Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



YVES JEGO VEUT-IL FAIRE EXPLOSER LES ANTILLES ?


Rédigé le Dimanche 15 Février 2009 à 06:40 |

Par Camille Chauvet. Le compte à rebours est mis en place par Yves Jego. La mèche est prête et non loin de cette mèche il joue avec avec les allumettes. Espérons que Sarko et Fillon mettent le nez dans cette histoire dans les jours qui viennent, sinon...


Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Yves Jégo dénonce un «climat de terreur» et affirme vendredi que «l'Etat fera respecter le droit» en Guadeloupe. C’est vrai que les commerces tenus en majorité par les français installés en Guadeloupe sont fermés.Pour ce secrétaire d’Etat insignifiant :«On ne peut pas rester dans une situation de cette nature-là, on ne peut pas accepter que des situations de droit ne soient pas respectées», a-t-il déclaré sur France2.

JEGO MENTEUR

Et en bon menteur il déclare sans vergogne avoir «apporté 131 réponses à 132 revendications» du collectif contre la vie chère LKP et ajoute que l'Etat allait «conforter les entreprises pour qu'elles puissent faire de bonnes négociations salariales».Affirmation démentie par le LKP en Gwada. Menteur aussi en Martinique, quand il affirme n’avoir jamais dit que le choix du statut d’autonomie supprimait les aides de l’Europe, et il ajoute «Je n'ai jamais fait de promesse».Un sacré farceur ce gégé. Violent en plus.

DU PLOMB AU LIEU DU PAIN

Le peuple demande du pain et arrivé à Paris il propose du plomb.« L'Etat sera aussi un Etat de droit qui fera respecter le droit et en sorte qu'en Guadeloupe, comme partout dans notre pays, on puisse circuler librement et qu'un commerçant qui veuille ouvrir sa boutique puisse le faire», a déclaré le secrétaire d'Etat.

IL MET EN PLACE L’AFFRONTEMENT

En bon maître de l'habitation, notre homme se désengage et confirme «Je n'ai jamais fait de promesse sur l'augmentation des bas salaires, ce n'est pas un ministre qui augmente les salaires dans une entreprise», déclare-t-il, en poursuivant sur le même registre«Je n'ai jamais évoqué dans les négociations les salaires, le montant des salaires (...)».
Selon lui , «si on ne veut pas aller au drame, il faut que les hommes et femmes de bonne volonté arrivent, maintenant qu'il y a des réponses sociales de la part de l'Etat et des collectivités, que les acteurs économiques savent quelles vont être les mesures qui vont être prises pour conforter l'économie qui souffre, se mettent autour d'une table pour arriver à une sortie par un accord négocié». En clair, sans un accord avant les jours gras du Carnaval ,les Antilles explosent.

Camille Chauvet






1.Posté par KARINE le 15/02/2009 22:53
Tous les martiniquais sont touchés par cette vertigineuse baisse du pouvoir d'achat et c'est ce qui nous pousse aujourd'hui dans cet élan de solidarité pour faire valoir nos revendications d'une seule voie mais je pense que ce travail mérite une remise en question personnelle aussi. nous sommes tous atteints par ce virus qui s'appelle l'individualisme au quotidien. il n'y a qu'a regarder les débordement aux abords des stations, les gens s'enervent pour "leur essence" mais peu pratique le co-voiturage mm en cette période de crise...

2.Posté par DIDI le 16/02/2009 03:31
L'HEURE DE NOUS MEMES A SONNE!!!
C'est ce qu'avait dit ce grand homme AIME CESAIRE qui doit jubiler actuellement car je suis sûre que du haut des cieux il nous guide et doit être fier de ce peuple en qui il avait tellement foi car il savait qu'il était capable du meilleur. Ce meilleur est enfin là depuis le 5 février car ce peuple a décidé de parler d'une même voix.
En tout cas je suis fière de mon peuple et je tiens à dire que je suis dans la rue non pas pour moi ni même pour mes enfants que je n'ai point mais pour et seulement pour le petit martiniquais de demain qui pourra remercier ses aînés d'avoir compris un certain 5 février qu'il fallait dire stop!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

Actualités MQ. | INTERNATIONAL | ENTREPRISES | SERVICES | LES DOSSIERS | POLITIQUE | EDITO | FEMMES & LIFE STYLE | LOISIRS & MEDIAS





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM