN), sous la direction de Serge LETCHIMY, arrivé au pouvoir en mars 2010, a décidé, pour protéger d'obscures intérêts, d’organiser l’opacité autour du dossier du TCSP :

- la première étape de cette démarche a consisté à écarter les élus des autres tendances politiques (patriotes, RDM entre autres), lors du renouvellement du Conseil d’Administration du Syndicat Mixte du TCSP;

- la seconde étape a été de confier à la multinationale VINCI la charge de terminer les équipements du TCSP par la signature d’un « contrat PPP » (Partenariat-Public-Privé) dont les termes ont été volontairement et soigneusement cachés aux élus de l’opposition;

- la troisième étape, que nous avons découverte lors de la séance plénière du Conseil Régional du 11 février dernier, a pris la forme de la création d'une mini « SPL » (Société Publique Locale) constituée uniquement par la Région et le Syndicat mixte du TCSP, pour la gestion du transport en commun des voyageurs !

La Communauté d’Agglomération de l’Espace Sud ainsi que celle du Nord dite « CAP Nord », pourtant autorités de transports pour leur territoire respectif, ont été délibérément exclues de cette mini SPL !

Doit-on conclure que c’est parce que leurs présidents n'appartiendraient pas à la bonne tendance politique ?

Cette affaire est très grave, car il faut se souvenir que, suite a une demande formulée à l'unanimité, lors du Congrès des élus, il y a plus d'un an, le Conseil Régional de Martinique a été habilité pour adapter la législation sur les transports terrestres et maritimes de personnes et de marchandises (Article 37 de la loi du 15 novembre 2013).

Il était alors question de la mise en place :

- d'une autorité unique de transports,
- d'un périmètre unique de transports
- et de conditions de financement des transports collectifs publics.

Neuf mois plus tard, la gouvernance régionale n’a encore soumis aux élus régionaux aucun début de projet de délibération sur l'évolution et l'adaptation de la législation des transports !

Il est évident que l’autorité unique de transports à mettre en place doit regrouper la totalité des autorités de transports existants et pas seulement celles présidées exclusivement par des élus « EPMN », de la Région, du Département et de la CACEM.

Dans le journal France-Antilles du mardi 22 juillet 2014, à la rubrique « Annonces Légales et judiciaires », nous découvrons la constitution de cette « mini SPL », dénommée « Transport de Martinique » dont le siège est situé au « Centre d’affaires de Californie »
L’objet de cette société est : « l’action de gestion des infrastructures de transports en commun des voyageurs sur le territoire de ses actionnaires » (Voir pièce jointe).
C’est-à-dire tout le territoire martiniquais !

Nous avons noté, avec ahurissement que, dans une logique d'exclusion et d'opacité, le Conseil d’administration de cette SPL est exclusivement composé d’élus « EPMN » du Conseil Régional, du Conseil Général et de la CACEM et est présidée par Jenny DULYS-PETIT !
La boucle est ainsi bouclée, l’opacité règne désormais sous la coupe de la mini SPL...

Il convient de rappeler que, dans un premier temps, le président de Région voulait transférer à la « mini SPL » les infrastructures du TCSP ainsi que l’ensemble des engagements de la Région afférents au TCSP, notamment les cinq emprunts contactés auprès des banques.

Les banques concernées, mettant en évidence le statut privé de la SPL, ont catégoriquement refusé de donner suite à ce stratagème du président de région.
Cette situation rocambolesque nous a été révélée au cours d’une réunion de la Commission d’Appel d’Offres de la Région qui devait statuer sur un protocole transactionnel concernant un important dépassement d’honoraires réclamé par les Cabinets Conseils « Bird &Bird » et Ersnt & Young » qui assistent le président de la Région Martinique dans cette opération.
Ce dépassement d’honoraires aurait été généré par des « prestations non prévues ni au marché initial ni au marché complémentaire » mais liées à des négociations avec les banques pour les persuader d'accepter le « nouveau montage » !

Toujours dans ses manœuvres de dissimulation, le président de Région s’est bien gardé de le faire savoir aux élus régionaux, lors de la réunion de l’Assemblée plénière régionale du mardi 1er juillet 2014, lorsqu’il a dû se résoudre à transférer au Syndicat Mixte du TCSP des actifs du TCSP dont les cinq emprunts pour un total de 109 M€, contractés auprès de l’Agence Française de Développement (AFD) et de la Caisse de Dépôts et Consignations (CDC).
Les banques auraient accepté ce montage à la condition que la Région s’engage à fournir chaque année au SMTCSP les moyens financiers nécessaires au remboursement du capital et des intérêts de la dette!
Tel est le prix de l’opacité dans ce dossier !
Nous devons, une fois de plus, dire HALTE AU GASPILLAGE DES FONDS PUBLICS !

L e 25 juillet 2014,

Daniel MARIE-SAINTE
Vice-président du Conseil Régional
Chef de file du groupe des élus Patriotes Martiniquais et Sympathisants



Actualités MQ. | INTERNATIONAL | Entreprendre en MARTINIQUE | Espace serviciel | MAXIMMMEDIA | POLITIQUE | EDITO | FEMME en MARTINIQUE | LOISIRS










L'éditorial du jour

Editorial du Jour / Les bus CACEM trop c'est trop !

Le pourquoi du comment ?


Editorial du Jour / Les bus CACEM trop c'est trop !
Mais vous avez raison, les usagers ne sont pas là pour payer les pots cassés, mais ce gérant à qui on doit des prestations doit –il se faire violence et se tirer une balle dans la tête? Les dirigeants des entreprises en Martinique doivent avoir beaucoup de sang-froid pour accepter reproche du personnel, brimade des usagers, taxe de l’état et impayé de leur fournisseurs.
11122018_editorial.mp3 11122018 EDITORIAL.MP3  (3.55 Mo)


Victor HAUTEVILLE
12/12/2018

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de service c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM