Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CHASSEZ LE NATUREL, IL REVIENT AU GALOP !Par Antoine DELBLOND


Rédigé le Dimanche 17 Janvier 2010 à 22:57 |

Par LAREDACT: Le Modem a trouvé en Martinique quelques nègres domestiques qui se singularisent comme leur maître qui se lache sur RFO,mais se fait ramasser par le Antoine DELBLOND
Professeur agrégé des facultés de droit .Faculté de droit rue de la censive du Tertre 44313 NANTES Cedex.CohenBendit avait bien raison de dire que c'est un minable.


CHASSEZ LE NATUREL, IL REVIENT AU GALOP !Par Antoine DELBLOND
CHASSEZ LE NATUREL, IL REVIENT AU GALOP !

François Bayrou se lâche à RFO.

Par
Antoine DELBLOND
Professeur agrégé des facultés de droit
Faculté de droit rue de la censive du Tertre 44313 NANTES Cedex


Décidément, on aurait pu penser qu'après ses déboires aux européennes, François Bayrou se serait acheté une conduite dans l'art de l'invective et du mépris. Que nenni ! Samedi soir, 16 janvier, sur les ondes de RFO, le président du MODEM retombe dans ses travers habituels.

Les électeurs de Martinique sont consultés le 24 janvier prochain sur l'évolution institutionnelle de leur département. Plus précisément, ils auront à répondre par oui ou par non à la question sur la mise en place d'une nouvelle collectivité. De passage en Martinique, François BAYROU apporte son soutien au MODEM local, qui milite en faveur du non.

Samedi à 19h00, au journal du soir de RFO, François Bayrou est invité pour évoquer l'objet de son séjour. Au préalable, sur l'évolution institutionnelle, la rédaction passe un sujet dans lequel apparaît Antoine DELBLOND, professeur agrégé de droit public, un Martiniquais. Invité par un parti politique local partisan du oui, le professeur Delblond est venu la veille présenter les aspects juridiques de la consultation.

La journaliste, Catherine Gonier, présente clairement Antoine DELBLOND comme « professeur à la faculté de droit de Nantes », venu éclairer publiquement les adhérents de cette formation. Comme de coutume, au moment où le sujet est diffusé, un bandeau défile au bas de l'écran pour rappeler le titre de l'intéressé.

Retour au direct, Mme Gonier demande à François Bayrou son point de vue sur le sujet. Au lieu de répondre sur le fond, François Bayrou commence par ironiser lourdement sur : « les experts entre guillemets que vous venez de montrer». Réaction immédiate de la journaliste, qui le coupe en rappelant le titre de docteur en droit détenu par Antoine Delblond.

Catastrophe ! Voilà donc que François Bayrou retombe dans les errements qui lui ont valu un score si médiocre aux européennes. Il ne pouvait pas ignorer les titres et fonctions de l'intervenant pour plusieurs raisons :

1°) La journaliste, Mme Gonier, a bien fait son travail en donnant les titres et fonctions exactes d'Antoine Delblond. Elle réagit au quart de tour devant le dérapage. Malgré cela, aucune excuse ni rectification de l'intéressé.

2°) François Bayrou, ancien ministre de l'éducation nationale, sait faire la différence entre un docteur d'Etat, professeur agrégé des facultés de droit, qui intervient dans un contexte pédagogique, et un « expert entre guillemets », selon ses propos.

3°) Circonstance aggravante, le jour même, le quotidien local publie une interview du même Bayrou dans laquelle il est interrogé sur la position de Guy Carcassonne, professeur agrégé de droit public à Nanterre.

Sur les incidences de la consultation, Guy Carcassonne adopte une interprétation comparable à celle d'Antoine Delblond. Réponse de F. Bayrou, formulée avec déférence : « je m'adresse aux politiques, pas aux juristes ».

Antoine Delblond et Guy Carcassonne sont titulaires des mêmes titres universitaires et exercent les mêmes fonctions dans les facultés de droit. M. Bayrou ne pouvait pas l'ignorer.
Voila le respect de F Bayrou pour les Martiniquais !

Deux interprétations possibles :

Première interprétation (peu probable): M. Bayrou ignore effectivement les fonctions véritables d'Antoine Delblond, cela signifie qu'il n'accorde aucune importance aux propos de son interlocutrice et au sujet qui est projeté. Il procède à une attaque « ad nominem », formulée avec mépris, en réponse à une question dénuée de toute dimension partisane ou de toutes accusations.

Comme par hasard, le site internet des partisans du non, que M. Bayrou vient épauler, comporte une mention comparable aux « experts entre guillemets », sans préciser de qui il s'agit (on apprécie au passage le procédé). M. Bayrou aurait-il préparé l'intervention auprès de ses amis en lisant distraitement quelques lignes sur Internet entre deux escales ?

Deuxième interprétation : pour les raisons sus évoquées, François Bayrou connaît les fonctions exercées par Antoine Delblond. Par choix politique, pour soutenir ses amis partisans du non, pensant aller dans le sens d'un courant minoritaire local, il utilise sa fameuse formule.

Dans les deux cas de figure, après s’être désavoué en France, F. Bayrou prépare l’échec du MODEM local.

Références :
– journal du soir de rfo du 16 janvier (sur le site de la station)
– France-antilles du 16 janvier 2010
– site des partisans du non (www.nonle24.com).

Antoine DELBLOND
Le 17 janvier 2010




TRIBUNE LIBRE


1.Posté par Mai68 le 17/01/2010 23:23
Comment faut-il vous encore expliquer que François Bayrou a du mépris pour les Martinquais.
La preuve Maran a laissé ce minable très tôt .
Lesel le gros modemiste traité d'âne sur un plateau TV prend des coups pour ce FB .Et pourtant ce Lesel n'est pas mal comme débatteur,mais le patron du Modem est mauvais.Dommage pour ces jeunes en politiques.
L'autre loulou modem l'Orville est mauvais ,il peut donc représenter FN... non FB !!!!

2.Posté par CHARLY le 23/01/2010 22:18
Votons massivement pour le OUI le 24 janvier 2010

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 31 Mai 2019 - 07:50 La revue d'actualité du GRS

VACABONAGERIE | TRIBUNE LIBRE | HISTOIRE | SOCIOLOGIE









L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom ! Rediffusion

Est-il admissible que pour une personne ,une population soit prise en otage? Est-il admissible que pour le licenciement d’un seul employé, quatre villes et leur population dont les plus importantes de Martinique soient privées de transport en commun?

Editorial du Jour / La CFTU un sac de nœuds sans nom !  Rediffusion
Pour conclure, le moins que l’on puisse dire c’est que ce "mapiam" semble condamner la jambe, et on peut aisément se demander si le mieux ne serait pas que finalement ces délégations de service public tombent pour laisser place à une régie des transports sous l’égide de Martinique transport .
Il y a quelqu’un qui disait "si pani volè pani soutiré", voici un exemple que le proverbe est bien vrai et actif. A demain



Victor HAUTEVILLE
14/07/2019



Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.







Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM