Connectez-vous S'inscrire




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

[IRMA] Pourquoi, l'action de l"état est elle aussi critiquée ?

[Mise au point] Le préfet n’a pas donné d’ordre de rapatriement de touristes.


Rédigé le Samedi 9 Septembre 2017 à 23:21 | Lu 243 fois


Un reportage de Guadeloupe première fait état d’un rapatriement de touristes par le navire Archipel 1 qui aurait été « demandé par les autorités ».


Le préfet rappelle les faits suivants :

> Le navire Archipel 1 a été réquisitionné le 7 septembre par la préfecture pour acheminer des détachements de sécurité civile et de santé, de Point-à-Pitre vers Saint-Martin.

> Aucune consigne de retour n’a été fournie au capitaine du bateau ; le navire devait se mettre à l’abri à l’annonce d’une forte houle.

> Le jeudi 8 au soir, la brigade de gendarmerie de Saint-François prévient le Centre opérationnel départemental de l’arrivée du navire Archipel 1.

> Le Centre opérationnel départemental tente immédiatement de demander des explications au capitaine qui reste injoignable jusqu’au débarquement des passagers.

Le préfet rappelle que depuis le début de la crise, l’État a organisé l’évacuation de personnes vulnérables et de malades qui ne pouvaient plus être pris en charge à Saint-Martin. Ces personnes ont été désignées par les autorités sanitaires.

Il suffit de comparer les dispositions pour MIAMI qui anticipent le cyclone, et celle qui patinent pour la gestion de l'apres IRMA. Nous reviendrons sur ces informations de défiance de l'état.

En cliquant sur l'un de ces boutons vous allez connaitre mes centres d'intérets En savoir plus sur cet auteur

SOCIETE | ENVIRONNEMENT | Patrimoine | SANTE | EDUCATION