Connectez-vous S'inscrire
ICIMARTINIQUE.COM
ICIMARTINIQUE.COM
L'information alternative et disruptive qui fait réagir !



Débat Citoyen : Quel futur pour les chômeurs martiniquais? Donnez nous votre avis.


Rédigé le Mardi 1 Juillet 2014 à 06:44 |
En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

Nous recherchons pour l'organisation d'un débat sur la question du chômage des professionnels susceptibles de participer à la production d'un recueil qui sera disponible pour tous les martiniquais préoccupés par cette question si importante.



Le débat Citoyen . MAKAC LA vous interroge sur une préoccupation citoyenne. Mais cette fois c'est vous qui devez apporter votre solution.

Quel futur pour les chômeurs martiniquais? Donnez nous votre avis.

Merci de nous laisser votre contact à l'adresse suivante docedouard@yahoo.fr où par téléphone au 0696 34 19 19 .
Merci par avance!

Analyse et proposition d'une lectrice de MAKAC LA / La citoyenne piérrotine.

la première cause du chômage c'est l'absence de démocratie.

avec nos 50 mille chômeurs nous en sommes le département phare dans toute la france incluant l'outre mer. Triste phare, bsi impuissant?? allons.

après les premières nécessités, résolues sous nos tropiques, certes: le b a-ba c'est le transport public. inexistant dans notre île.

***

anti-démocratique car exempt de cartes de transport mensuelles, hebdomadaires sur le département et sur des lignes restreintes (transport urbain appelle-t-on cela par ici, payant, unitaire, réduit à un semblant de bi-quotidien pour la plupart).

donc rien qu'inter-bourg, jeunes gens, handicapés et personnes âgées sont immobilisées dans leur quartier advitam. tant potentiels travailleurs, que consommateurs (retraités).

***

anti-démocratique car impossible de se faire rembourser un transport par un employeur:

absence de tickets, de cartes, etc, pour les missions courtes (intérimaires, stages,cdd) comme pour les longues

allons donc voir notre nouveau patron en contrat d'un mois renouvelable, et présentons-lui nos 40 à 80 papiers de transports en taxi-co du mois (selon s'il y a deux trajets ou 4 trajets A/R pour 5 jours ouvrables admettons), pour nous faire rembourser la moitié comme c'est légalement le cas dans toute la france continentale.

***

anti-démocratique: absence de transports de nuit, les wend, les fériés. qui excluent d'emblée + de 50% de la population démunie (CMU martinique: pas loin de 40% de la population) située en dehors de la conurbation fdf-schoelcher-lamentin.

cette absence parasite /paralyse également l'accès aux formations professionnelles pour les jeunes gens sans véhicule = sans assistance parentale. rentrer après 18h du lamentin vers st-pierre, pour exemple, est impossible. même si la formation est ''gratuite''. à moins de rentrer à saint-Anne depuis FDF en stop de nuit. ou de dormir le samedi soir après la fermeture du commerce à 21heures, jusqu'au lendemain matin.. dans la rue.

***

donc ma question est:

Comment les géreurs de la martinique restent-ils stoïques face à cette situation alarmante malgré les évidences, et pourquoi s'évertuent-ils à affirmer la mise en place de maintes structures que 'refuseraient' les martiniquais? comment se posent-ils encore des questions tandis que le début du commencement d'ébauche n'est pas à l'ordre du jour (du mois, du siècle!)?

comment ces gens décideurs, pour maintenir les emplois de 3000 chauffeurs de taxi-co, et éviter tout conflit social, acceptent-ils passivement de sanctionner les 150 000 autres actifs potentiels de l'île?

**

comment jurent-ils leur incompréhension et parlent-ils de 'crise',quand la martinique est la seule des îles dom touchée de cette manière par le chômage?

..après 20 ans de statu quo?

***

voilà Victor, je suis confuse de saboter la 'belle humeur', mais des initiatives de réflexion, nos jeunes gens de moins en moins jeunes, inactifs depuis de plus en plus d'années, en ont lu et entendues. des grands savants qui confèrent, qui étudient, qui envisagent,

moi je vois ces enfants de nos provinces qui virent en gangs. et comme par hasard, tous, à 100% d'après mes hautes études statistiques, sont issus de foyers dits défavorisés (mères seules, logements sociaux), tandis que leurs amis du collège, nantis d'une voiture et même d'un permis parfois, avant 18 ans, ont trouvé travail avant de frapper à la porte du Deal.

sur ces affligeantes constatations, qui m'atterrent depuis 16 ans, je vous laisse aux bonnes volontés locales, en priant, faute de pouvoir y croire: aux bonnes intentions de nos décideurs, élus et autres ministres sociaux et régionaux!

LA CITOYENNE PIERROTINE




1.Posté par Guillaume de Reynal le 01/07/2014 14:15
Y a t il déjà eu le plein emploi en Martinique ?
Le plein emploi est il possible pour notre Martinique ?
Que les politiques arrêtent de promettre le plein emploi pour avoir des votes.
Plus de mensonges à notre population.

Makacla, je suis disponible pour avancer avec vous et avec beaucoup d'autres sur cette table ronde

2.Posté par Victor HAUTEVILLE le 02/07/2014 01:06
Bonjour
MERCI DE CETTE INTERVENTION NOUS SOMMES D'ACCORD SUR CE POINT LE PLEIN EMPLOI EST IMPOSSIBLE EN MARTINIQUE, la question devient comment devons nous donc appréhender un problème permanent tel que celui là.
Nous restons en contact pour les détails de cette organisation.
MERCI

3.Posté par Xavier Citoyen le 03/07/2014 15:24
Tant que nous ferons ''uniquement'' allégeance à la sirène capitaliste, nous n'en sortirons pas. Les mouvements citoyens peuvent se réapproprier les moyens de production et de distribution. Voire même...ils le doivent.

Nul besoin de lire dans une boule de cristal pour comprendre que l'économie sociale et solidaire peut créer beaucoup d'emplois en Martinique. L'équivalent des social-enterprises (Entreprises Sociales) doit à tout prix trouver sa place chez nous. Cela dans tous les domaines et dans les plus brefs délais. Nous pouvons créer des emplois, de la redistribution, de la solidarité à la place des faiseurs de profits. Nous, citoyen(ne)s, nous pouvons le faire!

L'enjeu est de taille: ici encore plus qu'ailleurs. Le status de l'entreprise sociale est encore flou en République Française. Faisons le évoluer...oh pays...et travaillons avec les associations, les coopératives, les entreprises d'insertion.

Créons des ressourceries, des boutiques pédagogiques, du travail de proximité, des boutiques solidaires etc. Bref, tout le monde sait de quoi je parle. Sélectionnons les projets Durables (dans tous les sens du terme), investissons sur l'humain, l'écologie, la solidarité; réparons nos terres. etc. Investissons sur le/la citoyen(ne). Entrons en désaliénance (sic).

Charge maintenant au pouvoir politique (public) de prendre ses responsabilités en matière d'investissement, de suivi des projets, de coordination économique et sociale. En matière de redistribution équitable, objective et efficiente.

Juste quelques idées à développer par nos grands intellectuels...j'espère.

Bien à Vous,

Xavier Citoyen

Nouveau commentaire :
Twitter

Les commentaires sont libres. Vous êtes tenus d'avoir des propos respectueux. L'adresse IP de votre machine est référencée sur nos serveurs, aussi si à 3 reprises vos propos sont effacés vous n'aurez plus accès au site.Votre commentaire sera publié si il respecte les règles du site.

SOCIETE | ENVIRONNEMENT | Patrimoine | SANTE | EDUCATION





L'éditorial de Victor Monlouis Bonnaire

Editorial du Jour / Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !

Voici deux mois que tout le mode sait qu’en Martinique, sur les lignes de bus de la Sotravom les conditions de transport sont inacceptables. Toutes les autorités le savent !


Editorial du Jour /  Je suis en grève, pour savoir pourquoi écoutez !
Voici une entreprise dont on a brûlé les bus ! Voici une entreprise dont les salariés sont en retrait depuis 2 mois. Voici une entreprise qui me rappelle l’affaire des melons du Vauclin. En fait une décision du personnel de tuer l’entreprise.

Mon opinion c’est que si j’avais 20 ans , moi aussi je partirais de la Martinique, si j’en avais les moyens.
12022019_editorial_grᅢᄄve_!1__1_.mp3 12022019 EDITORIAL Grᅢᄄve !1 (1).MP3  (5.81 Mo)


Victor HAUTEVILLE
13/02/2019

Faites vous accompagner !

CORDIALLY SERVICES , le bouquet de services du webzine ICIMARTINIQUE.COM

La MARTINIQUE DIGITALE c'est maintenant.

Cordially Services est un bouquet de services, destiné aux lecteurs d'ICIMARTINIQUE.COM.

Un bouquet de services c'est comme son nom l'indique, plusieurs services. Prestation de services divers pour les particuliers et les entreprises par l’intermédiaire d'une plate forme numérique.

Deux types de services : La conciergerie et la logistique. Pour en savoir plus cliquez ici.








Aimez le Facebook ICIMARTINIQUE.COM